Cuisiner en solo : Tzaziki au yogourt maison

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Nombre de portion : 4

Temps de préparation:

10 min

Temps de cuisson:

Temps de repos:

10 min
Degré de difficulté: Moyen
Congélation: Non

Ingrédients

  • 2 concombres libanais ou 1 concombre anglais
  • 1 pot de 500g de yogourt nature grec (important d’utiliser le grec pour la consistance de la tzaziki)
  • 1 c. à soupe de jus de citron frais
  • 1 c. à thé d’huile d’olive
  • 4 petites gousses d’ail (ou 2 grosses) hachées finement
  • 1 c. à soupe de menthe fraîche hachée
  • sel et poivre

Préparation

  1. Peler les concombres et les couper en 2 sur la longueur pour retirer les pépins à l’aide d’une petite cuillère.
  2. Râper les concombres, déposer dans un bol et ajouter une grosse cuillère de sel puis mélanger.
  3. Laisser reposer une dizaine de minutes puis presser entre les mains pour faire sortir le plus d’eau possible parce qu’on ne veux pas une bouette de tzaziki.
  4. Ajouter tous les ingrédients et assaisonner au goût avec le sel et le poivre.

(Par Amélie Dionne) Les plants de concombres libanais que je cultive amoureusement sur mon balcon rosemontois ayant décidé de me donner 6 concombres d’un coup, je devais trouver une façon de les utiliser autrement qu’en crudités ou en salade, parce qu’une fille qui habite seule, ça mange pas 6 concombres vite de même ! (Je vous en prie, épargnez-moi vos allusions douteuses sur les concombres et les filles célibataires!)

Comme j’ai pratiquement toujours un pot de yogourt grec nature dans mon frigo, j’ai décidé de transformer deux de mes bébés verts en tzaziki bourrée de protéines pour mes collations et / ou soupers de canicule.

 

Cuisiner en solo : Tzaziki au yogourt maison - Cinq Fourchettes

Si vous avez la chance de mettre la main sur de l’ail du Québec, pitchez-vous ! Il est tellement plus doux que l’ail chinois qu’on trouve en épicerie, il a même un petit goût sucré. Vous ne le regretterez pas et ne voudrez plus jamais manger autre chose que notre ail local.

Vous pouvez manger votre tzaziki avec des chips de pita, comme trempette à crudités, y mariner des crevettes avant de les faire griller ou pour relever une bonne brochette de poulet sur le bbq mais comme je suis du genre internationale, j’adore la manger avec des chips de maïs mince Tostitos Cantina. Qui a dit que la Grèce et le Mexique ne pouvaient pas aller ensemble?

Publié le 14 juillet 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *