Chips maison de betteraves et pommes de terre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Chips de betteraves et pommes de terre Cinq Fourchettes
Nombre de portion : variable selon la quantité de croustilles

Temps de préparation:

25 min

Temps de cuisson:

variable min

Temps de repos:

30-35 min
Degré de difficulté: Facile
Congélation: Non

Ingrédients

  • Huile de canola
  • 2 betteraves
  • 2 pommes de terre Russet
  • Un peu de vinaigre blanc (2-3 c. table)
  • Assaisonnement (je prends du sel de mer ou de l’assaisonnement pour popcorn)

Préparation

  1. Préchauffer la friteuse ou l’huile à 350 F.
  2. Trancher les légumes avec une mandoline. S’assurer d’avoir la coupe la plus fine possible pour des chips bien croustillantes. Personnellement, je prends des gants pour couper les betteraves et je retire la peau de celles-ci.
  3. Rincer les pommes de terre et les couvrir d’eau dans un bol. Ajouter un peu de vinaigre. Faire de même avec les betteraves. Laisser mariner dans l’eau de 30 à 45 minutes.
  4. Bien égoutter les légumes sur un linge propre.
  5. Frire les rondelles de pommes de terre et de betteraves en petite quantité pour ne pas faire baisser trop la température de l’huile. Cuire jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
  6. Retirer de l’huile et déposer sur un papier absorbant. Assaisonner.
  7. Répéter jusqu’à ce qu’il ne reste plus de rondelles de légumes à faire cuire.
  8. Ça se conserve bien dans un sac de papier pendant quelques jours, si vous êtes capable de résister.

J’ai cueilli mes premières betteraves au jardin ! MIAM. Je suis vraiment contente. Ça pousse comme un charme. Mais, comme pas mal tout ce qui pousse dans le jardin, ça vient en lot cette affaire-là. J’ai beau aimer ça, il y a des limites à faire pipi rose. Puis malheureusement, je n’ai pas le temps cette semaine pour en faire des marinades.  Je quitte, bientôt, pour un voyage de presse en France et je sais que les enfants ne les cuisineront pas.

Puis je n’ai aucune envie de les retrouver avec de la mousse dans le fond du bac à côté du bok choy pourri (faut être sérieux, il restera là lui aussi). En réfléchissant à ce que j’allais en faire, j’ai pensé à me faire des chips maison ! Ça me permettrait de passer mes patates raplapla qui sont dans l’armoire. Deux pour un. En plus, des chips, ça passe TOUT LE TEMPS ! C’est drôle comment une forme d’aliments fait que les enfants ne se posent zéro question avant de les enfourner dans leur bouche. Ah j’te jure !

Publié le 31 août 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *