Depuis que je suis toute petite, je suis consciente des problèmes d’alimentation des enfants en milieu défavorisé. Ma mère, ancienne directrice d’organisme communautaire, était constamment en contact avec des familles qui « rushaient » leur vie pour subvenir aux besoins de leurs petits. Il y a de ça plusieurs années, elle avait été nommée personnalité La Presse grâce à son dévouement et avait été invité au gala de remise de prix. J’étais l’heureuse élu pour l’accompagner à ce moment et je m’en rappellerai toute ma vie. La salle était bondée de gens de cœur et de gens ayant accompli de grandes choses. C’était impressionnant pour la jeune femme que j’étais.


Lors de l’annonce du gagnant dans la catégorie Organisme communautaire dont ma maman faisait partie, il y avait Le Club des Petits Déjeuners. Je m’en rappelle, car c’est ce même organisme, alors peu connu, qui avait remporté les éloges. C’était mon premier contact avec ce mouvement. Alors jeune maman de mon plus vieux, j’étais bouleversé d’apprendre que des enfants allaient à l’école le ventre vide et qu’il y avait des organismes qui devaient subvenir à leur besoin. Ça m’avait marqué. Je m’étais fait un point d’honneur de tout faire dans ma vie pour que mes enfants ne manquent de rien, en sachant très bien que parfois, la malchance nous attend au coin de la rue, malgré nos efforts. C’était quand même rassurant de savoir que des organismes comme celui-ci pouvaient faire la différence.

Lorsque Mott’s Fruitsations m’a invité à participer à sa campagne Achetez-en une, donnez-en une, vous comprendrez bien assez vite que c’était d’une évidence pour moi de dire oui. Je veux dire, en plus d’être un produit dépanneur que j’utilise à la maison pour remplir la panse de mes petits loups, Mott’s Fruitsations aidait à nourrir des enfants grâce à leur générosité. Tsé, c’est le meilleur des deux mondes : un beau produit santé et une belle cause.

Surtout, qu’au quotidien, j’adore « garocher » comme dirait la porte-parole, Alexandra Diaz, des compotes ici et là, alors aussi bien aider au passage. Que ce soit en collation, au p’tit déjeuner ou dans les lunchs, c’est tellement santé et pratique qu’il est clair que je vais en faire une réserve d’ici le 31 mars, date butoir de la campagne Achetez-en une, donnez-en une. Mon but ? Remettre le plus de compote possible au Club des Petits Déjeuners tout en m’assurant de toujours avoir des collations santé dans mon armoire.

Le but ultime de Mott’s Fruitsations avec cette campagne ? Offrir près d’un demi-million de compotes partout au Canada ! UN DEMI-MILLION !!!!!!!! C’est beau et c’est facile pour nous d’aider. On achète un paquet de 6 compotes pour notre marmaille ? 6 compotes seront données ! Tsé, dans le bébé fafa, on ne fait pas mieux !

En plus, les compotes au petit déjeuner, c’est le bonheur. J’adore ça accompagner mes rôties de compote, car j’adore les tremper dedans ! MIAM ! Je m’en sers aussi dans mes recettes de dessert pour remplacer les corps gras. C’est tellement plus santé ! D’ailleurs, parlant de recette, Mott’s Fruitsations a accepté de me donner leur recette de pain aux bananes afin que je puisse vous la partager ! Parce que le pain aux bananes, on adore tous ça ! Miam miam ! À go, dans de la joie !

Pain aux bananes


Temps de cuisson : 60 minutes

Temps de préparation : 15 minutes

Degré de difficulté : facile

Portion : 12

Ingrédients :

  • ½ tasse de compote de pomme non sucrée Mott’s Fruitsations
  • 2 ½ tasses de farine tout usage
  • 2 c. thé de poudre à pâte
  • 2 c. thé de bicarbonate de soude
  • ½ c. thé de piment de la Jamaïque moulu
  • 4 bananes mûres, écrasées
  • 1 tasse de sucre
  • 3 blancs d’œufs
  • 2 c. table d’huile de canola
  • 1 c. thé d’extrait de vanille

Marche à suivre :

  1. Préchauffer le four à 375 F. Vaporiser un moule à pain d’aérosol antiadhésif.
  2. Dans un grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le piment.
  3. Dans un bol de taille moyenne, fouetter les bananes, le sucre, la compote de pomme, les blancs d’œufs, l’huile et la vanille. Ajouter le mélange liquide au mélange sec. Bien brasser.
  4. Verser le mélange dans le moule.
  5. Faire cuire 60 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent en ressorte propre.
  6. Laisser refroidir sur une grille.
  7. Déguster.

Décharge : Ce billet est commandité par Mott’s Fruitsations. Toutefois, les commentaires, histoires et opinions sont les miens et n’impliquent que moi.