Le temps des fêtes arrive les amis. Oui, oui. Même si vous voulez vous mettre la tête dans le sable, vous n’y échapperez pas ! Ceci dit, il y a des façons de faire des trucs WOW sans trop se casser la tête. Ça fait longtemps que je voulais écrire un billet comme celui-ci parce que j’ai toujours trouvé ça beau les plateaux de fromages et que je constate que par moment, ça intimide les gens. Pourtant, une fois démystifié, c’est si simple.

Les classiques

Il y a des bases incontournables aux plateaux de fromages. Des classiques que personnellement, je ne changerais jamais. Il vous faut, des fromages (Doh !), des charcuteries, des olives, du pain, des fruits et des noix. Le reste est pour moi, facultatif. Je ne dis pas que parce qu’ils sont facultatifs que ce ne sont pas des aliments intéressants, au contraire. Mais si l’on veut faire quelque chose de potable sans se ruiner, c’est possible de couper ici et là. Les pâtés, les mousses, les cornichons, les confitures et les légumes sont certes des trucs cool à avoir, mais ils font partie de la catégorie que l’on peut oublier. Alors, je commence toujours par ma base pour ensuite en ajouter au besoin.

 Sélection des fromages

Bon, ici, il y a des théories aussi nombreuses que les variétés de fromage sur le marché. Certains nous disent qu’il faut un nombre impair de fromages tandis que d’autres ne jurent que par certaines variétés. Personnellement, je dis… faites ce que vous voulez selon vos goûts et vos préférences. La seule chose que je vous suggère c’est de varier le type de fromage. Choisissez des fromages fermes, semi-fermes, pâtes molles, persillées, de lait de vache ou de chèvre, laissez aller votre imagination. J’aime bien tendre vers des fromages du Québec, mais encore là, c’est une question de goût.

Les charcuteries

Le choix des charcuteries est pour moi du même ressort que celui des fromages. Trouvez des variétés différentes pour que chacun puisse y trouver son compte. Des plus piquantes ou des plus douces, la créativité est la clé. Laissez-vous porter.

Les pains et craquelins

Pour moi, c’est là que l’on peut s’amuser. Oui pour la baguette régulière. C’est un classique. Par contre, pourquoi ne pas allez vers des pains fromagés ou fruités pour créer des accords avec les fromages qui sortiront de l’ordinaire. Un fromage bleu avec un pain sucré, c’est tellement délicieux. Un brie avec un pain au jambon, c’est le bonheur. Les classiques pains aux olives font tellement des heureux, gâtez-vous ! Au niveau des craquelins, même constat. Il y a tellement de variété qu’on serait fou de s’en passer.

Olives

Parlant d’olives. Sortez par moment des sentiers battus. Il y a tellement une belle variété sur le marché. J’ai entre autres utilisé pour ce plateau les superbes olives de Bertolli avec qui j’ai la grande chance de travailler.  Elles sont chouettes à utiliser en plateau de fromage, mais aussi tel quel en collation. Nous sommes de grands amateurs d’olives ici et on en mange partout, tout le temps ! Petite anecdote : J’en ai reçu 8 pots et en moins d’une semaine, 7 d’entre eux se sont vidés. OUPSIE.

Il y a 4 variétés d’olives Bertolli à découvrir pour le temps des fêtes :

  • Les olives vertes style toscan : Elles sont marinées dans l’huile avec de l’origan et des tomates séchées. Saveurs typiques de la Toscane.
  • Les olives noires biologiques : Celles-ci sont plus sucrées et légèrement sures. Elles ont l’avantage d’être fermes ce qui les rend très agréables en bouche.
  • Les olives vertes dénoyautées : Un classique indémodable. C’est le genre d’olives que je mange en regardant la télévision. Comme ça, toutes nues.
  • Les olives vertes style sicilien : Mes préférées en plateau de fromages puisqu’elles sont légèrement piquantes. Elles ajoutent du punch dans le plateau et complémentent bien les fromages. Elles sont marinées dans l’huile avec de l’ail, du chili et du persil. Elles ont aussi des arômes de poivre de cayenne. Je les adore.

Sur mon plateau, j’en ai inclus 3 qui sont totalement différentes afin de créer des mélanges de saveurs intéressantes.

Fruits et noix

Une belle variété de fruits frais donne de la fraicheur au plateau. Comme les fromages sont souvent gras et salés, les fruits viennent balancer la chose. On peut aussi opter pour quelques fruits séchés, mais ces derniers n’apportent pas la fraicheur des raisins, des poires ou des figues fraiches. Mais ils font tout de même de beaux accompagnements. Pour ce qui est des noix, il est clair qu’en cas d’allergies, vous devez les retirer. Mais l’apport en texture de ces dernières est pour moi, un incontournable.

Marche à suivre :

  1. Pour monter votre plateau, débuter en positionnant vos fromages et vos charcuteries sur une belle planche ou un plateau de service ainsi que vos pots d’olives. Lorsque vous avez des olives comme les olives noires biologiques de Bertolli qui ont des noyaux, prévoyez un petit plat pour que les convives puissent les déposer dedans. C’est mieux qu’entre les craques du divan ! Ha ha ha.
  2. Déposer ensuite les pains et les craquelins. Mettez un bol avec du pain supplémentaire proche, car il est quasiment impossible de tout mettre sur la planche surtout si vous avez de grands mangeurs de pain.
  3. Comblez les trous avec des fruits et des noix. Il faut les mettre à la fin surtout si vous avez des poires en tranche afin que ça ne noircisse pas. Assurez-vous aussi de bien éponger vos raisins pour que le pain ne se détrempe pas à son contact.
  4. Ajoutez au goût des tapenades, des pâtés ou du miel si le cœur vous en dit. Repositionnez ou ajoutez des noix et des fruits pour combler les vides. Vous pouvez ajouter des branches de romarin ou de thym pour mettre de la couleur et rendre le tout vibrant.
  5. Varier les couleurs à travers le plateau. Un punch de couleur autour des olives noires ou des framboises sur un fromage casse l’effet de masse. Amusez-vous et déplacez les aliments au besoin. N’oubliez pas que les fromages ont besoin d’être sortis au moins 1 heure avant le service pour que leurs saveurs et la subtilité de leurs arômes ressortent.

 

Autres petits trucs en vrac

  • Ayez le nom de vos fromages à portée de main ou sur des affichettes afin que vos convives sachent ce qu’ils mangent.
  • Comptez en moyenne 60-70 grammes de fromage par convive. Plus si vous êtes des gourmands ! Vaut mieux en avoir plus que d’en manquer.
  • Si vous avez des invités avec des intolérances, vous pouvez faire des petites planches individuelles pour ces derniers. La petite touche sera appréciée.
  • Prévoyez des accords vins ou bières pour accompagner le repas.
  • Si vous décorez avec des noix entières comme les noix de Grenoble, n’oubliez pas de prévoir un casse-noisette.
  • Choisissez des aliments de qualité.

Pour plus d’informations sur les olives Bertolli, c’est ici que ça se passe.

Pour conserver les idées sur Pinterest, c’est par ici : https://www.pinterest.ca/cinqfourchettes/

Décharge : Ce billet est commandité par YMC . Cependant, les idées, les opinions et les expériences sont authentiques et n’impliquent que moi.