Lunchs, psychanalyse et biscuits gâteau 3 étapes

Faut pas s'arrêter au nombre de lunchs qu'on aura à faire dans l'année. C'est mieux pour notre santé mentale. Parce que faut pas que je m'arrête là là à penser que dans les prochains dix mois, je ferai pas 165 lunchs, ni même 330 lunchs (2 enfants). Non madame! Faut rajouter à ça les journées pédagogiques où il faut aussi que les marmots aient leur boîte à lunch pour passer au travers leur journée de congé au service de garde (non, mes enfants ne se gardent pas seul!). En tout cas, je n'y pense pas trop parce que je [...]