Enfants sales, enfants heureux (et mon truc pour se débarasser de la boue) ! - Cinq Fourchettes

Chaque maisonnée à un adage que maman répète encore et toujours. Le genre de
truc que lorsque l’on était jeune, en l’entendant, on roulait des yeux un peu
écœurer de se le faire répéter. Ce genre de phrase, je le sais maintenant,
devait prendre tout son sens seulement, et seulement lorsque moi-même je
deviendrais mère. Maintenant maman trois fois dont un adolescent de 16 ans,
j’ai de l’expérience derrière la cravate en ce qui attrait aux phrases que l’on
tente de faire rentrer dans les petites caboches de nos enfants. Chez nous,
dans ma tendre jeunesse, un peu trop loin à mon goût d’ailleurs, ma mère nous
en lançait quelques régulières du genre : « La grandeur d’un homme se
mesure des épaules en montant. » , « Une chaise a quatre pattes. », « La pluie
ne te fera pas mourir, tu n’es pas fait en chocolat. » et ma préférée, celle
que j’utilise aussi allègrement qu’elle avec mes enfants c’est « Enfants sales,
enfants heureux. ». Pourquoi ma préférée? Probablement pour me déculpabiliser
de les voir plus souvent qu’autrement arriver tout crottés avec un air qui me
rappelle drôlement Babe le petit cochon.
Ma fille, entre autre, adore mais
adore se rouler dans le gazon avec son capri blanc, pas le noir, pas le rose,
et surtout pas le vert, non non le blanc! Bon vous me direz : « Mais
quelle est l’idée d’acheter des capris blancs? ». À ça je répondrais,
sûrement une bulle au cerveau en magasinant, mais ça c’est une autre histoire.
Bref, le dit capri blanc, revient toujours mais toujours avec de belles traces
vertes bien saillantes sur les genoux. Je passe donc ma vie à les nettoyer,
bien fait pour moi dirait chummy. Mais il ya pire que le capri, lorsque la
marmaille arrive de leurs camps scout (endroit où l’on prône à leurs grandes
joies, les bains de boue toute habillée et dont l’odeur de chasse-moustique
cohabite gaiement avec l’odeur de « swomp » pendant une semaine dans
le fond de leurs valises) ça ne donne pas sa place ça non plus!
D’ailleurs, attachez votre tuque la saison des petits fruits bat
son plein et avec elle, les tâches rebelles!
Enfants sales, enfants heureux (et mon truc pour se débarasser de la boue) ! - Cinq Fourchettes
Qu’à cela ne tienne, rien de tout ça ne nous effraie car ils sont
si heureux, tout comme le prône la phrase  « Enfants sales, enfants
heureux! ». Donc voici on truc pour se débarasser de la boue:

Prendre
le vêtement souillé et gratter l’excès de boue. Je remplie ensuite un gros seau
d’eau avec du vinaigre (dans une proportion de 500 ml d’eau avec 60 ml de
vinaigre) et je laisse tremper. Ensuite, un peu de détergent Tide à même la
tâche rebelle ou même du Dawn. Envoyez le tout dans la machine à laver.
Pour les tâches rebelles sur le blanc, un tour prolongé au soleil sur la corde
à linge en vient souvent à bout.

Enfants sales, enfants heureux (et mon truc pour se débarasser de la boue) ! - Cinq Fourchettes
Être maman, c’est aussi laisser les cocos explorer, se dépasser,
s’épanouir à leurs façons. Si cela veut dire avoir à frotter un peu, pourquoi
pas si ça me vaut des yeux pétillants et des sourires à profusion.
De toute façon, peu importe leurs intérêts, notre but ultime c’est
qu’ils développent leurs intérêts et deviennent des jeunes adultes passionnés
non? Que ce soit les scouts, la cuisine, les sports ou la boue! hahaha
Je veux d’ailleurs vous partager l’histoire de Briane qui est un
bel exemple pour démontrer ce dont je parle (Voir vidéo plus bas, en
anglais seulement). Briane est une jeune Olympienne, la première et unique
femme canadienne à s’être emparer du podium pour les épreuves combinées des
Championnats du monde en heptathlon. Elle s’accomplira une fois de plus au jeu
panaméricain. Pour arriver à ce niveau, il y a certe eu une maman qui a su lui
transmettre ce goût du dépassement. Nous l’encourageons donc de tout notre
coeur et rendons aussi hommage à toutes les mamans qui ont su encourager leurs
progénitures à foncer et vivre leurs passions à fonds. #ThankYouMom
Voici la vidéo de Briana.

Je suis une blogueuse du programme maman P&G. En tant que membre de ce groupe, je reçois des produits et j’ai un accès privilégié à des événements et des offres exclusives de P&G. Les opinions exprimées dans ce blogue sont les miennes.