Lanaudière, la séductrice !

Activité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest
Lanaudiere tourisme Cinq Fourchettes

Lanaudière, la séductrice 

J’ai visité la belle région de Lanaudière à quelques reprises dans les dernières années. C’est une région riche en produits du terroir et chaque visite me remplit de bonheur. Je reviens toujours avec la drôle d’impression de n’avoir vu que la pointe de l’iceberg . Cette fois-ci ne fait pas exceptions. Vous m’avez bombardé en stories d’adresses et d’invitations pour mes prochaines visites alors que je venais à peine de revenir de là. Je pense que je n’aurai d’autres choix que d’y retourner. Sentez-vous la “non-tristesse” dans mon coeur de “devoir” encore visiter la région ? 

Je suis en amour avec vous. Je n’y peux rien ! Je vous aime tellement, que j’y retourne pour une porte ouverte des fermes du Québec la semaine prochaine. D’ailleurs, vous êtes une région super active pour cette activité que j’affectionne particulièrement . Profitez-en pour aller encourager vos producteurs et vos artisans. On se revoit bientôt Lanaudière dans quelques jours ! En attendant, voici mes découvertes récentes. Bonne lecture.  

 

Arrêt #1 : Restaurant La Bine

J’ai été très séduite par l’ambiance champêtre de la grange se situant à l’arrière de la boulangerie-boutique du restaurant La Bine . On ne s’y en attend pas, en pleine ville, d’avoir une salle à manger dans une grange et c’est pourtant bel et bien le cas. Elle est vraiment bien aménagée et la décoration est vraiment chouette.

Le menu est d’ailleurs tout aussi original et de bon goût. Le plat de gnocchis maison avec sa sauce au fromage cheddar, du Bufarella de la Fromagerie Fuocon et sa persillade est sans conteste à essayer. C’est une poutine-déjeuner revisitée. Vraiment délicieuse.

Vous pouvez aussi profiter de votre arrêt au restaurant pour vous procurer pâtisseries, pains frais et une belle variété de produits du terroir. Je me suis même acheté un coton ouaté imaginé par les propriétaires où l’on peut y lire  “J’aime le pain ! J’aime le pain ! J’aime le pain ! “Le parfait chandail pour moi !

Sérieusement un endroit fabuleux pour débuter la journée !

Pssstt, ils ont même un petit comptoir style cantine sur le côté. Tu peux diner sur place ou emporter le tout à la maison. Ne manque pas ta chance.

Pour plus d’informations, c’est par ici : restaurant La Bine

Arrêt #2 : Domaine Nasenka

D’abord, impressionnée par la majestueuse entrée extérieure du domaine, c’est sa propriétaire qui a ensuite capté toute notre attention. Denise, femme forte et déterminée, nous  a conquises en nous parlant de sa philosophie et son amour pour ses boeufs highland. 

Ici, le respect de l’animal est primordial. Les boeufs sont nourris au foin, aux herbes, et pas question de leur donner des grains qui selon. Que du bon, comme dit Denise. Ses bêtes sont à l’extérieur à l’année et sont traitées comme des membres de la famille.

Ils ont tous leur petit nom et certains vivent très vieux. Si ma mémoire est bonne, l’une de ses femelles avait 18 ans ! 

Son élevage est de qualité et se reflète selon elle dans ses produits qui sont toujours en grande demande. La viande est vieillie et congelée rapidement pour conserver la qualité de cette dernière ou transformer en délicieux petits plats . Elle vante d’ailleurs les mérites de sa tourtière du Lac, de son chili et de sa sauce à spaghetti. J’y retournerai avec une glacière à ma prochaine visite.

Tout est disponible à la boutique de la ferme, tous les jours de midi à 17h00 !

Pssssst : Vous pouvez même louer la belle salle extérieure pour votre mariage ou votre réception. Superbe endroit avec service traiteur dans un décor enchanteur.

Pour plus d’informations, c’est par ici :  Domaine Nasenka

Arrêt #3 : Rustik Alpaga

 La propriétaire des lieux, chapeau de cowboy sur la tête et grand sourire aux lèvres nous accueillait à quelques minutes de route du Domaine Nasenka. Ce bout de femme allait nous séduire, moi et mon amie Fanny, de par sa gentillesse et sa passion pour son troupeau d’alpagas.

Ancienne esthéticienne, Sophie voulait changer de vie et retourner en nature. Après quelques recherches et comme elle le dit si bien, un processus d’élimination rigoureux, les alpagas sont venus à elle. Elle produit maintenant une multitude de vêtements, accessoires et produits issus de la laine d’alpagas. Il faut savoir que la laine d’alpagas est reconnue pour sa chaleur et ses propriétés thermorégulatrices qui font en sorte que vous allez moins transpirer. Chose hyper importante quand on parle de confort en hiver. Un must à avoir dans sa garde-robe, les bas en laine d’alpaga.

Si comme moi vous êtes curieux, il est aussi possible, à la ferme, d’en apprendre plus sur le tissage, la préparation de la fibre, et de profiter de notre passage pour regarder ses charmantes bêtes dans leur enclos. Profitez de votre visite pour faire le plein de produits cuisinés sur place. 

Pour plus d’informations, c’est par ici : Rustik Alpaga 

Arrêt #4 : 4 Café de Saint-Jacques

Besoin d’un petit lunch sans prétention sur le pouce ? C’est au 4 Café qu’on arrête. Sandwich de type paninis, croissants, soupes et salades sont au menu. Simple, efficace et surtout à bon prix. C’est un arrêt parfait pour l’heure du diner. 

Pour plus d’informations, c’est par ici : Le 4 Café

Arrêt #5 : Distillerie Grand Dérangement

Je connaissais les produits de la Distillerie Grand Dérangement. J’avoue que je m’y connaissais un peu moins l’histoire derrière les personnages représentés sur leurs bouteilles de gin et de vodka. J’ai clairement manqué de curiosité à un certain moment de ma vie. Mais depuis que j’ai visité les lieux de la déportation acadienne en Nouvelle-Écosse en juin dernier et en sachant qu’il y a une forte communauté acadienne dans Lanaudière, ça m’a pris deux secondes et quart pour faire le lien et avoir envie de tout savoir. Tous les personnages sur les emballages ont une histoire touchante. Courage, résilience et de ténacité sont au rendez-vous. C’était captivant à écouter. Si vous êtes visuel, tout est affiché sur les murs de la Distillerie. C’est comme un petit musée acadien. 

De surcroit, Claudia, la jeune femme qui nous a reçus, était captivante et savait très bien nous expliquer non seulement l’histoire de ces personnages historiques, mais tout ce qui concerne la fabrication des spiritueux vendus sur place. Et le tout avec une pertinence hors du commun pour son jeune âge. Si vous avez envie de comprendre tout le processus de distillerie et déguster au passage les produits de la Distillerie, je vous conseille fortement de vous y rendre. C’est une visite vraiment chouette à faire. N’oubliez pas de repartir avec une ou plusieurs bouteilles.

Pour plus d’informations, c’est par ici : Distillerie Grand Dérangement

Arrêt #6 : Hôtel Château Joliette

Très bien situé à Joliette, cet hôtel était des plus confortables. Chambres spacieuses et confortables, personnel attachant et professionnel, nous avons adoré notre nuitée.

Un bel endroit pour faire un beau dodo paisible sans casser son petit cochon. On peut d’ailleurs prendre un petit cocktail sur la terrasse arrière qui a vue sur une belle rivière et une charmante petite chute. Un petit plus vraiment apprécié.

Pour plus d’informations, c’est par ici : Château Joliette

Arrêt #7 : Miel Morand

Si comme moi, vous n’avez jamais assez de miel à la maison, un arrêt s’impose chez Miel Morand. Vous y trouverez une toute petite et charmante boutique remplie de petits trésors à rapporter chez soi. Miel, hydromels, confitures, rayons de miel, bières, tartinades, vinaigrettes et une belle sélection de produits locaux s’y trouvent.

4 gammes de produits sont offertes par Miel Morand (aussi appelé Créateur de saveurs Inc.) : 

  • Les caprices d’Angéline
  • De la fleur à la bouche
  • Timothé
  • Miel Morand

Ils sont tous aussi bons les uns que les autres et certaines sortent du cadre traditionnel. Il y a même des œuvres peintes à la main sur les vinaigrettes de la collection De la fleur à la bouche. Ça peut faire un superbe cadeau d’hôtesse. En fait, ils font tous des beaux produits à offrir aux gens qu’on aime. Nous sommes repartis avec une tonne de victuaille à essayer. Merci encore de votre accueil. 

Pour plus d’informations, c’est par ici :  Miel Morand

Arrêt #8 : Vignoble Saint-Thomas

Quand on parle d’entreprise qui est à jour sur les technologies, je pense au Vignoble Saint-Thomas. Non seulement ils ont un  dépliant complet sur leurs produits avec code QR vous permettant d’écouter des capsules éducatives sur les vins que vous dégustez, mais ils ont mis en place une superbe distributrice à vin pour une expérience de dégustation hors du commun. Parce qu’on s’entend, c’est parfois intimidant de déguster un vin dans un vignoble avec les regards des employés sur nous.

Ici, on achète une carte à puce que l’on insère dans la machine. On choisit ensuite la quantité de vin désirée (dégustation, demi-verre ou verre entier). Les prix sont indiqués pour chaque option. On appuie sur le bouton et BOOM, le vin coule dans notre verre. On peut aller s’asseoir dehors ou à l’intérieur, déguster à notre rythme, en écoutant ou non les capsules sur notre cellulaire. Pas de regards insistants, pas de gêne, pas de presse. Juste un bon moment. S’il nous reste des sous sur la carte après nos dégustations, on peut s’en servir pour payer nos achats.

Il est également possible de se payer un petit ou un grand plateau de fromages pour accompagner notre dégustation. On peut même aller prendre une petite marche sur le domaine entre deux verres, pour prendre le temps, de prendre le temps. On adore le concept. On adore les vins. On adore la propriétaire. On adore les lieux. C’est un gros, gros oui ! 

Pour plus d’informations, c’est par ici : Vignoble Saint-Thomas

Arrêt #9 : Choco Chocolat

Choco Chocolat, de qui j’avais entendu beaucoup de bien et pour des raisons très évidentes, est un petit trésor de boutique à visiter. Les chocolats fins, les tartinades, les barres de chocolat sont à se rouler par terre. La créativité est tellement au rendez-vous dans cette chocolaterie et tout est en finesse. C’est bien balancé, sucré, mais pas trop. Juste parfait selon mes goûts.  Ils ont aussi une offre immense de produits tous plus originaux les uns que les autres. Et que dire des ensembles cadeaux de toutes sortes. J’avais envie de tout prendre. Ma carte de crédit s’est d’ailleurs fait aller sur un moyen temps. 

C’est clair que j’y retournerai lorsqu’ils auront déménagé, car une petite souris m’a chuchoté à l’oreille que de bien belles choses seront offertes sous peu. Surveillez ça avec attention, je pense que ça va vous plaire.

Pour plus d’informations, c’est par ici : Choco Chocolat

Arrêt #10 : Alchimiste Microbrasserie 

Dernier arrêt et non le moindre, la microbrasserie Alchimiste. Située dans un quartier industriel, la microbrasserie (la boutique et le bar à dégustation) est tout sauf monotone. L’ambiance est parfaite pour se poser entre amis autour d’une bonne bière. Et de la bonne bière, il y en a. Le nouveau propriétaire a travaillé fort pour transformer l’offre et faire oublier les mauvaises années de la microbrasserie. Même mon amie Fanny, pas fan du tout de la bière, est repartie chez elle avec quelques bières. 

Il y en a pour tous les goûts et il est possible moyennant un prix plus que dérisoire d’en faire la dégustation. Vous pouvez accompagner le tout de grignotines locales qui sont vendues pour un prix tout aussi bas.

Vraiment, j’ai été plus qu’épater par l’offre, le service et l’atmosphère des lieux. Plusieurs activités sont à prévoir dans l’avenir pour rendre l’endroit encore plus vivant. On parle de foodtruck, de mini-putts et d’activités extérieures qui feront le bonheur de plusieurs. 

Pour plus d’informations, c’est par ici : Alchimiste Microbrasserie 

Pour d’autres suggestions d’endroits à visiter dans Lanaudière, c’est par ici : 

Tantôt ville, tantôt campagne
Virée inoubliable dans Lanaudière 

Pour tout savoir sur la région, c’est par ici : TOURISME LANAUDIÈRE

 

Décharge  : Ce billet est commandité par Tourisme Lanaudière, cependant, je suis libre de parler de ce qui m’a marqué et de ce que j’ai aimé.

Publié le 31 août 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.