Plus de 20 trucs et astuces pour économiser à l’épicerie

Comment économiser

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest

L’augmentation des prix à l’épicerie fait sourciller tout le monde. On va se dire les vraies choses, ça fait suer (pour rester polie). Ça coûte une fortune et pour la plupart des gens, ça fait mal au portefeuille.

Personnellement, je fais le saut à chaque épicerie depuis 2 ans. Je pensais, dans mon univers de papillons et arc-en-ciels, que la montée allait arrêter ou du moins ralentir. Malheureusement, ça ne semble pas du tout aller dans cette direction

Source : Le rapport sur les prix alimentaires canadiens

Selon le rapport sur les prix alimentaires canadiens 2021, c’est encore une augmentation de 3 à 5 % que l’on prévoit pour les familles canadiennes. Cette hausse suit déjà quelques années d’augmentation ce qui commence à se refléter durement sur notre facture.

Ça fesse. Ça fesse beaucoup même. Alors, quand on me demande des conseils (mes garçons autant que mes lecteurs), je suis un peu désemparée car j’aimerais tellement leur donner une formule miracle afin, tout ça se gère en un mouvement gracieux de baguette magique.

Malheureusement, on ne vit pas dans un film de Harry Potter où par une simple incantation le buffet apparait sur la table. D’ailleurs, on prendrait bien la même baguette pour ramasser la vaisselle après le souper. N’est-ce pas ?

La magie retirée de l’équation, on peut quand même mettre en place plusieurs tactiques pour nous aider un peu et alléger notre facture. Certaines sont plus simples que d’autres, certaines requièrent un minimum de préparation. À vous de voir ce qui vous convient. Chaque situation familiale étant différente, aucun modèle ne peut s’appliquer. Uniformément.

Achats groupés

Il y a souvent des rabais sur les articles en gros format. Le problème, c’est que ça en fait souvent trop pour nous et qu’on finit par les perdre dans le fond de l’armoire ou dans le frigo. Parfois, c’est aussi un manque de place ou de moyens financiers qui nous empêche de « stocker » de la nourriture.

Si l’on veut quand même en profiter, si vous avez un réseau d’amis ou de famille qui habite proche de chez vous, c’est de faire des achats groupés. Ça vous permet, pour un prix raisonnable, d’avoir de la variété sans trop casser votre petit cochon ou d’empiler des conserves sur votre table de chevet.

Exemple :

Il arrive souvent à l’épicerie qu’un gros rabais est en vigueur pour des légumes racines. Des sacs de 5-10 livres de pommes de terre, de carottes, de navets ou de betteraves tombent en rabais lorsqu’achetés ensemble.

Cela étant dit, ça en fait beaucoup à conserver/congeler/préparer pour une petite famille. N’ayant pas tous accès à une chambre froide, on peut acheter ensemble un sac de chaque et le diviser entre 3-4 personnes.

Même concept pour les sacs de laitue, les gros sacs de farine, les épices, les achats dans les magasins en gros comme Costco ou encore les liquidations en magasin. Diviser les achats est aussi une belle alternative si on a peu de temps pour cuisiner sur le champ et de les congeler.

Cuisiner en gang

Dans la même optique que le conseil numéro 1, cuisiner en groupe peut-être une belle façon d’économiser et surtout de briser l’isolement. On profite d’une journée de boustifaille pour laisser les enfants jouer ensemble pendant qu’on coupe frénétiquement des légumes en gang, qu’on prépare des soupes, des sauces ou des petits plats à congeler ou à manger pendant la semaine.

Au passage, on se donne des trucs et astuces. On rigole. On jase. On sauve des sous tout en découvrant de nouvelles recettes en gang. Ça vous permet aussi de varier. Des grosses batch de biscuits, de muffins et de pains aux bananes, divisées, vous permettent d’avoir un peu de tout. C’est ainsi beaucoup plus le fun pour tout le monde.

Les applications d’économie

J’adore vraiment les applications comme FoodHero et Flashfood qui nous permet d’acheter des aliments pour moins cher. J’achète souvent des boites de fruits et légumes qui regorgent de petits trésors à prix plus que ridicule.

Encore une fois, si vous avez des amis ou collègues, il est possible de diviser la facture et de séparer la boite. Même à deux, ça vaut amplement la peine. Elles sont souvent que 5 $ pour une boite remplie. Donc 2,50 $ pour une demi-boite de fruits et légumes, c’est vraiment abordable.

Cependant, comme ce sont des aliments, très près de la péremption il faut les cuisiner rapidement ou les congeler.

Pour les autres aliments présents sur les deux sites, ce sont souvent des aliments congelés que vous pouvez conserver plus longtemps, donc ça vaut vraiment le coût ! Il faut être rapide et sauter sur toutes les occasions lorsqu’elles se présentent.

Deux autres applications (Reebee et Checkout 51) que j’aime beaucoup nous permettent de « couponner », de consulter les rabais en ligne et voir même de recevoir des chèques lors de certains achats. Elles demandent un peu plus de boulot, mais ça vaut quand même. L’effort.

Les coupons traditionnels

Toujours aussi populaire, le couponning vous permet d’économiser sur certains produits. Ça demande de la discipline, mais pour l’avoir déjà fait dans des moments plus difficiles, les économies peuvent être majeures. Il existe plusieurs sites qui expliquent le processus et qui sont de belles ressources pour en apprendre plus sur la chose.

Les IMBATTABLES

Les « prices matchs » sont aussi une façon intéressante de sauver des sous. À ma connaissance, vous pouvez faire des imbattables chez Maxi, Tigre Géant et IGA. Ces 3 magasins égaliseront les prix des concurrents. Dans le cas du IGA, ce sont les produits indiqués Prix Imbattable dans leur circulaire qui est admissible.

Il faut présenter le circulaire virtuel ou en papier pour prouver le prix et s’assurer que ce soit le même produit. Les caissiers vous aideront. C’est un peu intimidant à faire au début, mais les employés et les clients sont habitués. Alors, ne vous gênez pas. Comme je dis souvent, ce n’est pas la personne en arrière de vous qui paiera vos comptes, mais bien vous, alors, ne vous laissez pas arrêter par leur impatience.

Cuisiner de saison

Ce n’est pas nouveau, cuisiner de saison, c’est économique et disons-le, plus goûteux. Consommez les fraises d’ici, l’été et les légumes racines d’ici, l’hiver. Pour consommer des fruits/légumes  locaux l’hiver, congelez ou faites des conserves au moment des récoltes. Ça sera super avantageux en plus de goûter 100 fois meilleurs.

Si le cœur vous en dit (je vous retourne au conseil numéro 2) faites des conserves maison en gang. C’est tellement, mais tellement plus efficace et amusant. L’option des fruits et légumes congelés est vraiment super si les fruits et légumes frais sont trop coûteux.

L’option des fruits et légumes congelés est vraiment super si les fruits et légumes frais sont trop coûteux.

Cartes de points

Les cartes de points d’épicerie sont faciles à utiliser et vous offrent beaucoup d’avantages. Des gratuités, des retours en argent ou en crédit magasin. C’est que du bonheur! Personnellement, j’ai un gros penchant pour Air Miles (IGA), la carte PC Plus /PC Optimum (Maxi, Pharmaprix et Provigo) et la carte Métro.

En plus des points bonis et points réguliers, parfois, comme chez Métro, vous obtiendrez des produits gratuits le vendredi. Il y a même des journées pour multiplier vos points sur certains achats chez Maxi, Pharmaprix et Provigo.

Ristourne de carte de crédit

Si vous êtes très responsable, je vous conseille de toujours payer avec votre carte de crédit afin d’obtenir des points ou ristournes. Le truc ? Respecter son budget et rembourser le montant dépensé sur la carte dès le retour de l’épicerie.

C’est payant à la longue et ça ne demande qu’un peu de rigueur . Ce qui est important pour ne pas payer des intérêts sur notre carte de crédit à la fin du mois. Ce qui serait contre-productif.

Monter une liste de prix

Savoir reconnaitre les bons prix à l’épicerie, c’est important. Ça vous permet de consulter les circulaires et de bien flairer les bonnes affaires. Si la mémoire vous fait défaut, consultez les sites de référence comme celui-ci : Supermarche.ca .

Si le cœur vous en dit, montez une liste de vos aliments préférés et notez les prix. De semaine en semaine, vous serez en mesure de bien voir ce qui est un bon ou un mauvais prix. N’oubliez pas de bien regarder les formats qui peuvent sembler identiques sur une photo, mais qui ne le sont pas, ce qui change le prix au poids donc la vraie valeur du produit.

Monter un menu

Se préparer évite le gaspillage et les allers-retours à l’épicerie qui vont faire monter votre facture globale. Prenez le temps de regarder ce que vous avez dans vos réserves et de bien consulter les circulaires. Vous serez alors en mesure de vous bâtir un menu économique.

Je vous imagine un menu en regardant les rabais de la semaine tous les vendredis. Je vous propose 7 repas du soir, 1 collation et 1 dessert. Sous peu, je vous proposerai aussi des idées de lunch. Ça s’en vient, soyez patients!

Utiliser avant d’acheter/Gaspillage

Si vous avez beaucoup de restes, ne vous gênez pas pour faire des repas de type « méli-mélo » afin de passer tout ce qui se trouve dans le frigo qui pourrait se perdre.

Ça vous permet du même coup de ne pas faire de gaspillage. On a tendance à n’avoir aucun problème à envoyer balader nos aliments moches dans la poubelle. Mais jamais nous aurions le réflexe de prendre un 5 $ de notre portefeuille et de le jeter.

Habituez-vous à voir des signes de dollar sur votre nourriture. Pensez que vous êtes en train de jeter des dollars à chaque fois que vous gaspillez. Ça va finir par vous dompter (ou presque, personne n’est parfait).

Vous pouvez aussi télécharger l’application Out Of Milk qui vous permets de tenir une liste de ce qui se trouve dans votre garde-manger. Vous pouvez partager la liste avec les autres membres de la famille.

L’application vous permet de mettre le niveau de « stock » de vos aliments à FAIBLE ou PLEIN. De cette façon, lorsque vous voyez un rabais en épicerie ou en circulaire, vous serez en mesure de regarder si vous en avez réellement besoin. Évidemment, ça demande de la discipline car vous devez mettre à jour votre liste au fur et à mesure que la semaine avance.

Voici des idées de repas rapide à faire pour passer des fruits et des légumes moches :

À congeler ou consommer immédiatement

 À consommer dans les 2-3 jours

  • Des sautés (suffit d’ajouter la protéine et la sauce de notre choix)

Des réserves à congeler

  • Couper les légumes en petits cubes ou en lanières, blanchir au besoin 
  • Réduire les fruits en purée pour des compotes, des smoothies ou des coulis pour vos desserts

Légumineuses — protéines végétales

Les protéines animales sont parmi les aliments qui ont subi la plus grande hausse. Le prix du porc, des produits laitiers et même des poissons/fruits de mer a explosé. Le filet de porc qui était une protéine bien aimée à la maison a fait un bond de fou.

C’est vraiment hallucinant de voir les prix sur les emballages. Disons que ça me fait changer un peu mes habitudes. J’essaie de faire plus de recettes végétariennes. Je transforme mes classiques et je coupe la viande de moitié ou totalement.

Je les transforme en mettant des légumineuses ou du tofu. Ça coûte vraiment moins cher et c’est super soutenant. Mon prochain « move » sera de me servir de légumineuses séchées et de les hydrater pendant la nuit. Un petit tour rapide dans le Instant Pot et le tour est joué. Ça coûte deux fois moins cher qu’en conserve.

D’ailleurs, les protéines les moins chers sont aussi à privilégier. Le thon en conserve, les œufs, le tofu et les légumineuses sont plus économiques !

Magasiner seul

Ce n’est pas toujours facile d’être seul pour faire les courses, mais si on le peut, c’est plus économique. Souvent, avec les enfants, on flanche pour des produits qui seraient restés sur la tablette si nous étions seul parce que par moment on achète la paix.

Épicerie en ligne

En parlant à une amie, elle me disait que lorsqu’elle fait son épicerie en ligne, elle a tendance à suivre sa liste à la lettre et à ne pas se laisser tenter par tout ce qu’elle voit. Certaines épiceries ont des promotions qui offrent régulièrement la livraison gratuite. Profitez-en!

En plus de sauver des sous, vous sauvez du temps. Si pour vous la tentation est trop grande à l’épicerie, cette option serait surement une avenue intéressante.

Éviter les produits transformés

Qui dit produits transformés, dits produits plus couteux. Il est facile pour moi de vous dire cuisinez plus, c’est mon travail donc j’ai le temps de le faire. Je suis tout à fait consciente qu’on a tous un horaire parfois surchargé qui rend la tâche plus difficile.

Mais, si vous êtes capables, essayez de cuisiner le plus souvent possible et vous allez voir une différence substantielle sur votre facture.

Apprenez à faire des substitutions

Je le sais que c’est tentant de cuisiner les recettes en les suivant à la lettre. Sachez que, la plupart du temps, vous pouvez faire des substitutions. Ça vous permettra de passer vos restes ou de piger dans vos réserves et ainsi économiser sur votre facture.

Voici un petit guide de substitution pour les pâtisseries qui pourrait vous aider. Vous pouvez l’imprimer pour l’avoir à porter de main le temps venu. Juste ici !

Je vous prépare un autre dossier sur les substitutions pour les autres repas qui sera en ligne sous peu.

Magasin de liquidation

Il existe dans plusieurs régions du Québec des magasins d’économie qui liquident les produits considérés comme hors-norme. Multi-Marques et La boulangerie Saint-Méthode en ont beaucoup.

On peut y acheter des pains pour le 1/3 du prix. Si vous avez accès à un congélateur, allez faire un tour une fois par mois et faites vos réserves. Ce sera super avantageux. Regardez aussi dans vos épiceries les chariots de légumes moches, de liquidation car on y trouve souvent de beaux trésors.

Manger avant de faire l’épicerie

Ça l’air bête mais quand on a faim, on se laisse tenter par tout, mais tout. Manger avant de partir vous évitera les cravings et de lancer des trucs moins essentiels dans votre panier. Et disons-le, qui n’a jamais été se chercher du fastfood tout en ayant 150$ d’épicerie dans la valise de la voiture. “Guilty”. Quand on a faim, on ne réfléchit plus ! 

Liste d’épicerie

Faites-vous une liste et essayez fort, fort, de vous y tenir. Vous pouvez, comme la plupart des gens, monter une liste sur du papier. C’est accessible pour tous. Vous pouvez aussi mettre un petit carnet sur le frigo sur lequel vous écrivez au fur et à mesure ce qui manque dans la maison.

Mais, car il y a un mais, par expérience, il arrive souvent qu’on quitte sans la fameuse liste ou qu’on l’oublie sur la table d’entrée en quittant pour l’épicerie.

Je me suis donc tourné récemment vers l’application Bring! qui me sauve littéralement la vie. Les membres de la famille peuvent y ajouter les aliments manquants et vous y avez accès en tout temps. Comme nous nous séparons rarement de notre cellulaire, vous avez moins de chance de l’oublier.

Costco sans être membre

Certains trucs sont super intéressants chez Costco, mais si vous y allez que deux fois par année, malheureusement, le prix de l’abonnement n’en vaut pas la chandelle. Cependant, vous pouvez demander à un ami ou membre de la famille de vous acheter une carte cadeau. Vous pourrez donc vous y rendre, faire vos achats sans avoir la carte de membre.

Vous devrez vous présenter au service à la clientèle et demander un laissez-passer pour accéder au magasin et c’est tout. Vous pourrez dépenser votre carte. Si le montant dépasse celui sur la carte, vous pourrez payer comptant, par Mastercard ou par débit sans problème.

Sois indulgent avec toi

Voilà donc mes trucs et astuces pour économiser à l’épicerie. Je t’imagine bien ma fourchette être un peu étourdie à la lecture de ce billet. C’est normal. Ça fait de beaucoup trucs à appliquer. Rappelle-toi que personne ne te demande la perfection et mettre en place tout ça demande temps et énergie. Je te conseille donc de mettre en place quelques astuces seulement voire une astuce à la fois question de ne pas tout abandonner en deux secondes.

J’ai aussi envie de terminer en te disant, sois indulgent avec toi. Fais de ton mieux. Demande de l’aide au besoin et ne sois jamais, mais jamais mal à l’aise de te tourner vers les organismes de cuisine collective, les banques alimentaires ou les organismes communautaires.

Je suis déjà passé par là dans ma jeunesse et même adulte et étant fille d’une maman qui était à la tête d’un organisme d’aide à la famille, je vous confirme qu’ils sont là pour toi et que le jugement n’y a pas sa place.

Surtout garde la tête haute, toujours. Avoir des problèmes financiers ou des challenges de vie ne déterminent pas ta valeur en tant qu’humain. Courage, après la pluie vient toujours le beau temps. 

Publié le 26 octobre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *