L’Outaouais, riche en histoire et en gourmandise

Tourisme gourmand

L’Outaouais, une région sublime qui borde la frontière ontarienne, regorge de petits trésors. Vous y trouverez de la nature à profusion, des activités à la tonne et une scène gourmande des plus intéressantes. Je t’avais déjà parlé de quelques découvertes récentes dans cet article et j’ai le bonheur t’en présenter d’autres dans celui-ci.

Alors, prépare-toi un bon café chaud, assieds-toi confortablement et laisse-moi t’emmener avec moi dans le coin de Gatineau en Outaouais.

Un petit peu d’histoire

La ville de Gatineau qui fait partie, avec Ottawa, de la grande région de la capitale nationale est la 4e plus grosse agglomération au Canada après Toronto, Vancouver et Montréal.

Longeant la superbe et majestueuse rivière des Outaouais, la belle ville de Gatineau est riche en histoire et en bâtiments patrimoniaux. Je vous conseille d’ailleurs fortement quelques activités de nature historique lors de votre visite, question d’en apprendre plus sur cette belle région et celle de notre beau et grand pays.

Le Musée canadien de l’histoire

Le Musée canadien de l’histoire est une bonne façon de s’éduquer autant sur nos origines, notre histoire contemporaine, mais aussi sur la richesse et le lègue des Premières Nations. Le musée est divisé en 4 parties distinctes, dont 3 expositions permanentes que vous pouvez visiter à l’année. Vous connaissez d’ailleurs probablement le musée des enfants. Un classique à faire et refaire en famille.

On y retrouve également quelques expositions temporaires. Celle que j’ai pu voir lors de ma tournée m’a ramené en enfance en deux temps trois mouvements. Le sujet étant « De Pépinot à la Pat’ Patrouille, notre enfance visuelle», il est plutôt difficile de rester indifférents. Vous y trouverez des extraits, des costumes et des histoires sur les émissions jeunesse à travers le temps.

Je dois dire que j’ai vraiment adoré voir les reliques de mes personnages préférés tels que Passe-Partout, Anne la maison au pignon vert, Bobino et Bobinette et les Froggle rock. Un voyage dans le temps qui, on va se le dire, ne me rajeunit pas du tout, mais qui fait du bien à l’enfant que je suis toujours.

L’exposition se terminera le 1er septembre 2023. Pour tous les renseignements, c’est par ici : Musée Canadien de l’Histoire 

Circuit historique du Vieux Aylmer

Grâce à l’application gratuite BaladoDécouverte, promenez-vous dans le Vieux Aylmer tout en écoutant l’histoire entourant 34 édifices. Tous faisant partie du patrimoine architectural très riche du Vieux Aylmer. À travers des récits bien ficelés, apprenez-en plus sur les édifices qui abritent aujourd’hui les petites boutiques, cafés et restaurants du coin.

L’application est gratuite et peut être téléchargée sur une tablette ou un cellulaire. Je vous conseille évidemment de la télécharger avant votre départ sur un réseau WIFI puisque les trajets sont complets et pourraient vous demander beaucoup de données cellulaires.

Une fois fait, profitez de votre visite guidée pour découvrir quelques artisans et repartir à la maison avec quelques trésors gourmands. Prenez le temps de vous imprégner des lieux et de discuter avec les gens de la place. Nous avons eu une jasette super intéressante avec de beaux humains rencontrés dans un café, qui nous ont gentiment et spontanément raconté des histoires de leur petit coin de pays. Ça, ma fourchette, c’est précieux.

Spectacle Cabaret Ho Ho Ho La La

En représentation jusqu’au 18 décembre, ce spectacle vous « transportera » dans l’univers du temps des fêtes en quelques tableaux. Du plus classique chant de Noël en passant par les classiques québécois et les hits latins, vous en aurez pour tous les goûts. Vous aurez même droit à un tableau qui vous fera rire aux larmes. Un moment d’autodérision de notre époque qui ma foi, est follement drôle et par moment, déstabilisante. Je ne veux pas trop vous en dire, mais j’ai été agréablement surprise de ce spectacle qui est tout sauf ennuyant.

Pour tous les renseignements, c’est par ici : Cabaret Ho Ho Ho La La

Pour bien manger 

Soif bar à vin

J’ai rencontré Véronique Rivest lors d’une dégustation de vin qu’elle animait, il y a quelques années. Son approche, qui est tout sauf culpabilisante et snob, m’avait charmé. J’avais vraiment hâte d’aller visiter son restaurant et je ne fus pas du tout déçue.

L’ambiance est chaleureuse, à l’image de la célèbre sommelière. Le service y est impeccable et l’offre super intéressante. Ça faisait d’ailleurs longtemps que l’on ne m’avait pas déstabilisé avec un plat. La fameuse brochette de cœur de canard, qui de par son nom, ne m’attirait pas beaucoup, a été l’un de mes repas préférés lors de ma visite dans la région. Je n’aurais jamais cru que ce genre de proposition allait émoustiller mes papilles gustatives.

Accompagner, comme tous les autres plats, d’un accord vin plus que parfait, je vous conseille fortement une visite à ce trop adorable restaurant.

Pour tous les renseignements, c’est par ici : Soif Bar à vin

Le Cellier

Situé dans une superbe maison centenaire à quelques minutes du Musée canadien de l’histoire, ce petit restaurant saura vous charmer. Un menu sans prétention, généreux et abordable. Vous y trouverez sans aucun doute votre compte.

J’ai particulièrement adoré le potage aux poivrons grillés. Assez que j’avais envie de racler le fond du bol. Si j’avais eu du pain, j’aurais rendu à la serveuse (qui était adorable) un bol propre comme à la sortie d’un lave-vaisselle. Une entrée plus que satisfaisante. 

Nous avons ensuite opté pour la bavette de bœuf (mon frère) et le « tartare de crevettes » (moi) comme repas principaux. Le dernier étant, à mon humble avis, un peu trop salé à mon goût, mais quand même intéressant. Les frites étaient parfaites et je me suis assurée de n’en laisser aucune dans mon plat. Mon frère semble avoir apprécié sa bavette puisqu’il n’en restait pas une miette à la fin du dîner. Une assiette vide, c’est toujours bon signe.

Pour tous les renseignements, c’est par ici : Le Cellier 

Beurre salé crêperie

Ce trop joli restaurant, charmant comme tout avec son petit look qui rappelle une salle de cours du primaire, vous servira les meilleures crêpes au sarrasin du monde. Bon ok, je n’ai pas testé toutes les crêpes au sarrasin que la planète a à offrir, mais ce sont certes les meilleures que j’aie mangées.

Coralie, la propriétaire des lieux, nous expliquait qu’elle ne prenait pas de réservation puisque l’endroit est généralement rempli, et compte parmi sa clientèle des fidèles qui y reviennent semaine après semaine. Ça, ma fourchette, c’est un signe de succès et un beau sceau d’approbation de la part des gourmands qui viennent y bruncher.

Après mon passage, je te confirme que chaque bouchée était un pur délice et que l’ambiance des lieux donne effectivement envie d’y retourner encore et encore. À mettre sur votre liste sans faute.

Pour tous les renseignements, c’est par ici : Beurre salé

 

Bistro Coqlicorne

Parlant d’audace, ce restaurant vous surprendra à coup sûr. Le menu est certes restreint, mais oh combien original. J’ai adoré l’idée de leur poutine aux côtes levées, fumées sur place. La sauce, qui est faite maison, était délectable. Du bonheur à chaque bouchée. J’ai aussi bien aimé le grilled cheese au canard et fromage de chèvre. Super original et très goûteux (aussi très chaud, mon palais s’en rappelle encore). 

Le menu lors de ma visite

Ne cherchez pas le menu en ligne, ce sera en vain puisqu’il change toutes les semaines selon les inspirations du chef. Certains items sont permanents, d’autres reviennent de façon périodique. Tout pour vous tenir en haleine à longueur d’année.

 

Kato

Situé dans l’hôtel DoubleTree by Hilton de Gatineau, le Kato vous offre une cuisine d’inspiration japonaise dans une ambiance feutrée et chic. L’offre est quand même traditionnelle et vous ne serez pas trop dépaysé. Les sushis sont bons et bien faits. Pas de fioritures ou de twists bizarres, ici, on reste dans la tradition.

Parlant de tradition, j’ai d’ailleurs beaucoup aimé les baos au canard qui étaient faits dans les règles de l’art. Un pain vapeur bien moelleux, un canard bien caramélisé, bref une entrée plus que gourmande.

Les pétoncles flambés étaient tout aussi délicieux quoiqu’un peu coûteux (25 $ pour 5 pétoncles). Ils étaient parfaitement cuits, bien saisis à l’extérieur et bien tendres à l’intérieur. Un gros miam. Bref, un bel endroit où aller surtout après une journée au spa.

Pour tous les renseignements, c’est par ici : Kato

Spa Koena

Spa qui se trouve d’ailleurs dans le même édifice et que l’on peut voir en mangeant nos sushis au Kato. Le spa appelé Koena, qui veut dire en hawaïen le mot équilibre, est très différent de tout ce que j’ai essayé. C’est un spa qui vous offre une ambiance plus « festive » si vous me permettez ce qualificatif.

C’est que voyez-vous, l’on peut prendre un verre provenant du bar du spa à même les bains, ce que je n’avais jamais vu ailleurs. Le placotage y est aussi toléré ce qui donne à l’endroit une vocation totalement différente. Si vous aimez les endroits totalement silencieux, ce spa ne sera pas pour vous. Si vous avez par contre envie de jaser entre amis tout en relaxant dans les bains, vous avez trouvé votre spa.

Source photo : Koena spa

Le concept tourne autour des 4 éléments : la terre, l’eau, le vent et le feu. Chaque espace évoquant l’un d’entre eux. Deux bains secs (air), 2 salles (feu) pour vous réchauffer ou vous laisser bercer par la lumière, deux salles rappelant la terre dont la salle d’exfoliation au sel de mer (ma préférée) et pour finir l’eau avec ses bains. Tout ce qu’il faut pour avoir du plaisir en famille ou entre amis.

 

Pour tous les renseignements, c’est par ici : Koena 

Four Points by Sheraton

L’hôtel, situé juste en face du Musée canadien de l’histoire et à quelques minutes de plusieurs restaurants est parfait pour se poser. Les installations sont propres et confortables. Les chambres spacieuses avec des lits super confortables.  

Le déjeuner de type buffet est complet et très bon. Et, que dire du service courtois et impeccable de l’hôtesse à la salle à manger. Une petite perle sur deux pattes. Une expérience d’hébergement sans anicroche si l’on fait fit des ronflements de mon frère . Ah ah ah ! 

Marché de Noël

Nous avons fait un saut rapide au Marché de Noël puisque la pluie et les vents violents nous attendaient. Heureusement, nous avions pu faire quelques achats avant de quitter. Égale à moi-même, je me suis trouvé de beaux morceaux de vaisselle et une belle décoration pour mon sapin. 

J’ai aussi eu l’occasion de jaser brièvement avec un des organisateurs et il me disait que le marché était déjà un beau succès. Il estimait à 12 000 les personnes s’étant présentées à la parade.

Fort de ses 10 ans d’expérience, le succès est évident car plusieurs artisans ont déjà réservé leur cabane pour l’an prochain. Cette année, ils étaient 52 à y être, certains pour 1 week-end, d’autres pour la durée entière du marché. Clairement un événement à mettre à votre agenda pour l’an prochain puisque déjà terminé. 

Décharge : J’ai été gracieusement reçu par Tourisme Outaouais et ses partenaires. Par contre, les opinions et les textes sont de moi et n’engagent que moi. Je ne reçois aucune rémunération pour ce billet.

Publié le 10 décembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.