Je suis une petite fille de la Rive-Sud de Montréal. J’y habite depuis que j’ai 3 ans. Je me suis beaucoup promenée dans mon patelin à travers le temps. Saint-Jean-sur-Richelieu fait partie des villes que j’ai visitées plus souvent qu’autrement. Par contre, je dois sincèrement avouer que je l’avais délaissée par manque d’intérêt de ma part. Lors de ma dernière visite, il y a très très longtemps, je trouvais que le Vieux-Saint-Jean n’avait plus le lustre d’antan et je n’y avais pas mis les pieds depuis un bout déjà.

Bref, quand on m’a invitée à aller à sa rencontre, j’étais bien intriguée de ce que j’allais y découvrir. Pour être 100% honnête, j’avais quelques doutes sur le fait que je pouvais y passer la journée sans m’emmerder.  Et bien, cette belle et chaleureuse ville de la Rive-Sud m’a fait mentir samedi dernier. Le temps aura définitivement bien fait les choses dans son cas. Au contraire de mon visage qui prend de l’âge avec le temps, Saint-Jean-Sur-Richelieu a eu un coup de jeunesse durant la dernière décennie.

Voici donc les belles découvertes que ma fille et moi avons faites lors de notre journée d’escapade dans cette région du Haut-Richelieu.

Premier arrêt – Resto Belgo

Nous sommes allées à la rencontre de Véronique et Robert, couple et proprios de ce charmant petit resto de la 2e avenue. L’endroit qui arbore un petit look écolier avec son autobus scolaire dans l’entrée et ses banquettes faites de bancs d’autobus est trop charmant. Il n’a suffi que de quelques minutes sur place pour que l’on constate bien assez vite que l’endroit est très populaire. Ça entre et ça sort sans arrêt. Certains venant chercher l’un des petits plats préparés de leur menu traiteur et d’autres pour s’installer devant une poutine bien chaude.

Certes, l’endroit est réputé pour ses poutines, mais il fait aussi un super bon cochon braisé. Nous avons eu la chance de goûter à plusieurs de leurs créations et je comprends pourquoi l’endroit est si en demande. Fillette et moi, malgré les remontrances de nos estomacs, avons continué à piocher dans la poutine avec engouement. C’était tellement savoureux et les poutines étaient si originales, on ne pouvait faire autrement. On peut facilement se rendre compte que les proprios ont de la créativité et du savoir-faire en plus d’être tellement charmants.

Si vous avez envie de manger une poutine vraiment décadente, je vous conseille de faire un petit détour par le Resto Belgo. Vous allez me remercier. Ma fille m’a d’ailleurs posée la question qui tue, preuve du succès de notre repas… MAIS MAMAN, POURQUOI ON HABITE SI LOIN DE CE RESTO ? Ça veut tout dire.

Psssttt surveillez aussi le Food Truck qui se promène et qui pourrait être dans votre petit coin de pays pour votre plus grand bonheur.

Pour plus d’informations : https://www.facebook.com/restobelgotraiteurfoodtruck/

 

Découvertes dans le Vieux-Saint-Jean

Après notre petite orgie de poutine, on avait besoin de marcher un peu. Mettons, que notre petit corps nous le demandait. Nous sommes donc allées faire du lèche-vitrine dans le Vieux-Saint-Jean. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas promenée sur la rue Richelieu. J’ai été, faut le dire, bien impressionnée de la variété des petites boutiques qui s’y trouvent. Les façades colorées, l’originalité des produits vendus et surtout, le fait qu’on y trouve surtout des commerçants indépendants rend le tout super agréable.

 

Voici donc nos 5 coups de cœur :

Gypsie Bohème

Quand je disais aux gens que j’allais visiter le Vieux-Saint-Jean, c’est littéralement le nom qui sortait à chaque fois. Vas-y, Nancy, tu vas capoter qu’on me disait. Tu vas voir, c’est une boutique débile. Tu vas vouloir tout acheter. Ils n’avaient pas tort. Cette boutique aux allures rétros est hallucinante. Il y a tellement de belles affaires qu’on ne savait plus du tout où regarder. On y trouve du local, du bien fait et des objets qui ont une histoire. La propriétaire ne lésine pas sur la qualité quand il est temps de faire affaire avec des artisans. Elle mise sur ses valeurs écologiques et son amour pour les produits locaux. Puis, ça, c’est tout en son honneur. La boutique grouille de monde et clairement les habitués y déambulent avec beaucoup de bonheur. La proprio et son employé saluent les gens qui entrent dans la boutique en arborant un de ses sourires qui te donnent envie de revenir, car tu t’y sens accueilli comme à la maison.

En plus de pouvoir faire le plein de produits écolos, faits à la main ou produits par des artisans d’ici, vous pouvez suivre des cours dans l’atelier qui se cache derrière la boutique. Lors de notre passage, c’était plutôt une boutique pop-up qui était en place et qui mettait en vente des objets et des livres usagés . D’ailleurs, un grand pourcentage des sous recueillis par cette initiative allait être redonné à un organisme d’aides aux femmes violentées de la région. Une belle initiative de la proprio qui, malheureusement dans sa vie, a reçu les services de l’organisme. C’est l’art de faire du beau avec du laid. Bref, un giga coup de cœur pour l’ensemble de l’œuvre.

Pour plus d’informations : https://www.gypsieboheme.com/atelier-boutique/contact/

Rookery

Le Rookery, c’est le coup de cœur de ma cocotte. Elle qui adore les cotons ouatés et les vêtements de type skater, elle y a trouvé son compte. On lui a acheté un beau chandail à capuchon et nous avons mis la main sur une paire de boxers trop in pour le bas de Noël de mon plus vieux. C’est réellement un endroit parfait pour les ados. C’est tendance et très cool pour la petite jeunesse. Si vous avez un jeune qui tripe sur les planches à roulettes, il y a du choix en masse pour lui. Vous ferez un heureux à coup sûr.

Pour plus d’informations : https://www.boutiquerookery.com

Le petit cocon

On est passé devant en début de journée . Je me suis arrêtée en pâmoison devant la vitrine en m’exclamant bien fort : « Emmaaaaaaaaaaaaaaaa, on arrête ici. C’est trop beau ». Emma m’a dit alors de façon nonchalante … M’man, on n’a pas de petit dans notre entourage, ça ne sert à rien. On a donc continué notre chemin. Le soir venu, avant le souper au Dorchester, nous sommes repassées devant. Je l’ai suppliée avec mes yeux de biche de me laisser aller fouiner dans la boutique avant le souper et elle m’a concédée le droit (oui,oui) d’y aller.

OH MY GOD . Entrer dans cette boutique c’est comme faire une incursion dans Pinterest. Tout est réfléchi. Tout est placé de façon parfaite. Tout est visuellement harmonieux. Une fois le choc passé, on se met à regarder les objets qui s’y trouvent. Des petits trésors reposent littéralement partout dans la boutique. Des jeux en bois, des vêtements de bébé de qualité, des poupées, des objets du quotidien, de la vaisselle … bref, nommez-le, c’est là. Et tout est clairement choisi avec intelligence et goût. Je crois avoir répété deux fois à la vendeuse que ça me donnait le goût d’avoir un autre enfant.

J’y ai d’ailleurs trouvé des idées de fou pour un article sur les objets foodies à offrir à des parents ou des enfants. J’attaque la chose dès cette semaine. Il y a trop de bonnes idées dans ce magasin pour faire fi de la chose. Un giga, mais giga coup de cœur pour l’endroit. Attention, si vos ovaires sont encore dans l’indécision à savoir si vous arrêtez la famille ou non … n’y allez pas, car ça va vous réveiller le système reproductif mes amis. Croyez-moi.

Pour plus d’informations : https://www.lepetitcocon.com/fr/

Message Factory

Cette boutique de vêtement est super charmante et nous a séduit tous les deux. Évidemment, encore une fois, Emma a eu un coup de cœur pour les hoodies. Personnellement, j’ai tripé sur les t-shirts de OÖM (des chandails éthiques) qui sont, selon le site de l’entreprise, entièrement faits de coton biologique et de tissus écoresponsables tels que le coton recyclé à 70% , le polyester recyclé, le Tencel® et le chanvre.

Les vêtements sont simples, de bon goût et à un prix raisonnable vu la qualité et les valeurs de l’entreprise. Tsé, le genre de t-shirt qui te fait pendant des années et qui reste beau. On adore.

Pour plus d’informations : https://www.messagefactory.com

Tome 2

Ma fille capote sur les jeux de type Magic. Elle y joue beaucoup et ne peut résister à rentrer dans une boutique qui vend ses cartes de jeux préférés. Une maniaque du genre, sans conteste.

Lorsqu’on a croisé le kiosque de Tome 2 au Marché de Noël, il n’en fallait pas plus pour qu’Emma me demande qu’on s’y arrête. Faut dire  que je ne suis pas difficile à convaincre, car j’aime bien aussi le concept de magasin de jeux où l’on peut s’installer avec un café ou une petite bouffe pour jouer à des jeux de société en famille ou entre amis. Tsé, prendre le temps de se poser, ensemble, sans écran, ça fait drôlement du bien.

Donc, il est possible de faire une petite pause magasinage à Saint-Jean et aller s’amuser en famille à Tome 2. L’endroit est superbe et je me promets d’y retourner pour jouer avec fillette.

Pour plus d’informations : http://www.tome2boutique.com/

Marché de Noël

Il est aussi possible encore pour un seul weekend de profiter du Marché de Noël du Vieux-Saint-Jean. Ce qui est vraiment chouette de ce marché c’est qu’il est couvert. Donc, on peut déambuler sans avoir trop froid et être à l’abri des intempéries tout en faisant notre magasinage des fêtes. Il y a littéralement de tout et pour tous les goûts.

Des produits gourmands, aux vêtements en passant par des objets d’art, des bijoux et des jeux, tout y est pour garnir le dessous du sapin de Noël. Personnellement, c’est mon garde-manger que j’ai garni avec deux/trois produits gourmands ainsi que des belles tresses d’ail du Québec.

En plus du magasinage, il y a une superbe chasse aux lutins que vous pouvez faire avec vos enfants. À l’aide d’une petite feuille remplie d’indices et de questions, vous partez à la recherche des petits lutins cachés ici et là dans les vitrines des magasins du Vieux-Saint-Jean. Il y a même de gentils lutins bénévoles qui sont sur place pour vous aider dans vos recherches. Une belle activité à faire avec vos petits loups. Vous pouvez d’ailleurs participer à la chasse gratuitement.

Pour plus d’informationshttps://www.facebook.com/vieuxsaintjean/

Musée du Haut-Richelieu

Nous avons eu la grande chance d’avoir une visite privée du charmant Musée du Haut-Richelieu. C’était fascinant de voir à quel point la région est mère de belles entreprises qui ont été une plaque tournante de l’économie du Québec telle que la Crane ou Singer. On peut également en apprendre plus sur la poterie, l’histoire de la région et même y voir un ancien camion de pompier. Ce dernier est l’un des 4 derniers du genre en Amérique du Nord. Il est splendide et vaut amplement le détour. J’étais d’ailleurs fascinée d’entendre ma fille me dire que l’histoire qu’on nous racontait lors de notre visite était celle apprise la même semaine à l’école. Comme quoi, tout est dans tout et que ce musée fait un beau complément éducatif à ce que nos jeunes apprennent sur les bancs d’école.

Un merci spécial à notre guide Marc-Antoine Larose pour sa patience et ses histoires fascinantes.

Pour plus d’informationshttps://www.facebook.com/MuseeduHautRichelieu/

 

Le Dorchester cuisine & complicités

À notre arrivée au Dorchester, après une journée bien remplie, nous avons été d’abord et avant tout très impressionnées par la beauté des lieux. Le restaurant est vaste, la décoration impeccable et j’ai adoré la cuisine ouverte qui nous permettait d’observer le chef à l’œuvre.

Nous avons eu la grande chance d’y être reçues comme des reines. Nous avons opté pour le repas 4 services, qui s’est finalement terminé en 5 services à notre plus grand bonheur. J’ai adoré le fait que nous ne savions pas ce qui allait apparaitre devant nous et du même fait qu’Emma a été poussé aux limites de ses goûts. Il faut dire que la petite se met parfois des freins lorsqu’il s’agit de goûter  à de nouveaux plats. C’est, disons-le, ma plus capricieuse des trois. Elle a dû se contraindre à explorer un peu, ce qui m’a rendue totalement heureuse.

La voir ouvrir ses horizons me remplit de bonheur. Elle a donc pu goûter à un tartare de canard, des ris de veau, de l’onglet de bœuf et du bon vieux mac and cheese. Son constat ? Le ris de veau c’est non pour elle, mais le reste était succulent. Elle a même tout mangé son steak ce qui est très contraire à ses habitudes.

Il faut dire que tout était sur la coche. Vraiment, je ne suis pas une fan finie de ris de veau et j’ai tout engloutis. Par contre, mon coup de cœur va au mac and cheese. Je pense que c’est le meilleur que j’ai mangé jusqu’à ce jour. Je dois donner une mention très honorable au tartare de canard qui était savoureux comme ça ne se peut pas.

Bref, notre souper était plus que délectable et il est clair que nous y retournerons sous peu. Le service, la nourriture et l’ambiance étaient nickel.

Pour plus d’informations : https://www.cuisinedorchester.com/

Voilà donc notre petit récit d’une journée mère-fille dans la belle ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Puis pour mes amis qui m’ont chicanée d’être allé dans leur ville sans les avertir, ce n’est que partie remise les petits choux. J’y retourne avec bonheur et on profitera des lieux ensemble. Bonne journée les fourchettes et bonne visite dans la région.

 

Décharge : Décharge :  Je reçois une compensation financière pour l’écriture de cet article et pour le déplacement par Voyage NumeriQC.  Toutefois, les opinions et les textes sont de moi et n’impliquent que moi.