Gratin facile rapido-presto

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Gratin facile rapido-presto Cinq Fourchettes
Nombre de portion : 4

Temps de préparation:

10 min

Temps de cuisson:

25 min

Temps de repos:

Degré de difficulté: Moyen
Congélation: Non

Ingrédients

  • 1 kilo de pommes de terre pelées (j’aime bien les Yukon Gold pour faire du gratin)
  • 3 grosses carottes pelées
  • 1 moyen oignon émincé
  • ¼ tasse de beurre
  • ¼ tasse de farine
  • ½ c. à thé de sel
  • ½ c. à thé de poivre
  • 2 ½ tasses de bouillon de poulet ou de légumes
  • ½ c. à thé de thym séché
  • 3 à 4 tasses de jambon cuit défait en morceaux
  • 2 tasses de fromage râpé

Préparation

  1. Trancher les pommes de terre et les carottes à la mandoline. Dans un grand chaudron, amener une bonne quantité d’eau salée à ébullition. Ajouter les pommes de terre et les carottes et faire bouillir 7-8 minutes. Égoutter et rincer rapidement à l’eau froide (pas trop; seulement pour être capable de manipuler les patates).
  2. Dans une grande poêle, faire fondre le beurre à feu moyen vif et y ajouter les oignons. Cuire, en brassant, jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents. Ajouter la farine et brasser vigoureusement pendant une minute. Ajouter le bouillon et bien brasser. Saler et poivrer. Ajouter le thym. Laisser mijoter pendant quelques minutes jusqu’à ce que la sauce ait épaissi.
  3. Dans un plat de pyrex, verser un peu de sauce dans le fond. Ajouter un étage de patates. Parsemer de carotte et de jambon. Ajouter un peu de sauce, remettre des pommes de terre, des carottes et du jambon. Répéter ainsi jusqu’à ce qu’il ne reste plus de patates. Finir avec la sauce et mettre le fromage.
  4. Passer au four à 350F pour réchauffer les patates (environ 10 minutes). Finir la cuisson sous le grill (pour faire gratiner le fromage).
Gratin facile rapido-presto Cinq Fourchettes

Mon homme maîtrise trois recettes dans la vie :

  • Il fait la meilleure sauce à spaghat au monde. Pour vrai. Dommage pour la recette de votre mère.
  • Les fajitas. S’il se retrouve à devoir faire le souper pour quelconque raison, c’est certain qu’il y aura des fajitas sur la table.
  • Le jambon à la bière.

Le jambon à la bière! J’adore le jambon à la bière de mon chum. Il est tendre et savoureux et je vous jure que le jus de ce jambon sur les patates pilées, bien ça goûte le ciel!

Le problème avec le jambon à la bière de mon chum, c’est qu’il y en a juste trop. Beaucoup trop.

Faudrait manger du jambon pendant huit jours d’affilée pour en venir à bout du mauzus de jambon.

Un moment donné, on s’écoeure t’sé.

Pour être honnête, une fois sur deux, les restants finissent dans le compost. #Pasfière

« Chéri, ça n’a aucun sens qu’on jette ça. Hey! Il y a des petits Africains qui ne mangent rien et nous, les gros colons d’Amérique, on se débarrasse de nos restants bien gras parce qu’on en a notre claque d’en manger. Complètement ridicule! »

Oui j’ai déjà pensé à congeler les restants. Encore une fois, quand je retrouve une grosse croûte de glace sur le jambon dans les fond du congélateur, ben… ça ne termine pas ses jours dans mon estomac ce jambon là hein…

C’est alors que j’ai eu l’idée de mixer mon restant de jambon avec un gratin dauphinois! Eurêka!

« T’es drôle toi! Un gratin dauphinois un lundi soir. Tu as remarqué l’heure? Tu as envie que l’on soupe à l’heure des Français », m’a lancé mon amoureux.

Il avait raison. Un peu.

Oui, il était 17 h 30 quand j’ai eu cette idée. Mais j’avais bon espoir de lui prouver qu’on serait assis à la table à 18 h tapant.

Voici comme j’y suis arrivée!

À 18 h pile-poil, on avalait notre souper! Délicieux!

Publié le 23 septembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *