Récemment, je suis allée faire un tour dans les fermes de Lanaudière et j’ai eu la chance de goûter à des produits fabriqués naturellement par des producteurs passionnés. Je  me suis, entre autres, procuré du yogourt fait à la ferme Vallée verte et j’ai vidé les deux pots dans un claquement de doigt!Je me suis alors questionnée à savoir si j’allais faire des virées dans ce beau coin de pays (un bon deux heures aller/retour de voiture) ou si j’allais tenter d’en faire moi-même! Chaque fois que je furetais sur internet, je tombais sur des recettes à faire avec une yaourtière, des bactéries achetées de marque Yogourmet et plein de babioles que je ne possédais pas et qui étaient hors de mon budget pour l’instant.

J’ai alors posé la question à Facebook à savoir s’il existait un moyen simple et peu coûteux de faire son propre yogourt. Une copinaute m’a alors redirigé vers un article de 2014 de la célèbre revue Coup de Pouce qui proposait une version à la mijoteuse. En plus, je n’avais pas besoin (selon cette recette) de 40 accessoires ni l’obligation de m’équiper en machine à yogourt qui prendrait de la place que je n’ai pas dans mes armoires!

Parenthèse : Non mais, êtes-vous d’accord pour dire que des machines ça prends de la place! La friteuse, le robot, le malaxeur, le gaufrier, la machine à panini, la machine à pain, la mijoteuse, la sorbetière et patati et patata! Je n’ai plus de place! Mon robot culinaire repose même dans mon garde-robe dans mon bureau parce que mes tablettes de cuisine lui refusent l’accès! Donc, avant de me faire bouder par ma cuisine entière, j’ai préféré tenter de faire sans yaourtière, et ce, au grand plaisir de mon chum!

 
 

Je me suis donc mise à regarder diverses recettes proposées ici et là à faire avec mon amie la mijoteuse. J’ai testé trois recettes, en commençant évidemment par celle qui me semblait la plus simple. Malheureusement pour moi, les deux premières ont été un échec cuisant et j’ai dû me résoudre à jeter aux ordures ce qui devait se transformer en un précieux nectar blanc. Loin de moi l’idée de me laisser abattre, je me suis donnée une dernière chance en essayant la version originalement proposée sur l’article du Coup de Pouce.

 

Croyez-moi hier, quand j’ai enfin réussi, je me suis un peu flagellée puisque, ironiquement celle qui me semblait la plus complexe et qui m’avait été suggérée au départ, s’est avérée celle qui allait réussir et ce, sans effort monumental!Un peu de surveillance sans plus. Bravo championne! Mais pour me défendre, il faut quand même que je me donne du crédit pour avoir fait une démarche « quasi scientifique » en essayant plusieurs façon de faire dans le but ultime de vous proposer celle, qui selon moi, allait vous motiver à essayer!

En plus, c’est une recette qui me permet de faire 4 litres de yogourt nature pour un maigre 6,50 $, c’est plus qu’alléchant!

 
 
Voici donc ce qu’il vous faut pour créer votre propre yogourt et faire compétition avec les grands producteurs de yogourt de ce monde !
  • Une mijoteuse
  • Un thermomètre à bonbon
  • Une couverture chaude
  • Des petits pots de yogourt (facultatif)
En vidéo :
 
 
 
 
Yogourt à la mijoteuse
Mettre une note
Imprimer
Temps de préparation
2 min
Temps de cuisson
9 min
Temps Total
9 hr 2 min
Temps de préparation
2 min
Temps de cuisson
9 min
Temps Total
9 hr 2 min
Ingrédients
  1. 4 litres de lait 3,25%
  2. 3/4 tasse de yogourt nature (voir le conseil à ce sujet plus bas)
Préparation
  1. Verser le lait dans votre mijoteuse. Si vous avez une mijoteuse de moins grande capacité, faites de plus petite production. Ex.: Mettre seulement 1 des 3 sacs de lait et 1/4 tasse de yogourt.
  2. Fermer le couvercle et démarrer votre mijoteuse à HIGH.
  3. Le temps de cuisson va varier selon la quantité de lait et le type de mijoteuse que vous avez. Dans le cas de la mienne, j'ai vérifié toutes les heures la température du lait jusqu'à temps que le lait atteigne 185 F. Le processus a pris 3 heures. Évidemment dans le cas d'une plus petite quantité, la température sera atteinte plus rapidement.
  4. Une fois la température atteinte, éteindre la mijoteuse et laisser le lait refroidir jusqu'à la température de 110 F.
  5. Prendre ensuite 2 tasses du lait refroidi et le mélanger avec 3/4 tasse de yogourt nature et le reverser dans la mijoteuse. Le yogourt servira à produire les bactéries nécessaires à la formation du yogourt.
  6. Refermer le couvercle et envelopper votre mijoteuse (fermée et débranchée) avec la couverture chaude pendant 6-9 heures.
  7. Réfrigérer votre yogourt quelques heures dans des contenants hermétiques. Il est normal que ce ne soit pas lisse lisse. Brassez-le, il deviendra plus uniforme. Aromatiser avec des confitures, du sirop d'érable, des fruits frais, de la vanille ou encore nature! Vous allez adorer!
Cinq Fourchettes http://cinqfourchettes.com/
 
Mes conseils
  • Prévoyez votre temps! Laisser mariner la nuit est une bonne méthode! Exemple si vous vous couchez à 22 h le soir, prévoyez commencer (si vous avez la même mijoteuse que moi) le processus vers 18 h. Vous serez en mesure de le mettre au chaud dans sa couverture avant de vous coucher et au réveil, Hop au frigo! Vous pourriez aussi le mettre au four avec la lumière allumée pendant toute la nuit. Je n’ai pas encore essayé cette méthode, mais je me promets de le faire à ma prochaine production.
  • Conserver 3/4 tasse de votre yogourt maison pour votre prochaine production. Par ce fait, vous n’aurez plus besoin d’acheter du yogourt.
  • Je me suis procurée des yogourts de la marque Riviera et après les avoir engloutis, j’ai réutilisé les pots pour mon yogourt maison. Chics et élégants, mais surtout écolo!
  • Si vous n’êtes pas des amateurs de yogourt comme nous, commencez par une plus petite quantité lors de votre première production pour être certain de ne pas en perdre.
  • Profite-en pour faire des cubes de smoothies congelés prêts à l’emploi comme proposés dans cet article
  • Faites des popsicles maisons, des sauces type tzatziki, des marinades avec vos yogourts natures!
  • Si vous désirez un yogourt plus ferme de type yogourt grec, égouttez-le dans un coton fromage.