Verrines de pâté chinois… pour dessert!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Verrines de pâté chinois... pour dessert! - Cinq Fourchettes
Nombre de portion : 4

Temps de préparation:

15 min

Temps de cuisson:

10 min

Temps de repos:

Degré de difficulté: Moyen
Congélation: Non

Ingrédients

  • 1 c. à thé de beurre
  • 1 1/2 tasse d’ananas frais (ou en boîte) coupé en dés de 1cm
  •  3 c. à soupe de sucre
  • Une dizaine de biscuits aux pépites de chocolat
  • 1/2 tasse de crème 35%
  • Confiture de fraises ou de framboises

Préparation

  1. Faire fondre le beurre dans une poêle à feu moyen-vif. Ajouter les ananas et bien mélanger avec le beurre. Ajouter le sucre et bien mélanger. Laisser cuire, en brassant de temps à autres, jusqu’à ce que les ananas aient rendu leur jus et que ça ressemble à une confiture (une dizaine de minutes). Laisser refroidir.
  2. Pendant ce temps, fouette la crème 35 %. Quand elle commence à épaissir, ajouter du sucre selon votre goût. J’y ai mis 1 c. à soupe.
  3. Émietter les biscuits. Pour se faire, je les ai placés dans un Ziploc et j’ai roulé le rouleau à pâte dessus (ou un gros verre).
  4. Assembler les verrines dans l’ordre qui vous fera plaisir. Et au final, ajouter une petite cuillère de confiture… pour le ketchup!
Verrines de pâté chinois... pour dessert! - Cinq Fourchettes

J’ai beau sortir mes plus beaux livres de recettes. Proposer des repas les plus raffinés. Courir aux quatre coins de la ville pour trouver les produits les plus frais.

Mes ouailles, ce qu’elles veulent, c’est du foutu pâté chinois!

Chaque jour que le calendrier amène, c’est ce que la smala voudrait voir sur la table. Ça pis du ketchup of course.

Hier, je leur ai joué un tour. Il y a eu du pâté chinois de l’entrée…. au dessert! Oui, oui! Vous en voulez du pâté chinois, ben vous allez en avoir!

Comme entrée, c’était une simple soupe. Un bouillon de poulet, quelques cubes de pommes, du maïs en grain et des boulettes de boeuf haché.

Pour dessert, c’est là que je me suis amusée en créant ces verrines! J’ai fait une Thérèse de moi-même et j’ai mélangé l’ordre des ingrédients dans chacune de mes verrines! Vous souvenez-vous de la Petite Vie?

Dans La Petite Vie, le personnage de Thérèse tient absolument à cuisiner adéquatement un pâté chinois, acte difficile et ardu pour elle. Môman, sa mère, exaspérée, répète inlassablement : « steak, blé d’Inde, patates » afin que sa fille se rappelle l’ordre des ingrédients de la recette. Thérèse arrive tout de même à la rater, que ce soit en utilisant une tranche de bœuf au lieu du bœuf haché, en ne pilant pas les pommes de terre, en ne sortant pas le maïs de sa boîte, ou autre variante farfelue. Depuis, l’expression « steak, blé d’Inde, patates » est utilisée couramment au Québec pour désigner le pâté chinois ou pour signifier la lenteur intellectuelle d’une personne. —> Wikipédia.

 


Source Radio-Canada

Chez vous, le pâté chinois, c’est steak-blé d’Inde-patates? Ben pas chez moi! Je suis du type blé d’Inde-steak-patates! Thérèse et moi, même combat! Hahaha!

Publié le 29 avril 2014

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *