PlatPlastique (3)

On approche du mois de mars. La mi-année scolaire est passée, les enfants sont contents, car il y en a moins en avant qu’en arrière ! Le soleil commence à être chaud, pis franchement, y’était temps ! Je ne vous mentirai pas en vous disant que je tripe sur l’hiver et que quand les flocons tombent je branle de la queue comme un chiot devant une croquette de poisson ! Non, mon ami, je ne capote pas sur l’hiver ! Je n’aime pas pelleter ni devoir me mettre 40 couches de vêtements avant de sortir ! Je n’aime pas non plus avoir la guédille au nez et encore moins avoir la peau aussi sèche qu’une tortue de 150 ans ! Mais, crois-moi, y’a pire ! C’est aussi le temps de l’année où le drame du plat plastique arrive! Ce moment où l’on doit se racheter des maudits plats de plastique parce qu’ils ont mystérieusement disparu.

Mystère autour de la disparition des plats de plastique!

Ben oui, chaque année, je me pointe au Walmart ou au Canadian Tirelire pour me racheter des plats ! Je commence à croire que je nourris pas assez mes flots puis lorsqu’ils mangent leur lasagne, ils bouffent les plats avec ! Sois ça ou il y a une dame au service de garde qui se monte une collection de Tupperware à mes dépens! J’ai même pensé que la planète des bas perdus dans le film québécois « une galaxie près de chez vous » n’était pas un mythe et qu’il devait exister la version plat de plastique dans le même secteur de l’univers! Je le sais ben que c’est IMPOSSIBLE que ce soit mes enfants qui les égarent ! Voyons donc, je les élève mieux que ça! En tout cas, si je me fis à ce qu’ils me racontent quand je les questionne sur le sujet ! Pis tsé, des enfants, ça ne ment pas! Glup!

PlatPlastique (2)

Trois comme dans juste trois?

Sans blague, quand je suis venue pour faire les lunchs de la semaine, dimanche dernier, un gros mystère est encore apparu! Il n’en restait que 3 ! TROIS comme dans un trio, 3 comme dans un plat pour chacun de mes enfants! WHAT? Ils sont rendus où mes plats achetés en frustrée l’an passé au mois de mars chez Dollarama, mes Tupperware qui m’ont coûté deux bras ou mes beaux bentos payés encore plus chers dans une belle boutique du Vieux-Montréal ? J’capote, ils ont disparu! C’est de même chaque année et bizarrement, comme pour un accouchement, j’ai tout oublié et en septembre, j’ai racheté tout ça en neuf comme une dinde !

 

giphy (5)

Je suis frue!

Faque là, je me suis couchée, hier, bien frustrée (encore) en pensant à tous ces beaux plats orphelins qui pleuraient je ne sais où dans un recoin d’école ou dans une maison étrangère! Les pauvres petits! Et comme l’idée de mettre une annonce de plats perdus sur une pinte de lait me semble quelque peu excessive, j’ai gardé toute ma rage en dedans! Je me suis plutôt servie de ça pour pondre quelques idées plus ou moins sadiques pour me venger de la dilapidation de mon porte-feuille par mes gentils n’infants! Ça sert à rien, je sais mais maudit que ça fait du bien! Mouhahahahahahaha (rire diabolique d’une maman écœurée)!

Voici donc mes solutions  classées de la moins sadique à la plus cruelle !

  • Mettre les lunchs dans des pots Masson et espérer qu’ils les perdent ! Non, mais vraiment, j’en ai ben trop de ceux-là! Ça ne me dérangerait pas qu’ils ne les rapportent pas! En plus, c’est pesant et, qui sait, ils épargneront peut-être la vie de la boite à lunch! Ben quoi, comme c’est en vitre, ils devront éviter de la garrocher comme si c’était un ballon de football dans le fond du casier sous peine de croquer du verre avec leur salade!
  • Écrire leurs nom dessus et faire un décompte chaque mois. Faire payer les enfants fautifs pour les plats perdus! À force de vider leur petit cochon, ils arrêteront peut-être de perdre mes « précieux »!
  • Mettre leur soupe, idéalement une soupe qui ne se mange pas froide, dans un sac Ziploc! Je paierais cher pour voir leur tronche lorsque ça sera le temps de le faire chauffer au micro-ondes! Dans les dents, mon ami !
  • Mettre le pâté chinois directement dans le fond de la boite à lunch sans préambule et sans laver ladite chose avant! Quoi de meilleur qu’un pâté chinois froid mélangé dans un reste de pourriture de banane? Miam, miam !
  • Aller directement à la cafétéria de l’école, avec l’accord de la direction, leur apporter une assiette chaude avec napperon avec motif de cœur et crier bien fort « Tiens mon amour, maman t’a fait un bon poisson avec des choux de Bruxelles! ». Il est important, évidemment, de choisir le plat le plus nauséabond possible, question qu’il se fasse remarquer solide!
  • La dernière et non la moindre? Faire la grève des lunchs! Débrouille-toi mon grand! Tant pis!

PlatPlastique (4)

Faque, après mûre réflexion, et surtout bien de la colère, j’ai… eeee… comment dire… eeee. Je suis comme gênée de le dire mais bon, je suis allée ce matin chez Canadian Tire en racheter d’autres ! Misère que je manque de colonne parfois !