Risotto crémeux au saumon et basilic

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Risotto crémeux au saumon et basilic - Cinq Fourchettes
Nombre de portion : 4

Temps de préparation:

15 min

Temps de cuisson:

30 min

Temps de repos:

Degré de difficulté: Moyen
Congélation: Non

Ingrédients

  • 250g de riz arborio
  • 2 oignons émincés
  • 1 litre de bouillon de légumes (ou de poulet)
  • 200 ml de vin blanc
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 600 g de filet de saumon coupé en cubes
  • 1 c. à thé de basilic frais
  • 200 ml de crème 35 %
  • 75 g de fromage parmesan rapé
  • Un petit paquet de saumon fumé coupé en fines tranches

Préparation

  1. Faire bouillir le bouillon. Réserver.
  2. Dans une poêle faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir quelques minutes les oignons, jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Ajouter les dés de saumon, le basilic et faire cuire 5 minutes à peine pour qu’ils restent rosés. Retirer les dés de saumon et réserver sur une assiette.
  3. Verser le riz dans la poêle et bien enrober d’huile, puis mouiller avec le vin blanc. Laisser évaporer un peu. Verser une louche de bouillon, puis laisser absorber avant d’ajouter une nouvelle louche. Faire cuire environ 20 minutes en ajoutant progressivement le bouillon, goûter pour vérifier la cuisson du riz. Lorsqu’il est cuit, (la cuisson parfaite du riz arborio est un peu al dente) rajouter les dés de saumon dans la poêle et mélanger. Saler et poivrer.
  4. Ajouter ensuite la crème, puis le parmesan et laisser mijoter 5 minutes en remuant de temps en temps. Ajouter le saumon fumé à la dernière minute. Servir le risotto très chaud saupoudré de parmesan râpé ou en copeaux.
Risotto crémeux au saumon et basilic - Cinq Fourchettes

Vous savez, quand je ne sais pas quoi mettre dans mon assiette, je fais à peu près toujours un risotto à n’importe quoi.

Des fois, je mixe des crevettes avec de la coriandre.
D’autres fois, je mets juste des champignons et des épinards sautés dedans.
Quand je feel plus paresseuse, je fais mon risotto au four.
Parfois, je m’excite et j’y vais avec la totale : chorizo et chanterelles.
Quand je feel rebelle, je laisse l’arborio dans le garde-manger et je sors l’orge.
Pis quand c’est moche dehors, qu’il pleut, qu’il fait gris souris, je mets de la vie dans mon souper avec des crevettes et des agrumes : me voilà dans les caraïbes en un tour de riz!

Mais ce soir, aucune de ces recettes ne m’appelait. Ne me donnaient envie de popoter. Bah, il y avait bien l’idée des crevettes qui me faisait de l’oeil, mais vérification faite dans le congélo : les crevettes brillaient par leur absence.

Fuck.

“J’avais bien aimé celui aux merguez!“, m’a lancé l’amoureux du salon, espérant m’aider j’imagine.

Vous aurez deviné qu’il n’y avait pas plus de merguez dans mon inventaire qu’il y avait de crevette.

Re-fuck.

“Si on callait une pizz?”, m’a suggéré l’ado.

Ouais bien essayé la grande. 😉

En analysant mes recettes habituelles, j’ai réalisé que jamais je ne mettais de crème en fin de cuisson (honte à moi!). Ça m’a donné le coup de pied au derrière nécessaire pour tester cette recette glanée sur le net que j’ai modifiée un brin.

Pour le saumon, j’ai pris des petits filets vendus dans le rayon des surgelés à l’épicerie.

Publié le 1 février 2013

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *