Et si on se simplifiait l’existence? Une salade pour les lunchs!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Et si on se simplifiait l’existence? Une salade pour les lunchs! - Cinq Fourchettes
Nombre de portion : 5

Temps de préparation:

10 min

Temps de cuisson:

Temps de repos:

Degré de difficulté: Facile
Congélation: Non

Ingrédients

  • 3 grosses carottes pelées et coupées en petits dés
  • 2 branches de céleri coupées en petits dés
  • ¼ tasse d’oignon rouge (c’est pour le midi-pensez à vos collègues!)
  • ½ tasse de chou rouge émincé
  • ½ concombre du jardin pelé et coupé en petits dés
  • Autres légumes de votre choix (brocoli, chou-fleur, courgette, etc.)
  • 3 c. à soupe de persil émincé
  • Sel et poivre au goût

Préparation

  1. Mélanger les légumes ensemble.
  2. Garder au frigo jusqu’à utilisation. Moi, elle reste au frigo toute la semaine!
  3. Chaque jour, verser une certaine quantité de salade dans un plat de plastique.
  4. Ajouter la protéine de votre choix (poulet grillé, canne de saumon, morceaux de fromage, légumineuses, etc.).
  5. Ajouter un filet d’huile d’olive, un peu de jus de citron et du vinaigre balsamique. Saler et poivrer. (Ajouter votre vinaigrette dès le matin afin que votre protéine « marine » et comme il n’y a pas de laitue, les légumes ne deviendront pas mous.)
  6. Déguster
Et si on se simplifiait l’existence? Une salade pour les lunchs! - Cinq Fourchettes

Ce n’est pas toujours facile de faire entrer les mots : école, enfants, boulot, repas, lunchs, devoirs, bains, soccer, dentiste et dodo dans un même paragraphe sans que tout le monde s’entretue ou cherche à s’injecter des antidépresseurs en quantité phénoménale.

Il y a des jours, sérieux, où je mettrais mes sneaks et que je ferais un Forest Gump de moi-même et je partirais à courir jusqu’à l’océan avec de la musique bien enfoncée dans mes oreilles pour être certaine de ne rien entendre.

Des fois, je me dis que ça n’a juste pas de bon sens. Qu’on s’en met trop, beaucoup trop sur les épaules. Si Louis Cyr qui était capable de supporter 4500 livres de pression sur son dos, ben tant mieux pour lui.

Je n’ai plus envie de courir comme une poule pas de tête le matin. Fini ces histoires d’arriver complètement épuisée au boulot parce que j’ai déjà fait deux brassées de lavage, une recette de muffins aux bleuets, que j’ai révisé les multiples de 8 avec l’un, que j’ai signé l’examen de maths de l’autre et que j’ai ramassé un pipi par terre gracieuseté du chien.

J’ai envie de respirer et je veux dormir huit heures par nuit.

Comment y arriver?

Voici mes trucs :

  • Embaucher une femme de ménage. C’est le plus beau cadeau qu’on s’est fait l’amoureux et moi. Chaque semaine elle voit à rendre le nid familial propre de la douche aux draps en passant par le derrière du frigo.  Rien n’échappe à sa moppe! Vous n’avez pas idée du bonheur que ça fait quand, après être partie d’un chez soi plus que bordélique, on revient dans une photo de Décoration chez soi!
  • On diminue nos exigences. Pas grave si la poulette n’a pas de tresse française dans ses cheveux chaque matin. Une queue de cheval fait très bien le boulot. Personne ne mourra si votre plus jeune ne fait pas une activité sportive/culturelle/artistique chaque jour. Il y a des grilled-cheese pour souper? Et puis? On saute le bain un soir par semaine. Ce sera la fête pour vos flots et je vous promets qu’ils ne pueront pas le lendemain.
  • On pelte des responsabilités dans d’autres cours que la sienne. Chacun est responsable de sa boîte à lunch. On met tout à la disposition des flots, ils n’auront qu’à se servir.  Ils prendront le tour assez vite et croyez-moi, ils ne se laisseront pas mourir de faim.
  • On prépare au moins deux soupers de semaine pendant le week-end. Quelle joie d’avoir l’impression d’avoir un souper de congé! Vous aurez l’impression qu’on a rajouté deux heures à votre journée!
  • Utiliser son congélateur à sa pleine capacité. Faire cuire des poitrines de poulet que l’on découpe en lanière sans aucun autre assaisonnement que du sel et du poivre. Vous aurez ainsi toujours une belle protéine à mettre dans
    votre salade. Vous faites cuire du riz? Triplez la recette et mettez le reste au congélo. Très pratique pour les soupers pressés. Préparez des mets d’avance qui n’auront besoin que d’être réchauffés.
  • Garder une base de salade au frigo dans laquelle vous n’aurez qu’à rajouter une protéine : du poulet, du saumon, des pois chiches, des œufs cuits durs, etc.
  • Penser à soi! Aller prendre une marche, courir un 5 km, lire le dernier Ricardo dans le bain, perdre son temps devant les petits pots de crème à la pharmarcie. N’importe quoi d’autre qui ne rime pas avec ménage, repassage, nettoyage,
    ruminage.
Publié le 15 mai 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *