Gratin de légumes racines

Nombre de portion : 4-6

Temps de préparation:

20 min

Temps de cuisson:

1h
30 min

Temps de repos:

Degré de difficulté: Facile
Congélation: Non

Ingrédients

  • 60 ml (1/4 tasse) de beurre non-salé
  • 2 grosses pommes de terre jaunes, pelées
  • 1 rutabaga, pelé
  • 4-6 panais, pelés (selon la grosseur)
  • 1 fenouil, paré (le cœur retiré)
  • 2 grosses branches de thym, effeuillées
  • 80 ml (1/3 tasse) de persil plat, ciselé
  • 1 ¾ tasse de crème 35%
  • 2 tasses de fromage cheddar, d’Emmental ou autres fromages fort ou plus au goût et selon votre gourmandise
  • Sel et poivre du moulin, au goût* Vous pouvez ajouter 1 à 2 gousses d’ail émincé ou des oignons jaunes si le coeur vous en dit. Vous n’avez qu’à les ajouter avec les légumes lors du montage.

Préparation

  1. Préchauffer le four à 400F. Avec le beurre, graisser un plat de cuisson de 9po x 13po.
  2. À l’aide d’une mandoline (ou d’un couteau), couper tous les légumes en tranches minces (environ 3mm).
  3. Répartir la moitié des légumes dans le plat de cuisson. Ajouter les herbes, la moitié de la crème, et la moitié du fromage. Saler et poivrer généreusement.
  4. Ajouter les légumes restants, et le reste de crème. Saler et poivrer généreusement. Garnir avec le fromage restant.
  5. Couvrir de papier aluminium. Cuire au four pendant 1h15, ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres (vérifier la cuisson avec un couteau, qui devrait couper les légumes sans effort).
  6. Retirer ensuite le papier d’aluminium, et passer sous le grill (broil) pour faire dorer le fromage. Laisser reposer pendant 15 minutes, avant de servir.

J’ai toujours aimé les gratins. J’aime particulièrement le gratin dauphinois. Je trouve ça réconfortant. Ce qui est plaisant ( mis à part les puristes de ce monde) c’est que l’on peut tellement s’amuser avec ce plat. 

On change les proportions, le genre de fromage, les aromates ou autres. Par moment, c’est gagnant. Parfois, ce n’est pas top. D’ailleurs à Noël, mon frère et moi avons improvisé un gratin avec ce qui se trouvait sous la main. On a un brin exagéré sur la quantité de patates ( presque 5 livres) ce qui a donné un gratin immense qu’on a surnommé Gratin Beloeillois inspiré de sa ville. 

Si le titre de cette recette reflétait la personnalité des habitants de Beloeil, je peux te dire que ce serait loin d’être un compliment. C’était fade mon ami, mais fade. On a pris ce que nous avions sous la main parce que l’idée d’aller à l’épicerie ne nous tentait pas pantoute. On aurait du. Pas que c’était immangeable, mais ça manquait de magie comme dirait ma belle-soeur. 

Bien dommage, car à la quantité d’ingrédients qu’il y avait là-dedans et le prix de ces derniers, il aurait du s’appeler Gratin de riche ! Qu’à cela ne tienne, le plat s’est quand même bien vidé. Même les cuisiniers expérimentés peuvent rater leur coup. Ça arrive. 

Ceci dit, même si c’était acceptable, je préfère de loin la version de gratin aux légumes racines proposée ici. Ça fait différent et c’est un brin moins lourd. Il y a moins de féculents et ça fait du bien au bedon. J’espère que vous allez bien apprécier. 

Publié le 5 janvier 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.