Faire son propre pain et partir son levain , un bel apprentissage.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pinterest

V’là à peu près 3 ans, je disais à mon amie Manon que j’aimerais donc me lancer dans la fabrication de pain maison, mais que ça me faisait peur. Je trouvais que ça semblait foutrement complexe. Planifier les levées de pain puis pétrir la chose à des moments précis, ça me donnait mal à la tête. Et on ne parle pas ici de nourrir le fameux levain. Pire qu’un tamagochi cette affaire-là, selon moi évidemment.

Chaque fois, elle me disait, ben non, tu vas voir, ce n’est pas si pire que ça. Faut juste se lancer. Bref, fallait bien une pandémie pour que je me risque dans l’aventure. J’y suis allée doucement. J’ai commencé par faire mon pain avec de la levure du commerce et sans pétrissage. Tsé, intelligente la fille. J’ai été surprise de la facilité de la chose et surtout du résultat. Je dansais dans ma cuisine comme une folle tellement il était magnifique et que ça sentait bon dans ma maison. En voulant pousser la chose plus loin et surtout vu l’absence totale de levure sèche sur les tablettes, je me suis résignée à faire mon propre levain. C’était le moment ou jamais.

Mon premier pain à la levure pour me faire la main avant d’attaquer le levain

Je te mentirai en disant que c’est le fun et que ça se fait tout seul. J’ai parfois l’impression d’être responsable d’un petit bébé chien qu’il faut que je sorte de temps à autre et que je nourrisse à des heures fixes. Mais bon, je n’ai pas abandonné et ça m’a permis de faire mon premier pain au levain. Lentement la « corvée » s’est transformée en petit moment zen bien ancré dans ma routine. Je te le dis, ce n’est plus une corvée maintenant.

Lorsque mon levain fut enfin prêt, wild comme je suis, je ne me suis pas contentée de faire la recette de base. J’y suis allée all in en ajoutant de façon très approximative des ingrédients dedans. Je me suis surtout croisé les doigts pour que ça fonctionne ! Miracle, le tout a fonctionné à merveille.

Voici ce que j’ai appris sur le levain depuis le début de l’aventure ainsi que la méthodologie pour commencer la chose :

Ustensiles :

  • Cuillère de bois
  • Pot en verre avec couvercle de type Pot Masson
  • Balance
  • Cuillère à mesurer
  • Spatule

Ingrédients :

  • 30 grammes de farine bio non blanchie
  • 30 grammes de farine bio de blé
  • 60 grammes d’eau de source
  • 1 c. thé de miel

Marche à suivre :

  1. Dans un pot de verre, mettre tous les ingrédients et bien mélanger les ingrédients. Racler les bords intérieurs du pot en verre pour le maintenir le plus propre possible. Je brasse personnellement avec le bout de la cuillère en bois.
  2. Déposer le couvercle sans le visser sur votre pot Masson.
  3. Laisser sur le comptoir pendant 4 jours. Des bulles commenceront à se former.
  4. Au 4e jour, nourrir le levain tous les jours en y ajouter ¼ tasse du même mélange de farine (50/50 de farine bio non blanchie et de farine de blé) et ¼ tasse d’eau de source.
  5. Lorsque votre levain commencera à prendre du volume, en retirer un peu avant de le nourrir. Personnellement, j’en retire la moitié.
  6. Servez-vous d’un élastique apposé autour du bocal pour marquer le niveau initial du levain.
  7. Je conserve d’ailleurs mon levain sur le dessus du frigo bien au chaud, car je ne chauffe pas beaucoup ma maison.
  8. Le processus peut prendre un bon 10-12 jours avant de pouvoir utiliser le levain. Une couche de liquide peut se former, ne pas paniquer, c’est normal. Tant qu’il y a des bulles, il est vivant. Si vous remarquez qu’il ne lève pas beaucoup, vous pouvez le nourrir deux fois par jour pendant 2-3 jours.

C’est aussi normal que le levain gonfle et rebaisse. C’est son cycle normal. Il ne faut pas abandonner. Vous pouvez jeter le levain non utilisé ou le donner à des voisins pour qu’ils puissent partir le leur. Vous pouvez aussi mettre l’excédent au frigo et vous en servir dans vos recettes de gaufre ou de crêpes. La Petite Bette a une panoplie de recette pour les utiliser. Personnellement, je teste en ce moment des craquelins de levain comme fait au Château Frontenac.

Pour commencer et en attendant que votre levain soit prêt, je vous conseille de démystifier la fabrication du pain sans pétrissage en regardant la vidéo de Manon. Elle est une experte dans le domaine. En plus, elle est tellement fantastique. Vous allez l’adorer si ce n’est pas déjà fait.

Ensuite, vous pourrez faire comme moi et vous amusez en improvisant à partir de la base de Manon. Je vous donne deux de mes tests concluants : Le pain aux raisins et noix ainsi que du pain avec de la farine de sarrasin.

Matériel utilisé :

  • Cocotte en fonte émaillée ou en fonte avec couvercle
  • Papier-parchemin
  • Raclette à pâte ou un coupe-pâte
  • Un exacto ou un couteau bien coupant
  • Bol
  • Linge propre
  • Cuillère de bois
  • Balance
  • Tasses à mesurer
  • Cuillères à mesurer

 

Pain aux raisins et noix au levain

Ingrédients :

  • 600 grammes de farine blanche tout-usage
  • 400 grammes d’eau de source
  • 165 grammes de levain
  • 2 ½ c. thé de sel
  • 1 tasse de raisins secs
  • ¼ tasse de noix de Grenoble concassées
  • 1 c. thé de cannelle

Marche à suivre :

  1. Dans un bol, mélanger la farine, l’eau de source et le levain.
  2. À l’aide d’une spatule ou d’une cuillère de bois, brasser le tout pour bien mélanger.
  3. Laisser reposer 30 minutes dans le bol en le recouvrant d’un linge.
  4. Ajouter ensuite le sel, les raisins, les noix de Grenoble et la cannelle.
  5. Bien mélanger.
  6. Laisser reposer sur le comptoir pendant 8-10 heures.
  7. Fariner le comptoir et y déposer la pâte. Elle sera collante et c’est normal.
  8. Étirer la pâte d’un des côtés et la replier sur le dessus. Faire de même pour tous les côtés. Répéter deux fois.
  9. Former ensuite une boule. À l’aide de vos mains ou d’une raclette à pâte, ramenez la pâte en dessous et tournez-la sur elle-même. Ajouter un peu de farine au besoin. Lorsque la boule sera bien formée et lisse, déposez-la sur un papier-parchemin.
  10. Saupoudrer la boule d’un peu de farine. Recouvrir d’un linge propre et laisser reposer 1 heure.
  11. Dans les dernières minutes de repos de la boule, mettre votre cocotte vide dans le four et partir four à 470 F.
  12. Quand le four sera à la bonne température, couper votre papier parchemin autour de votre boule de pâte en y laissant un petit jeu. À l’aide d’un exacto ou d’un couteau spécialisé, marquer votre pain en faisant une incision ou deux sur le dessus. Ça permettra à votre pain de pousser de façon égale.
  13. Sortir votre cocotte et retirer le couvercle.
  14. Déposer votre pain avec le papier parchemin dans la cocotte en faisant attention de ne pas vous brûler.
  15. Remettre le couvercle et cuire pendant 20 minutes.
  16. Retirer le couvercle et cuire un autre 23-25 minutes. Le pain doit être bien doré et doit sonner creux lorsque l’on cogne dessus. Ajuster le temps de cuisson à votre four.
  17. Sortir le pain et le laisser refroidir sur une grille. Il faut être patient.

Pain sarrasin/farine blanche au levain

Ingrédients :

  • 500 grammes de farine blanche tout-usage
  • 100 grammes de farine de sarrasin
  • 400 grammes d’eau de source
  • 165 grammes de levain
  • 2 ½ c. thé de sel

Marche à suivre :

  1. Dans un bol, mélanger la farine, l’eau de source et le levain.
  2. À l’aide d’une spatule ou d’une cuillère de bois, brasser le tout pour bien mélanger.
  3. Laisser reposer 30 minutes dans le bol en le recouvrant d’un linge.
  4. Ajouter ensuite le sel et bien mélanger.
  5. Laisser reposer sur le comptoir pendant 8-10 heures.
  6. Fariner le comptoir et y déposer la pâte. Elle sera collante et c’est normal.
  7. Étirer la pâte d’un des côtés et la replier sur le dessus. Faire de même pour tous les côtés. Répéter deux fois.
  8. Former ensuite une boule. À l’aide de vos mains ou d’une raclette à pâte, poussez délicatement la pâte en dessous et tournez-la sur elle-même. Ajouter un peu de farine au besoin. Lorsque la boule sera bien formée et lisse, déposez-la sur un papier-parchemin.
  9. Saupoudrer la boule d’un peu de farine. Recouvrir d’un linge propre et laisser reposer 1 heure.
  10. Dans les dernières minutes de repos de la boule, mettre votre cocotte vide dans le four et partir four à 470 F.
  11. Quand le four sera à la bonne température, couper votre papier parchemin autour de votre boule de pâte en y laissant un petit jeu. À l’aide d’un exacto ou d’un couteau spécialisé, marquer votre pain en faisant une incision ou deux sur le dessus. Ça permettra à votre pain de pousser de façon égale.
  12. Sortir votre cocotte et retirer le couvercle.
  13. Déposer votre pain avec le papier parchemin dans la cocotte en faisant attention de ne pas vous brûler.
  14. Remettre le couvercle et cuire pendant 20 minutes.
  15. Retirer le couvercle et cuire un autre 23-25 minutes. Le pain doit être bien doré et doit sonner creux lorsqu’on cogne dessus. Ajuster le temps de cuisson à votre four.
  16. Sortir le pain et le laisser refroidir sur une grille. Il faut être patient.

 

Je voudrais remercier Manon (La Petite Bette) d’être une grande inspiration. Mon amie, tu as créé un monstre. Bibi, ici, est folle comme un balai. Je te suis aussi reconnaissante pour tous les conseils et les bons mots.

Décharge : ce billet contient des liens affiliés, pour plus de renseignements sur le sujet, veuillez consulter ma page  Politique de confidentialité et conditions d’utilisation .

Vous aimerez aussi :

https://cinqfourchettes.com/2020/03/bagels-maison.html

Publié le 16 avril 2020

2 réponses

  1. Est ce que le levain que l’on retire pour nourrir le notre on le garde ?!? On le donne au voisin mettons mais à chaque jour on le prend pour faire quoi?? Pourquoi on en enlève ??

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *