J’aime les dimanches… et les gaufres!

J'aime les dimanches. Parce que les dimanches, il n'y a jamais de rush. On garde notre pyjama jusqu'au milieu de l'après-midi. On écoute la télé sans se sentir coupable. On ne fait pas la vaisselle du dîner avant celle du souper. Le dimanche, c'est jour de grasse matinée pour moi. C'est matin de nonchalance extrême sous la couette. C'est temps de ne rien faire d'important. J'aime les dimanches parce qu'il n'y a pas de cours de cheerleading, d'orchestre, de basket-ball, de scouts. Parce que l'agenda est bien souvent vide. Parce que la seule chose que l'on prévoit, c'est de ne rien [...]