Voyage avec moi : La France, région d’Auvergne-Rhône-Alpes

Tourisme gourmand

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest

 

S’il y a un endroit, mis à part mon propre pays, dans lequel je me sens comme chez moi, c’est en France. J’y suis allée 5 fois et j’en reviens toujours comblée, remplie d’un bonheur indescriptible. Pourquoi ? Parce qu’elle est riche en histoire, en gastronomie (la gourmande en moi adore) et en paysage à couper le souffle. Chaque région a son cachet, sa couleur, son charme. C’est ce qui fait qu’on a le goût d’y retourner sans cesse.

Ça ne te surprendra donc pas si je te dis que lorsqu’Atout France et la belle région d’Auvergne-Rhône-Alpes m’ont invité à aller à leur rencontre en compagnie de collègues journalistes et blogueurs, je peux t’assurer que je n’y ai pas réfléchi trop longtemps. C’est que le vieux continent me séduit à coup sûr et je ne peux rien lui refuser.

Ce qui était plaisant dans cette offre, c’était de redécouvrir certaines régions et d’en visiter des nouvelles. À travers ce périple, j’ai pu ainsi être de nouveau époustouflée par la pureté du lac d’Annecy. J’ai eu l’unique et grande chance de découvrir les Alpes et d’en être subjuguée. J’ai pu me laisser émerveiller au rythme des villes et des villages rencontrés sur mon chemin laissant échapper des WOAH et des OHHHHH à chaque détour.

La grandiose ville de Lyon tout comme le superbe village de Oingt, nommé l’un des plus beaux villages de la sublime région du Beaujolais, m’ont laissé une marque indélébile sur le cœur. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’on peut observer ces fameuses pierres dorées qui font sa renommée et qui te feront t’exclamer de joie devant tant de beauté. Quand le soleil se couche et que la golden hour met encore plus en valeur la couleur chaude des pierres, je te jure ma fourchette, tu en oublies de respirer.

Elles ont le même effet sur moi que Les Menuires dans les Alpes quand je les ai observées, café à la main, larme à l’œil, en ouvrant les rideaux de ma trop charmante chambre à l’Ours Blanc Hôtel & Spa. J’en avais presque le souffle coupé devant tant de beauté. C’est dans ces moments que tu as soudainement envie de partir découvrir le monde en laissant tout derrière.

Tu comprendras, juste en me lisant que ce voyage m’a fait un bien énorme et surtout que tu dois prendre des notes et mettre tout ça sur ta liste de chose à faire. Les voyages reprendront sous peu, aussi bien nous préparer à garnir notre carnet de voyage. En attendant, je t’invite à voyager avec moi. Juste ça, ça fait du bien. Commençons donc par la dynamique ville de Lyon, capitale gastronomique et ville hôte de la fête des Lumières.

Lyon

Comme toutes les grandes villes en France, Lyon est vivante et super accessible. On peut se promener en bus, en métro et à pied sans problème. La ville regorge de musées, de monuments historiques et de boutiques, toutes plus charmantes les unes que les autres.

L’une des particularités de la ville est la présence des bouchons. Et je ne parle pas ici de circulation automobile, mais bien de petits restaurants. Le bouchon est l’œuvre originale de femmes qui cuisinaient les « restes » pour éviter le gaspillage.

Les mâchons (repas tôt le matin) étaient donc servis essentiellement aux canuts (travailleurs de la soie) au petit matin après leur boulot. Évidemment, au fil du temps, les repas se sont raffinés, mais l’essence même des bouchons est restée.

C’est un endroit souvent reconnu par son décor, ses nappes carreautées, sa convivialité et ses plats traditionnels tels que les iles flottantes, la cervelle de canut (fromage) et la quenelle pour ne nommer que ceux-là.

J’ai eu la grande chance de déguster un incroyable repas au réputé bouchon Daniel et Denise (étoilé Michelin) mené de main de maitre par le chef Joseph Viola, MOF (Meilleur Ouvrier de France). Il a d’ailleurs déjà remporté le prix du meilleur pâté en croûte, plat qu’on a eu la chance de déguster et qui ma foi, était fabuleux.

En plus d’être extrêmement talentueux, ce dernier est d’une gentillesse incroyable. Ce fut une rencontre inoubliable tout autant que les repas dégustés sur place. Une adresse à retenir.

Maison Courgette

Si l’on reste dans la mentalité de ne pas gaspiller la nourriture, voilà un endroit fabuleux à visiter à Lyon. Ce petit restaurant/boutique zéro déchet est un petit trésor à découvrir. On y vend non seulement des objets écolos pour le quotidien, mais aussi tout ce dont on peut avoir besoin pour faire son épicerie.

À l’arrière, un petit bistro, d’un charme incomparable, vous attend pour profiter de la cuisine inventive des propriétaires de l’établissement. Tout est mis en place pour vous offrir des repas goûteux concoctés avec amour en utilisant des produits locaux et toujours dans la mentalité du zéro déchet. Si vous y allez pendant la belle saison, une belle cour intérieure vous y attend. C’est mignon à souhait.

Les Traboules

Après avoir bien rempli votre bedon, prenez une belle marche et visitez les traboules de la ville. Ces petits chemins qui traversent la ville vous donnent la drôle de sensation de vous retrouver dans des endroits secrets et interdits.

Ils sont présents afin de permettre de couper court à travers les immeubles. À Lyon, il en existerait près de 500 et seraient apparus (dans le Vieux-Lyon) à la Renaissance. Il y a quelques dizaines de traboules qui sont publiques et que vous pouvez visiter sans problème.

Sous le concept de ces petits labyrinthes lyonnais, Le FOOD traboule, un espace de restauration, a ouvert ses portes dans La Tour Rose, classée patrimoine de l’UNESCO. Dans ce marché se trouve plusieurs offres alimentaires. Tout le monde y trouvera son compte ainsi qu’une belle ambiance pour se poser devant un bon repas.

Naviguez sur les 2 étages en vous laissant tenter par les plats de plusieurs chefs et artisans. Un bel endroit où se poser pour le diner ou le repas du soir et super bien situé dans le quartier historique du Vieux-Lyon.

Un peu d’histoire

Profitez de votre visite dans ce quartier pour prendre le funiculaire et visiter la majestueuse Basilique de Fourvière. Admirez et prenez des clichés de la vue sur Lyon  (et certains jours sur le Mont-Blanc) pour entreprendre ensuite votre descente vers la Saône. Découvrez l’histoire de la soie durant votre petite balade et observez l’art urbain, présent partout.

Vous pourrez même admirer les vestiges d’une ville romaine sur la colline de Fourvière. C’est incroyablement beau et émouvant d’être témoin de ces traces du passé. À faire, sans aucun doute. Amateurs d’histoire, vous serez comblés. 

Pour continuer dans la même lignée historique, je vous conseille une petite nuitée à lhôtel de l’Abbaye situé sur la presqu’ile de Lyon (partie de la ville située entre Le Rhône et la Saône). Cette partie de la ville est classée patrimoine de l’UNESCO depuis 1999. L’Abbaye est un presbytère datant de 1852 et transformé en hôtel-boutique en 2018, qui a ouvert ses portes, l’année suivante.

Les chambres sont spacieuses et élégantes et vous comprendrez que tout est neuf et au goût du jour. On a quand même pris le soin de conserver un cachet digne de ce genre d’endroit. De plus, comme l’hôtel fait face à la basilique Saint-Martin d’Ainay, vous aurez surement la chance d’entendre les cloches sonner ajoutant ainsi à votre expérience.

 L’hôtel se trouve aussi à quelques minutes de la place Bellerive, un endroit fabuleux à visiter et le départ du WagonBar, un autre attrait touristique super intéressant à mettre à son agenda.

Le WagonBar est un autobus restaurant vous offrant une visite guidée de la ville. Vous aurez droit à un repas succulent pendant la tournée des sites touristiques de Lyon. Vous pourrez, en tout temps, consulter un écran installé à chaque table vous donnant des informations sur les sites croisés pendant la tournée d’une durée de 3h.

Si vous aimez l’architecture, je vous conseille de profiter de votre présence sur la presqu’île pour faire une belle grande marche dans le quartier La Confluence où se tiennent des édifices éclatés et colorés.

Ce quartier est une belle rencontre entre la modernité et l’histoire. J’ai trouvé amusant d’observer les ruines d’un côté de la Saône et de tourner légèrement la tête pour y découvrir des immeubles contemporains aux courbes et aux couleurs diamétralement opposées à leur voisin d’en face.

Entre les deux, on peut y observer de superbes péniches, ces petits bateaux-maisons qui, à mon humble avis, font une belle transition entre les deux époques. Fascinant à voir !

Si vous visitez Lyon pendant la Fête des lumières (chaque début décembre), le Globe et Cecil est un bel endroit où loger, car il se trouve en plein cœur de l’action. De plus, on ne peut pas passer sous silence le cachet incroyable de l’endroit.

Pour la Québécoise que je suis, ouvrir les volets, café à la main, en observant la vie qui grouille dans les rues pavées, c’est que du bonheur.

Le charme du lobby ne doit pas être passé sous silence. On a envie de s’y poser, livre dans une main et espresso dans l’autre pendant quelques heures tout en prenant des pauses pour savourer des croissants chauds et des pralines. Ahhhhhhh, le rêve.

Il est aussi à noter que Lyon est merveilleuse à visiter si l’on aime le street art. Il y en a littéralement partout. Sur les buildings, sur les murets de pierre, dans un petit racoin ici et là et même, sur le trottoir. C’est tellement coloré et amusant.

J’aurais pu passer des heures à déambuler à la recherche de cet art vivant qui se cache à chaque tournant de cette superbe ville combinant ainsi l’art moderne à la beauté historique des lieux.

Annecy

J’ai des amis qui habitent en Savoie ce qui m’a permis de visiter cette région à quelques reprises. Annecy est l’une de ces villes qui restent à tout jamais tatouée sur le cœur. Avec son lac cristallin et ses montagnes en paysage de fond, on ne peut que s’y sentir bien.

Lors de votre visite, faites un grand tour du Lac. Prenez de grandes inspirations d’air pur et surtout, prenez votre temps. Posez-vous sur une des nombreuses terrasses ou pique-niquez dans l’immense parc qui fait face au lac.

N’hésitez pas à marcher jusqu’au point le plus haut de la ville afin d’y admirer la vue. Si l’histoire et les anecdotes concernant l’endroit vous attirent, prenez un guide, plus particulièrement, une guide et pas n’importe laquelle.

Je vous conseille fortement la pétillante Cécile Belbèze. Cette femme a été un immense coup de cœur lors de ma visite à Annecy. Son dynamisme, sa personnalité flamboyante et sa connaissance des lieux formaient le trio parfait. Même si j’avais visité les lieux à plusieurs reprises, j’ai, grâce à elle, eu l’impression d’y être pour la première fois.

Après une journée de marche, allez vous remplir la panse avec une des spécialités savoyardes à la Taverne le Freti. Gâtez-vous avec une belle fondue au fromage ou une raclette ainsi qu’un bon vin. Ajoutez quelques charcuteries et vous serez au paradis de la gourmandise.

Je vous conseille de ne pas faire la même gaffe que moi et mes collègues. Lors de votre visite, ne mettez pas des vêtements trop chauds. Rappelez-vous que vous serez entourés de machines à raclette et de brûleurs à fondue. Nous avons tendrement nommé l’endroit, le cheese sauna !

Et comme vous allez vous noyer dans le fromage parce que tout est trop délicieux, je vous conseille aussi le pantalon extensible. Pas question de laisser un bout de pain ou un bout de fromage derrière ! NON NON NON !

Après vous être gavés de délectables fromages, prenez une petite marche de 10-15 minutes jusqu’au lac en passant par le pont des Amours. La balade est intéressante à faire et ça vous permettra de digérer un peu.

Comme nous étions logés au tout nouvel hôtel Rivage Hôtel & spa, un petit 15 minutes supplémentaires de marche était nécessaire pour s’y rendre. Ce 30 minutes pour digérer ce festin, nous a d’ailleurs fait le plus grand bien.

C’est d’ailleurs un super avantage de loger au Rivage Hôtel & spa puisqu’il est très bien situé et à proximité de tout. Il est d’ailleurs très agréable de se lever et de pouvoir aller marcher autour du lac en moins de 5 minutes. Vous pouvez aussi louer des vélos sur place pour une balade plus longue. Un avantage supplémentaire de l’endroit.

L’hôtel est super moderne et offre des chambres immenses avec toutes les commodités désirées. Un bel endroit pour se poser.

Toujours en partance de l’hôtel, vous êtes aussi à 15 minutes en voiture du superbe Château de Menthon-Saint-Bernard, endroit que j’ai visité avec mes enfants il y a quelques années. La vue y est imprenable. Je me rappelle d’ailleurs la face de mon plus vieux qui avait fait partir l’alarme du château par inadvertance en traversant une barrière. Priceless.

Les petits et grands avaient adoré la visite. Les garçons se prenant momentanément pour des chevaliers sauvant leur petite sœur du dangereux dragon imaginaire qui habitait le château pendant que les parents se gavaient d’histoire. Ça fait déjà 12 ans et je m’en rappelle comme si c’était hier.

Il y a tant à faire dans cette ville que je pourrais vous en parler pendant des jours. L’été, je vous conseille de louer une petite embarcation. Profitez de cette eau pure pour vous baigner un peu. On voit le fond du lac même s’il est très profond. C’est très impressionnant surtout en ayant les montagnes tout autour.

Le Beaujolais

La destination suivante fut la belle région du Beaujolais. Là, on change un peu de paysage. Ici, on fait place aux vignes et aux vallées. J’ai toujours été fasciné par ces chemins sinueux qui nous laissent entrevoir à chaque détour un nouveau décor. Ce genre de vision qui nous soutire des exclamations spontanées du type « Oh » « ha » « Oh mon dieu que c’est beau ». Vous voyez le genre ?

Vous croiserez sur votre chemin plusieurs villages plus charmants les uns que les autres. Chacun ayant sa particularité. Celui d’ Oingt par exemple, nommé l’un des plus beaux villages de France, est probablement le porte-étendard du « pays des pierres dorées ».

Ce superbe village médiéval, juché en hauteur, vous offre une vue imprenable sur les vallons. Lorsque vous arriverez au village, prenez le temps de visiter les talentueux artisans présents dans le village. Observez les pierres ocres à qui on doit le nom de pays des pierres dorées.  Au coucher du soleil, le spectacle offert par les rayons du soleil qui baignent sur les pierres des maisons est incroyable.

Vous aurez d’ailleurs une superbe vue sur le village et les vallons en montant jusqu’à l’église Saint-Mathieu qui est perchée tout en haut. Prenez le petit chemin sur le côté et absorbez toute la splendeur des lieux. N’oubliez pas de visiter l’église et le donjon datant du 13e siècle. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me rend toujours un peu émotive de marcher sur les mêmes chemins que des Romains. Ça me donne des frissons chaque fois.

Une autre source de frissons assurés : les châteaux. J’en ai visité plusieurs dans ma courte vie et je ne pense jamais me tanner de la chose. C’est tellement riche en histoire et en beauté. Qui peut vraiment être indifférent face à ces vestiges du temps?

Le Château de Pizay

Alors, imaginez mon « énervement » quand j’ai su que j’allais passer la nuit au Château de Pizay. Attention, le tout a été rénové donc ne vous attendez pas à des lits à baldaquins et des tapisseries anciennes dans vos chambres. C’est plutôt des installations modernes qui vous attendent. Vous aurez tout ce dont vous aurez besoin sur place : spa, court de tennis, piscine et même une salle de billard.

 

Mais le clou de l’endroit, c’est son jardin, son parcours œnologique ainsi que son restaurant. Ce dernier n’a rien à envier à personne. Tout ce que j’y ai mangé était succulent. On s’est tous délectés et je n’ai vu personne laisser ne serait-ce qu’une miette dans son assiette. Les restaurants d’hôtel n’étant pas toujours à la hauteur de nos attentes, je peux vous affirmer que celui-ci ne vous décevra pas !

Profitez aussi des lieux pour déambuler dans le jardin à la française (17e siècle), tôt le matin en entendant les oiseaux gazouillés, c’est assez féérique surtout pour une fille comme moi qui peine à couper un arbuste droit.  C’est majestueux et c’est assez facile de s’imaginer en train de pique-niquer avec notre amoureux dégustant une bonne baguette, des fromages, des charcuteries… un bon verre de Château Pizay Morgon à la main.

Vin qui est d’ailleurs produit sur les lieux et sur lequel vous pouvez en apprendre plus en allant faire le tour à l’oenothèque. Ce que je vous conseille fortement. Je pense pouvoir affirmer que c’était le parcours le plus complet que j’ai fait pour démystifier les termes utilisés en dégustation de vin.

Pourtant, j’ai suivi plusieurs formations et assisté à quelques démonstrations dans ma vie. Celui-ci, étant très ludique et interactif, il aide beaucoup à la compréhension des termes qui sont souvent difficiles à s’approprier. Vous allez goûter, toucher, sentir dans le but ultime de décortiquer le tout. J’ai vraiment adoré le concept.

Hameau Duboeuf

Un autre endroit fabuleux et ludique à visiter est le Hameau Duboeuf. Cet endroit plaira aux petits et grands puisque plusieurs expositions amusantes et instructives s’y trouvent. On en apprend autant sur le vin que sur la région.

Une énorme et superbe boutique vous attend en fin de visite, endroit vraiment chouette pour faire des emplettes et rapporter des petits trésors à la maison.

Autres visites intéressantes à faire dans la région :

Le Musée du Prieuré

Voilà un joli endroit à visiter, situé tout proche du restaurant La Benoite. C’est non seulement superbe à voir, mais vous en apprendrez plus sur les Chanoinesses Comtesses de Salles-en-Beaujolais. Leur histoire, très atypique, est fascinante. Girl Power !

Huilerie Beaujolaise

La gourmande en moi était très, mais très heureuse, de visiter cette huilerie. Le choix est incroyable et la créativité de son artisan huilier est fascinante. J’ai goûté à des huiles qui ont allumé mes papilles gustatives. Tout est à la fois audace et raffinement. Je suis d’ailleurs tellement heureuse de pouvoir continuer à me procurer ces produits au Québec puisqu’ils sont importés ici ! JOIE ! Il s’agit d’une visite recommandées. comme pour le Château de Pizay, dans le tout nouveau parcours de la Vallée de la Gastronomie.

Dernier arrêt : Les Menuires

Bon, ce n’est un secret pour personne, je ne suis pas une sportive dans l’âme. Par contre, j’éprouve un bonheur extrême en nature. Le grand air, les beaux paysages et la nature sont pour moi un havre de paix. Je peux te dire que Les Menuires cochent toutes les catégories et je peux aisément qualifier l’endroit de havre de paix. J’avais vu quelques photos sur internet et je savais à quoi m’attendre.

Malheureusement, en arrivant, il faisait nuit, j’ai à peine vu ce qui m’entourait, mais je pouvais imaginer aisément ce qui m’attendait le lendemain matin.

Aucune déception là ma fourchette. Je pense avoir, le matin venu, regardé au loin par la fenêtre de ma chambre pendant au moins 15 minutes en lâchant quelques soupirs de contentement devant tant de beauté. Il faut dire que l’Ours Blanc Hôtel & Spa est tellement bien situé. On était entouré de montagne et de neige. Le soleil plombait et tout était en place pour les amateurs de ski.

Le truc génial avec cet endroit, si vous ne faites pas de ski, comme moi, c’est qu’il y a matière à s’amuser et relaxer. L’Ours Blanc Hôtel & Spa a en son centre un spa NUXE réputé pour ses soins hors du commun pour les amateurs de « zénitude » comme moi.

 Vous pouvez aussi pratiquer un autre sport d’hiver moins demandant comme la raquette ou la marche pendant que les autres membres de la famille ou vos amis skieurs dévalent les pentes. Et des descentes possibles, il y en a.  Le domaine skiable des 3 Vallées, sur lequel se situe Les Menuires, ne compte pas moins de 339 pistes. 339 pistes les amis ! C’est fou!

Il est même possible d’aller rejoindre vos compagnons de voyage et skieurs aguerris en milieu de piste dans l’un des restos situés à flanc de montagne pour un cocktail ou un repas en plein air. Il suffit de s’y rendre grâce à l’un des nombreux téléphériques. C’est accessible et tellement fabuleux qu’on serait fou de s’en passer.

Vous pouvez aussi suivre des cours, ce que j’ai fait. Bon, on va se le dire, je n’ai pas battu des records en matière d’agilité. Il m’aurait fallu quelques jours pour devenir à l’aise sur mes skis, mais sachez que vous pouvez sans problème apprendre rapidement grâce à des instructeurs de très grande qualité.

Mes collègues ont été accompagnées d’un guide qui a d’ailleurs déboulonné quelques peurs. Elles ont pu profiter à fond des pentes. Croyez-moi quand je vous dis que leurs yeux pétillants et le sourire qu’elles avaient d’étampé dans le visage après les descentes, en disait long sur leur expérience. Skier dans les Alpes, ce n’est pas banal du tout. Surtout à cet endroit !

Bref, ne boudez pas votre plaisir si vous n’êtes pas agiles en ski. Tout est mis en place pour que vous puissiez en profiter à fond. J’aurais pu rester à l’Ours Blanc Hôtel & Spa pendant des jours à lire des livres empruntés dans l’une de leurs nombreuses bibliothèques, bien assis sur le bord du feu en entrecoupant la chose de quelques séances de massage et de marche au grand air.

D’ailleurs, l’une de ces marches m’a amené à voir l’un des plus beaux panoramas de ma vie. Je pouvais même voir le Mont-Blanc à l’horizon. Un gentil couple de skieurs français avec qui mon collègue et moi avons discuté nous ont expliqué ce qui nous entourait. C’était époustouflant. Crois-moi ! J’ai même versé une petite larme, tellement la joie qui m’habitait était intense.

Chez Pépé Nicolas

L’étoile de mon séjour est remise au restaurant Chez Pépé Nicolas qui se situe à Val Thorens, à 10-15 minutes de voiture de l’hôtel. Alors, imaginez ceci. Vous partez en voiture (service de navette offert par le restaurant). Il fait noir. Les étoiles brillent dans le ciel. L’air est frais et pur. Rendu au stationnement, vous marchez dans un petit chemin sinueux (mais sécuritaire) pendant quelques minutes. Vous ne voyez au loin que la machinerie sur les pistes. La marche est silencieuse, presque solennelle. On se demande jusqu’où on ira et ce qui nous attend.

C’est dans un détour que l’on découvre enfin la ferme. C’est pittoresque, charmant, accueillant. On sait déjà que l’endroit sera gourmand et unique juste en mettant les pieds dans le vestibule. C’est en dégustant les plats l’un après l’autre que l’on comprend toute la magie de ce restaurant.

Chaque service, chaque bouchée confirme que cet endroit est un incontournable. Tout est cuisiné avec amour. Après le repas, on vous attend dehors pour allumer un flambeau qui vous accompagnera jusqu’en bas du chemin ou l’aventure se terminera.

C’est une belle marche à la lueur du feu qui met fin de façon magistrale à cette soirée parfaite. Je rêve d’y retourner l’été afin de voir les animaux déambuler dans les champs et de m’imprégner encore plus de l’endroit.

Les Menuires, pour 1001 raisons, tu resteras gravé dans mon cœur.  

MONTRÉAL – LYON 

Un gros merci à Air Canada pour le service impeccable . La liaison Montréal Lyon étant de retour toute l’année durant, profitez-en pour faire un vol direct. Vous ne serez pas déçu. C’est si plaisant de pouvoir se rendre sans 10 000 détours. Et l’application Air Canada permet d’accélérer l’enregistrement et la sélection des options, ce qui est bien pratique. Mes bagages sont prêts à repartir vers la France, n’importe quand. 

Pour des informations supplémentaires, c’est ici : 

Tourisme Auvergne-Rhône-Alpes

Destination Beaujolais 

Les Menuires

Lyon

Tourisme Annecy

 

Décharge : Merci à Atout France et Tourisme Auvergne-Rhônes-Alpes et tous leurs partenaires de m’avoir reçu lors de ce mémorable voyage de presse. Je ne suis aucunement payée pour la rédaction de ce billet et les opinions émises sont les miennes. 

Publié le 19 mars 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.