Le titre dit presque tout. Y’a de ces tournées de presse qui nous laissent avec des besoins. OUI, des besoins. La semaine dernière, je suis retournée chez moi avec une envie beaucoup trop grande de loader ma carte de crédit à Laval ! OUI, oui ! Ce que j’y ai vu, les fourchettes, c’était comme trop beau ! D’un, c’était le « lancement » du Festival des Tulipes de Laval, ma fleur préférée. Prenez des notes si l’envie vous pogne de m’en envoyer. Ha ha ha ! De deux, nous avons visité des endroits gourmands comme le Marché de la Ferme Agneaux de Laval et la microbrasserie Les Insulaires. Allo le bonheur dans la « yeule ». De trois, on a eu le grand bonheur de découvrir en avant-première le Must Laval . Comment vous dire les belles affaires qui s’y trouvent. C’est comme le paradis sur terre. J’ai même demandé à la blague au proprio si je pouvais louer l’espace et y habiter. Sans farce.

Pourquoi ? Laissez-moi vous expliquer tout ça ! Je vous le dis, vous allez avoir envie de sauter dans votre voiture et filer vers Laval beach !

Premier arrêt : La bête à pain et le MUST

L’endroit est époustouflant. Lorsque j’y suis allée, il était ouvert depuis une grosse journée ! Cet endroit est un véritable INSTAGRAM party ! Tout est beau, léché et harmonieux. À l’image de ce charmant restaurant tenu par nul autre que le chef Marc-André Royal. Cette boulangerie/pâtisserie/petit bistro, a tout pour vous charmer. Les pâtisseries et les pains sont vraiment bons. On peut les manger sur place ou simplement aller les chercher pour les déguster à la maison avec la familia. On peut aussi manger sur place. Je ne peux malheureusement pas vous donner mes impressions sur les repas qui y sont servis, car je ne les ai pas testés, mais la carte me semblait très alléchante. À voir dans le futur pour moi !

Bon, s’il n’y avait que la bête à pain dans le même giga local, ça serait déjà pas mal, mais non ! Il y a un superbe fleuriste, une boutique de céramique et un giga magasin de meubles. Qui, disons-le, a créé le plus grand besoin de changement dans ma maison ! Déjà expressive de nature, à chaque tournant, je m’exclamais devant tant de beauté . Je veux dire, j’avais envie de tout acheter. Tout, mais tout, était sur la coche et dans mes goûts. Bon, tout sauf les trucs en velours, pas capable. Ça me fait grincer les dents ces petites bêtes-là !

La vaisselle, les divans, les lits, les électros et tout le reste, mon dieu, ma visa tremblait de peur dans ma sacoche. On pourra même, éventuellement, y suivre des cours avec des chefs invités. J’capote ma vie ! Je vous le dis, si vous y allez, soyez prêts à dépenser. Ce magasin, une bannière de la Maison Corbeil, est simplement à couper le souffle. Lorsque je refais, sous peu, ma déco de salon et de chambre qui date de 15 ans, c’est la que j’irai . J’ai même pris des photos des trucs qui me plaisaient. Je suis « in love ».  Je vous en parlerais sans arrêt, ce n’est pas des farces.

Deuxième arrêt : Marché de la Ferme Agneaux de Laval

Le propriétaire de l’endroit, M. Beaulieu, nous a chaleureusement accueilli dans sa charmante boutique et nous a tous conviés à mettre la main à la pâte en popotant un peu avec un ti verre de vin à la main. Pendant ce temps, il nous cuisinait de délices pièces de viande à l’extérieur sur son superbe BBQ . Vous dire le bonheur en bouche. Non seulement ces pièces de viande sont de qualité, mais les produits cuisinés sur place sont hallucinants. Les quiches, les pâtés, les produits végés (oui, oui) étaient tous aussi hallucinants les uns que les autres. Pas mal tout le monde est reparti avec un sac rempli de victuailles. J’ai mis la main sur des saucisses et de la moutarde maison. Je ne pouvais pas résister. En plus de ses produits, M.Beaulieu met en vedette des produits québécois et c’est tout en son honneur. Je vais très certainement repasser et aller me faire une petite provision de viande pour des recettes pour le site.

Troisième arrêt : Les tulipes de la ferme Marineau

C’est le Festival des Tulipes et il faut en profiter. Ce sont de si belles fleurs et c’est tellement éphémère. La ferme Marineau qui met de l’avant l’agriculture raisonnée (bravo), vous offre de l’autocueillette de tulipes les amis. Seulement 1$ la fleur en plus du coût d’entrée sur le site. Profitez-en pour prendre une tonne de photos avec vos enfants, c’est si enchanteur ! Cette ferme offre aussi de l’autocueillette de petits fruits pendant l’été. Ce sont toujours de belles activités à faire avec la marmaille ! Il faut aussi sauter sur l’occasion pour acheter leurs produits faits maison ! MENOUM ! Dépêchez-vous pour les tulipes, car le festival se termine le 2 juin !

Dernier arrêt : La micro-brasserie Les Insulaires

OK, je dois être honnête, je suis passée à quelques reprises devant l’endroit et je n’ai jamais été attiré. Erreur ! Le décor, le personnel, la bouffe et bien sûr les bières sont vraiment hot. Il faut y aller. La poutine « les Insulaires » est décadente les amis. De généreux morceaux de viande bien tendre, une sauce hallucinante et des frites à point vont vous faire valser les papilles. Le gravlax de saumon est génial et les plateaux à partager sur la coche. Il y a aussi de superbes options végés qui sont loin d’être monotones ! La déco de l’endroit est juste trop jolie et l’ambiance est parfaite pour un 5 à 7 entre amis. J’ai comme envie de vous dire que c’est vraiment un beau bijou et que je regrette amèrement de ne pas y être rentré avant !

Ce tour de ville est vraiment trop parfait. Je vous dirais, faites-le. Commencez par bruncher à la bête à pain, profitez-en pour vous rincer l’oeil et le portefeuille au MUST. Filer ensuite voir les animaux et la bonne bouffe du Marché de la Ferme Agneaux de Laval. Pique-niquer sur place ou à la Ferme Marineau. Finissez votre soirée aux Insulaires et vous aurez une journée de malade à Laval ! Vous avez plus d’une journée ? Allez voir mes recommandations de sorties avec adolescents juste ici  : https://cinqfourchettes.com/2017/03/4-idees-dactivites-a-faire-adolescents.html

Sur ce, bonne visite les fourchettes. Amusez-vous !