Il y a dans mon parcours quelque chose d’assez atypique comme bloggeuse de boustifaille! Petite, j’avais une maman qui ne cuisinait pas et j’étais comment dire : ben ben ben capricieuse… Un espèce de bagage familial et de petite enfant chialeuse faisaient en sorte que je ne voulais jamais rien goûter, je détestais essayer de nouvelles choses et la liste des trucs que je ne mangeais pas étaient aussi longue qu’une liste d’épicerie d’une famille de 8 enfants!Jeune adulte, grâce à chummy et à ma belle-soeur, j’ai tranquillement intégrer de nouveaux aliments (comme un bébé hahaha!) et appris lentement la subtilité de la cuisine! Ma pauvre belle-soeur recevait tellement de téléphone du style : « Lili? C’est quoi ça de la poudre à pâte? Pourquoi ils veulent que j’ajoute de la p’tite vache dans la recette, c’est pas pour enlever les odeurs dans le frigo ça? C’est quoi ça un champignon de Paris? ». Elle a été surtout patiente de m’endurer et de ne pas bloquer mon numéro de téléphone!

Bref, j’ai découvert sur le tard beaucoup de choses dont les fameux sushis et la cuisine orientale. La première fois que j’en ai mangés ET aimé, c’était grâce à ma copine Marie qui m’a invitée dans un resto appelé Satori dans sa campagne de Saint-Jean-sur-Richelieu (hahaha! je te taquine ma belle, je sais que ce n’est pas en campagne). J’ai alors eu un coup de coeur pour ce resto que j’ai vanté à qui voulait bien l’entendre et dont j’ai dégusté les merveilles over and over!

Puis, de fil en aiguille, je suis devenue de plus en plus boustifaille jusqu’au jour où je me suis mise même à blogger sur le sujet! Comme quoi, on ne sait jamais vers quoi la vie nous mène.

 
 
Alors, quand j’ai reçu une invitation à la préouverture du nouveau restaurant du groupe Satori, je peux vous dire que je contenais à peine ma joie! J’avais, je dois l’avouer, de grandes attentes! Le East devait être à la hauteur et voir même plus des deux autres restos du groupe (Satori et le Siam). Et bien mautadine, ils ont réussi! Situé dans les enceintes du nouvel hôtel Renaissance au coeur du centre-ville de Montréal, le East assure raffinement et goût authentique! 
 

Chaque plat, en plus d’avoir une esthétique parfaite, avait droit à un « hummmm », « Oh my god, c’est tellement bon, c’est quasiment jouissif! ». Les saveurs, les accords, les textures, tout est à la hauteur de ce que je connaissais du Satori en version haut de gamme.Je salive encore en pensant à la morue au miso! Bref, il est certain qu’à la Saint-Valentin, certains optent pour cuisiner à la maison pour leur amoureux, mais pour ceux qui se cherchent un restaurant sur la coche, prenez votre combiné de téléphone et faites votre réservation au East s’il y a encore de la place, vous ne le regretterez certainement pas!

 
 
Pourquoi aussi ne pas en profiter et dormir sur place! Les chambres du Renaissance (toutes nouvelles) sont à craquer et le personnel est aux petits oignons! C’est un endroit urbain, aux couleurs de Montréal. Un petit bijou pour passer du bon temps entre amoureux surtout si vous essayez la superbe terrasse sur le toit qui offre une vue fantastique sur Montréal!