En décembre, on a souvent de la fatigue accumulée dans le corps. J’aimerais dire que c’est juste moi, mais je sens que ma fille traine de la patte aussi. J’ai remarqué, il y a un moment, qu’elle se levait de plus en plus tard et qu’elle ne prenait plus le temps de déjeuner le matin. Malgré mes recommandations, elle file chaque matin sans rien dans le bedon. Évidemment, j’ai des inquiétudes. Je me rappelle mon propre passage à l’adolescence et je tente tant bien que mal de lui faire comprendre que ce n’est pas top de faire ça. Difficile de bien choisir ses mots quand on parle alimentation à une ado. J’ai donc laissé couler un peu la chose mais je trouve que ça dure depuis trop longtemps.

Lorsque, dans le cadre de la campagne Unis par le goût de Provigo, on m’a proposé d’aller rencontrer une diététiste de Provigo pour lui poser les questions dont j’avais envie sur ma santé ou mon alimentation, j’ai sauté sur l’occasion pour parler de ma fille. Parce que moi, à part d’être bien gourmande, je suis quand même bien outillée en alimentation.

Quoi faire …

J’ai donc soulevé quelques questions sur ma cocotte lors de ma visite. Je voulais connaitre les besoins nutritionnels d’une adolescente en pleine croissance ainsi que des trucs et astuces pour qu’elle quitte le matin en déjeunant. Parfois, même si comme parent on est bien éduqué sur la chose, ça nous prend un œil extérieur pour trouver des solutions. Faut savoir que lorsqu’on a le nez collé dedans, c’est plus difficile d’être complètement neutre et de ne pas envenimer le problème par notre implication émotionnelle.

Dédramatiser

La diététiste de Provigo m’a donc parlé de l’importance de ne pas en faire tout un plat. Que c’était aussi correct d’avaler quelque chose de rapide le matin sans que ce soit un repas top, santé et équilibré. Que c’était déjà mieux que de ne rien prendre du tout. J’ai adoré son approche qui était très loin d’être moralisatrice. Comme elle avait aussi fait remplir à Emma un formulaire avant la rencontre, on a rapidement pu mettre en lumière la raison pour laquelle fillette ne déjeunait pas !

Dans son cas, comme dans le cas de plusieurs d’entre nous, elle préfère quelques heures de sommeil supplémentaires plutôt qu’une rôtie ou un bol de gruau. Il fallait donc trouver une solution pour palier à la chose. Il serait simple, vous me direz, de demander à Emma de se coucher plus tôt, mais disons que son programme de PEI de secondaire 4 est plutôt demandant et elle croule sous les devoirs.

Faire avec les circonstances

Elle se couche tard et traine un peu de la patte le matin. La diététiste m’a donc donné des idées pour introduire des déjeuners à Emma et l’amener à prendre l’habitude de manger le matin, lentement mais sûrement.

On allait donc commencer par des trucs liquides qu’elle pouvait préparer la veille et apporter avec elle à l’école. Tsé, pour prendre le temps de le manger dans l’autobus ou à la pause entre deux cours. Ensuite, on pourrait lui proposer des barres à déjeuner, des muffins quiches ou des gruaux « overnight ». Ce que j’ai déjà mis en application et à ma grande surprise, ado obtempère. La joie ! Elle nous a aussi suggéré à toutes les deux de prendre de la vitamine D pendant l’hiver pour s’assurer de ne pas tomber en carence. Elle nous a d’ailleurs donné un super bon truc pour savoir quand les prendre. Nous devrions offrir à notre corps un supplément de vitamine D, de gougoune à gougoune. C’est-à-dire du moment où on ne porte plus nos gougounes jusqu’au moment où on les reporte. Avouez que c’est drôle, mais efficace comme image.

Un petit plus pour aider

En plus des conseils de la diététiste, je suis repartie de là avec de la documentation vraiment intéressante et des outils précieux. Les services de diététistes de Provigo sont vraiment complets. Ils offrent des rencontres personnalisées, des ateliers super intéressants et peu coûteux sur la nutrition, des conseils fort utiles et peuvent même faire une visite de l’épicerie avec vous. Vous pouvez d’ailleurs obtenir des reçus pour vos assurances ou vos impôts puisque ce sont des professionnels certifiés. Pour avoir donné des ateliers avec différentes diététistes de Provigo lors de la sortie de mon livre, laissez-moi vous dire qu’elles sont extrêmement gentilles et professionnelles. On serait fou de s’en passer.

Bref, voici donc des idées de repas sur le pouce pour vos ados ou pour vos propres matins pressés, afin de vous assurer d’avoir quelque chose dans votre bedon le matin !

Barres à déjeuner santé


Temps de cuisson : 35-40 minutes

Temps de préparation : 10 minutes

Degré de difficulté : facile

Portion : 9 barres

Ingrédients :

Marche à suivre :

  1. Préchauffer le four à 350 F.
  2. Mélanger tous les ingrédients dans un bol.
  3. Déposer le tout dans un plat allant au four de 9 pouces par 9 pouces.
  4. Cuire pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce que le centre soit cuit.
  5. Laisser refroidir pendant 5 à 10 minutes avant de démouler.
  6. Couper en 9 parties.
  7. Conserver au réfrigérateur.

Si vous avez besoin de plus d’idées ou encore de conseils, n’hésitez pas à contacter les diététistes de Provigo. Elles sont là pour vous guider.

En attendant, voici d’autres idées de déjeuner rapides pour vos ados ou pour vos propres besoins.

Pour conserver la recette sur Pinterest c’est par ici : https://www.pinterest.ca/pin/269793833915487555

 

Décharge : Je fais partie du programme d’ambassadeur Unis par l’amour du goût de Provigo. Je reçois une compensation financière pour le développement de la recette et sa publication. Toutefois, les opinions et les textes sont de moi et n’impliquent que moi.