Une journée à savourer le Québec; Visite au Vignoble de l'Orpailleur
 
(Par Dominique Quintal) Notre province regorge de petits
trésors bien enfouis dans nos campagnes. C’est donc par une magnifique mercredi
de vacances que nous avons pris la route pour Dunham, histoire de fouler le sol
du premier vignoble commercial à s’établir au Québec, le vignoble del’Orpailleur.
 
L’endroit tient son nom du célèbre
poète Gilles Vigneault. Ami des quatre associés, il a baptisé le domaine en
comparant le rêve de ces pionniers à celui du chercheur d’or puisqu’il est
tout aussi long et fastidieux pour un vigneron d’obtenir un vin de qualité dans
notre climat rigoureux que l’orpailleur a besoin de patience et de ténacité
dans sa ruée vers l’or.
 
Le vignoble de l’Orpailleur c’est la
beauté alliée au plaisir des sens. Rien de moins. C’est la passion pour le vin
et le désir d’aller constamment plus loin dans l’élaboration de produits haut
de gamme d’une équipe toujours grandissante. Le vignoble de l’Orpailleur c’est aussi,
à ce jour, 130 médailles dans divers concours internationaux. Situé dans un
site enchanteur, au creux de la nature, le vignoble offre 10 produits aussi
uniques que variés.
 
  • L’Orpailleur blanc, rouge et rosé
  • L’Orpailleur réserve
  • L’Orpailleur gris -cuvée spéciale-
  • L’Orpailleur brut
  • L’Orpailleur vin de glace
  • La Part des Anges
  • La Cuvée Natashquan
  • La Marquise

 

 La visite guidée est des plus intéressante.
D’une durée d’environ une heure, nous avons pu en apprendre davantage sur
l’histoire du vignoble, les méthodes de travail préconisées, les différents
cépages utilisés et les raisons qui ont poussé les fondateurs à venir se nicher
au creux des Cantons de l’Est. On nous offre aussi trois vins à déguster qui,
ma foi, m’ont littéralement fait craquer pour l’endroit. Loin d’être
endormante, le guide (Claire, dans notre cas, une femme qui nous a parlé avec
son coeur, avec passion et, surtout, avec beaucoup d’humour) rend l’expérience
accessible au plus inculte des amateurs de vin.
 
De cette magnifique journée est né un
coup de coeur: L’Orpailleur gris. Un vin gris demi-doux aux notes de litchis,
de rose et de pamplemousse, médaillé d’or du concours Les Grands Vins du Québec
2013.
 
Une journée qui a définitivement su
répondre aux attentes d’un couple de «vacanciers» qui ne cherchait qu’à
s’imprégner d’une culture dont le Québec entier doit être fier. Notre province
regorge de produits de qualité exceptionnelle… Nous n’avons décidément rien à
envier aux autres contrées!
 
 « De cette terre aux
apparences ingrates, terre de roches et de mauvaises herbes, nous y avons
enraciné nos convictions, notre détermination, notre amour du métier afin d’en
extraire une belle histoire que nous mettons en bouteille année après année et
qui se bonifie avec le temps. » 
Charles-Henri de
Coussergues – vigneron