Ça coûte cher des enfants. Oh my god au secours ! On ne se mentira pas, à cette période de l’année, on est dans une période d’inscriptions des enfants aux camps de vacances et au soccer. On pense à refaire leur garde-robe pour l’arrivée de l’été parce que tsé, ils ont pris genre 3 pouces cette année ! Je suis sur le point de les enfermer dans une boîte pour les empêcher de grandir; au secours !

On essaie aussi de planifier les vacances familiales. Ce n’est pas super facile ça non plus. Je vous le dis, j’ai littéralement vu mon portefeuille se sauver par la porte d’entrée ! IL A ABDIQUÉ LE PAUVRE !

Je chicane un peu, mais la réalité c’est que c’est tough d’être parent. Ce n’est pas vrai que c’est toujours rose et qu’il n’y a que des papillons et des arcs-en-ciel toute la journée dans nos vies. On les adore et on ne les changerait pour rien au monde. Ils sont la prunelle de mes yeux, mais on a tous eu des moments difficiles financièrement. Beaucoup jonglent même à l’année avec tout ça. Moi, ça va et ça vient ! La joie d’être travailleur autonome.

 

Statistiques alarmantes

Selon des statistiques des Banques alimentaires du Québec, 11,2 % des demandeurs d’aide alimentaire travaillent. C’est fou pareil ! Leur salaire ne permettant pas de subvenir à la base de leur alimentation. Les enfants sont parmi les personnes les plus vulnérables aidées par le réseau de banques alimentaires. Les personnes les plus touchées comprennent, entre autres, les parents célibataires. Je vous mentirais en vous disant que cette statistique ne me fout pas la trouille. Étant récemment une maman célibataire devant revoir toute sa façon de gérer ses finances, je comprends complètement la statistique. C’est difficile de subvenir aux besoins des enfants toute seule. Je n’ose pas imaginer la douleur de ces parents qui doivent ranger momentanément leur orgueil dans un placard afin de s’assurer le bien-être alimentaire de leurs enfants.


Beau, bon, pas cher

C’est certain que comme parent, on devient vite très créatif quand ça nous arrive. Perso, dans ces moments, je me trouve des recettes que j’appelle mes recettes de Séraphin. Elles ne sont pas chères à faire, mais restent soutenantes. C’est le cas de mon spag aux lentilles. Il me coûte en moyenne moins de 1 $ la portion (des fois moins, tout dépendant des spéciaux) ! Cette recette m’a sauvé beaucoup de souci dans la dernière année. Je la faisais en batch et je faisais un souper et des lunchs avec. Les enfants n’y voient que du feu ! C’est super goûteux et facile à faire. De toute façon, des pâtes, c’est toujours gagnant !

Nourrir l’Espoir

En plus, grâce à Catelli® et sa campagne Nourrir l’espoir, une portion de pâte est remise aux banques alimentaires pour chaque boîte de pâtes Catelli® vendues entre le 16 avril et le 31 mai 2018 !

C’est le temps de faire du bien à notre bedon tout en aidant son prochain ! On ne sait jamais quand on sera touché par des problèmes financiers. Allez, on se cuisine des pâtes et on aide des familles à mettre de la bouffe sur la table !!!!

 

 

Spaghettini aux tomates et lentilles


Portion :  4-5 (plus un surplus de sauce pour un autre repas)
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes
Degré de difficulté : facile

Ingrédients :

  • 1 boîte de spaghettini Bistro de Catelli®
  • 2 c. table d’huile végétale
  • 1 oignon, haché finement
  • 2 branches de céleri, hachées finement
  • 3 carottes, pelées et hachées finement
  • 1 tête d’ail (approx 4-6 gousses d’ail), hachée finement
  • 1 conserve (796 ml) de tomates en dés
  • 1 conserve (680 ml) de sauce tomate
  • 1 conserve (184 ml) de pâte de tomates
  • 3 c. table de mélange d’épices à l’italienne
  • 1 c. table de sucre blanc
  • Sel et poivre
  • 2 tasses de lentilles cuites (je les achète sèches, c’est beaucoup moins coûteux)

Marche à suivre :

  1. Chauffer l’huile dans une casserole.
  2. Faire cuire les oignons, les carottes et le céleri jusqu’à tendreté.
  3. Ajouter l’ail et faire cuire 1-2 minutes.
  4. Ajouter les tomates en dés, la sauce tomate et la pâte de tomate.
  5. Ajouter les épices et le sucre.
  6. Bien mélanger et laisser mijoter 15-20 minutes à feu moyen.
  7. Rectifier l’assaisonnement au besoin avec du sel et du poivre.
  8. Pendant ce temps, faire cuire les pâtes en suivant les instructions sur la boîte.
  9. Égoutter les pâtes.
  10. Ajouter les lentilles à la sauce tomate et servir.
  11. Si votre budget le permet, ajoutez du fromage râpé. Les pâtes sont délicieuses avec ou sans.

Pour conserver la recette sur Pinterest c’est par ici: https://www.pinterest.ca/pin/269793833912424865/

Ce billet est commandité par Catelli®. Les textes et opinions sont toutefois les miens.