Sauce aux homards et vin blanc

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Nombre de portion : 4

Temps de préparation:

10 min

Temps de cuisson:

1h
30 min

Temps de repos:

Degré de difficulté: Moyen
Congélation: Non

Ingrédients

  • Les carcasses de deux homards cassées en morceaux (sans la chair)
  • 1 oignon, coupé en petits morceaux
  • 1 gousse d’ail, hachée
  • 2 c. à soupe de beurre
  • 1/2 tasse de vin blanc
  • 4 tasses de bouillon de légumes (ou de poulet)
  • 2 c. à thé de fécule de maïs
  • 1 c. à soupe d’eau froide
  • 1/4 tasse de chorizo coupé en dés
  • Sel et poivre

Facultatif : On peut ajouter des morceaux de chair de homard dedans, c’est simplement délectable sur une pièce de viande ou dans une poutine 2.0

Préparation

  1. Faire fondre, dans une casserole, le beurre.
  2. Ajouter la carcasse des homards, les oignons et l’ail et faire chauffer à feu moyen vif pendant 5 minutes en brassant de temps en temps.
  3. Le fond de la casserole commencera à dorer. Saler et poivrer au goût.
  4. Ajouter le vin blanc et ensuite le bouillon. Faire bouillir.
  5. Laisser mijoter à feu moyen jusqu’à ce que le tout soit réduit à environ un tiers de la recette de son volume. Ça prend environ 1h30 – 2h00.
  6. Filtrer pour ne garder que le bouillon.
  7. Mélanger la fécule de maïs et l’eau froide dans un petit bol. Ajouter doucement à la sauce et bien brasser. Amener la sauce à ébullition. Il faut toujours brasser pour éviter les grumeaux.
  8. Mettre les morceaux de chorizo à la dernière minute pour les réchauffer. Si vous désirez mettre de la chair de homard, c’est aussi à ce moment que vous allez l’ajouter.
  9. Servir .

La sauce aux homards ou comment faire manger du homard à ceux qui n’en ont jamais mangé.

Il y a peut-être un an, j’ai appris avec stupeur que plusieurs membres de ma belle-famille n’avaient jamais mangé de homard. Faut dire que ma belle-mère ne raffole pas de ce qui nage (et de ce qui rampe, mais dans notre coin de planète, c’est plutôt rare que l’on se farcisse de la couleuvre forestière), mais elle n’est pas boquée et ose quand même se mettre sous la dent des petites bestioles aquatiques.

Pour les autres, ça n’avait juste jamais adonné. Faut dire que ça prend du courage quand même acheter du homard. Juste prendre le sac rempli de bêtes rouges qui bougent et le donner à la caissière, ça peut en effrayer plusieurs. (Je coche présente !)

Alors, pour la fête de l’homme, j’ai voulu prendre les choses en main et leur faire découvrir le bon goût de ces délices de l’estuaire du Saint-Laurent. Mais pas question de les accueillir avec des bavettes et des litres de beurre à l’ail fondu. J’avais envie de quelque chose de plus… élégant, mettons !

Voici la meilleure recette de sauce qu’il m’a été donnée de faire. Avec cette sauce-là, c’est certain que je remporte toutes les émissions de télé-réalités d’un souper presque parfait jusqu’aux Chefs en passant par Ça va chauffer.

Tenez-le pour dit. Cette sauce aux homards et vin blanc est démentiel. Ça goûte tout simplement le ciel. Je crois sincèrement que c’est la meilleure chose qui soit sortie de mon fourneau !

Publié le 20 juin 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *