Non aux diètes

 

Je regarde ma grande qui magasine les écoles secondaires ces jours-ci et ça m’inquiète un peu ce grand saut. Cette nouvelle étape. Ces années où l’influence des copines est multipliée par 1000. Cette période de la vie où se construit la confiance en soi, où sa perception de soi-même est Ô trop souvent écorchée. Pis ça me fait quand même peur tout ça.
C’est quand elle m’a dit qu’elle ne voulait pas dessert parce que « ça fait engraisser » que j’ai paniqué. Vraiment paniqué.
WHAT?
T’as 11 ans la grande! Onze ans et tu t’inquiètes des possibles bourrelets qui pourraient peut-être te pousser sur les hanches? Tu as peur que tes amies ne veulent plus être amie avec toi parce que tu as des bajoues en santé?
ALLÔ?! (pis pauvre puce…)
J’avais le coeur gros. La tête pleine de questionnements. D’où ça venait cette crainte d’être jugée sur son maudit poids? Surtout qu’elle est en santé ma puce!!
Suis partie à l’épicerie. Ai rempli le panier de plein d’affaires. Ai eu l’envie de me changer les idées avec un magazine à potins. Suis tombée sur 100 magazines avec des trucs minceurs, des régimes infaillibles, des desserts pas engraissant, des conseils pour perdre du poids, d’autres pour ne pas engraisser, des photos d’ados maigrichonnes, des squelettes qui posent avec en bikini…
Non aux diètes
Un coup de pelle dans face! BANG!
Tous les magazines devant moi parlaient, d’une façon ou d’une autre de poids. Du maudit poids! Nos ados peuvent ben y penser tout le temps. Ces photos qui pullulent dans ces magazines ne sont que le reflet de ce qu’on voit à peu près partout dans les médias.
C’est sûr qu’avec toutes ces diètes et régimes à la con qui promettent mer et monde et qui font croire qu’en moins de deux, elles ressembleront à Taylor Swift si elles se mettent à manger de la soupe au chou pendant 2 semaines, nos ados peuvent ben se mettent de la pression sur leurs hanches.

La médiètisation?

Avez-vous déjà entendu ce mot? Nos filles sont constamment exposées à la promotion de ces diètes déguisées en divertissement. Ce phénomène s’appelle « médiètisation » et, ça doit cesser! Maintenant!
Ces diètes, qui promettent une perte de poids rapide et irréaliste, qui semblent trop belles pour être vraies, qui ne s’appuient sur aucune preuve scientifique, qui véhiculent des titres exagérés et invraisemblables – comme « Un ventre plat en une semaine » ou « Perdez 30 livres avec le nouveau régime liquide » – pour attirer les lecteurs font partie du phénomène de la médiètisation.
Faque j’ai eu l’idée de lui montrer des vidéos de transformation grâce à Photoshop. Comme celui-là :
Le choc! Elle venait de réaliser juste devant moi que les filles qu’elles voient sur les front pages n’ont rien à voir avec la VRAIE vie! (Et que la soupe aux choux n’avaient pas rapport! 😉 )
Pour signer la pétition contre la médiètisation dans l’industrie médiatique canadienne pour la prochaine génération, cliquez ici : unmondesansregime.ca/ Plus de 16 000 personnes l’ont fait déjà!Vous trouverez aussi sur le site unmondesansregime.ca plein de conseils pour discuter avec vos poulettes de la médiètisation.

Décharge : Malgré que j’ai reçu des avantages pour l’écriture de ce billet, les opinions écrites ici sont les miennes et n’engagent pas Cheerios.