Découvrir des restaurants à des prix plus que raisonnables, c’est tellement le fun. C’est ce que Sherbrooke met la table nous propose pour une 6e année. 25 restaurateurs se sont lancés dans l’aventure  pour cette édition en offrant des menus spéciaux pour le diner et le souper. Vous pouvez donc tester des tables d’hôtes à partir de seulement 15 $ et pour un prix maximum de 35$.

En plus de ce concept de table à prix réduit, certains hôteliers de la région offrent même des rabais sur l’hébergement question que vous puissiez en profiter à fond. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait sous l’invitation de Tourisme des Cantons-de-l’Est  la semaine dernière.

Nous avons séjourné à lhôtel Delta Mariott de Sherbrooke dans l’une de leur chambre fraichement rénovée. Tout était parfait. Les lits étaient ultra confortables (ronflements assumés à l’appui) et le service était impeccable. Il est à noter que l’hôtel est en ce moment en train de se refaire une beauté. Il faut donc savoir que quelques bruits de construction et odeurs de peinture sont possibles. SI vous êtes sensibles aux odeurs, je vous conseillerais d’attendre un peu avant de vous y rendre. C’est entre autres pour cette raison que nous n’avons pas testé le petit déjeuner de l’endroit.

Nous avons préféré aller travailler dans un petit café du coin. La Brûlerie Faro fut d’ailleurs un giga coup de cœur pour mon frère et moi. Les gens sont adorables. L’endroit est sublime. On a de la place en masse pour y travailler. Les cafés et les viennoiseries sont sans reproche. Je rêve d’ailleurs secrètement depuis ma visite qu’une succursale ouvre dans mon grand Longueuil. J’y passerais probablement tout mon temps.

Bref, dans le cadre de Sherbrooke met la table, nous avions 2 restaurants à tester. J’ai donc demandé à des amis qui connaissent bien la région de m’aider à sélectionner 2 restaurants à voir absolument.

Mon choix s’était donc arrêté sur Le O’Chevreuil, Le Bouchon et L’Empreinte.  Malheureusement pour nous, deux d’entre eux étaient fermés le dimanche soir et le lundi moment où nous étions dans la région. Ce sera donc partie remise pour le O’Chevreuil et l’Empreinte. Nous nous sommes donc rabattus sur une autre restaurant que nous ne connaissions pas. Voici donc nos commentaires sur nos visites.

 

Premier arrêt – Wakai

Le Wakai, jeune restaurant d’à peine quelques mois, est une petite perle à découvrir. L’endroit est décoré avec goût et est extrêmement lumineux. Le propriétaire est charmant comme ça ne se peut pas. La passion pour la restauration et le travail bien fait coulent dans ses veines. Le tout est omniprésent dans les plats qui sont présentés sur le menu de Sherbrooke met la table. Les plats sont généreux et gourmands à souhait. Nous avons testé les deux tables (celle du soir et celle du midi). On était bourré comme des boudins et nos papilles étaient très reconnaissantes du choix que nous avions fait.

Pour vous donner une idée

Le repas du midi, qui coûtait à peine 15$, comprenait : une soupe tonkinoise, un rouleau impérial, un généreux sandwich Banh Mi au flanc de porc avec ses accompagnements et un dessert de panna cotta à l’ananas. Je pense que même à la maison on ne réussirait pas à faire mieux avec si peu. L’endroit est de type apportez votre vin ce qui en plus vous sauve des sous lors de vos visites. Je dis VOS visites puisque vous allez vouloir y retourner. Si vous n’êtes pas très alcool, aucun stress car l’endroit vous offre une belle variété de mocktail et de thé pour satisfaire votre soif. Le mocktail (mojito asiatique) que j’ai goûté était tellement bon. J’en aurais bu un litre sans problème.

Mon frère disait à la blague qu’il était heureux que la Wakai soit si loin de la maison, car ce serait le type d’endroit où sa femme se rendrait toutes les semaines. Je n’ai que des bons mots à dire sur cet endroit et je vous le conseille fortement. Je me promets d’ailleurs d’y retourner lors d’un autre séjour à Sherbrooke.

Notre 2e arrêt

Le Bouchon, situé sur la rue Frontenac, est charmant comme dix. L’endroit est enveloppant et très intime.  Le service était super même si l’hôtesse était seule pour servir une salle bien remplie (pour un lundi soir d’élection, c’était impressionnant). La sélection de vin est très intéressante. Nous avons été très bien conseillés par la dame qui nous a servi un merveilleux rouge dont le nom m’échappe malheureusement, mais qui était en parfait accord avec notre menu. Un gros « high five » pour la carte des vins qui s’illumine lorsqu’on l’ouvre. Ça fait sortir l’enfant en nous et ça nous a bien fait rigoler.

Pour ce qui est de la boustifaille, l’entrée de gravlax accompagné de croûtons sucrés et salés était très bien. Petit faux pas (que plusieurs restaurateurs font) : le pain était froid et le beurre quasiment congelé. Il était si froid qu’on n’arrivait même pas à le couper avec notre couteau. Ça, c’est chiant.

Sinon le plat de suprême de pintade farcie aux champignons, sauce aux lardons et rattes aux herbes de Malaisie était délicieux. Les rattes et la sauce qui l’accompagnaient étaient délectables. J’en aurais pris plus. Comme dessert on nous a servi une génoise aux pommes grillées, glace à la vanille et coulis au caramel. C’était super bien quoique le petit goût de brûlé de la génoise grillée était un peu trop omniprésent et masquait presque tout. J’ai vraiment bien aimé l’endroit. J’y retournerais sans hésiter pour tester la carte régulière puisque plusieurs m’ont chaudement recommandé ce restaurant et que le service et l’ambiance étaient vraiment parfait.

Bref, je trouve que Sherbrooke met la table est vraiment le moment idéal pour tester des cartes. Vous pourrez de cette façon vous faire une tête et mettre de nouveaux restaurants dans vos coups de cœur (ou non) et en profiter pour un prix plus que ridicule.

Pour ma part, le Wakai est sans contredit mon coup de cœur lors de ma visite . Je l’ai d’ailleurs conseillé à plusieurs depuis mon retour à Montréal.

En profiter pour vous gâter

Pendant que vous êtes dans la région, allez faire un tour au Strom Spa entre deux bouchées. Nous y sommes allés et le bien-être ressenti après était sans aucun doute un plus dans notre journée. Le Strom de Sherbrooke, est, tout comme ces comparses de Sainte-Julie et l’Ile-Des-Sœurs, un endroit magnifique situé dans un décor enchanteur.

Relaxer après un bain chaud dans un hamac avec vue sur la rivière était un moment plus que parfait pour moi. À faire et à refaire sans modération.

Faite vite, car Sherbrooke met la table se termine le 30 octobre prochain. Profitez-en.

Pour en savoir plus, c’est par ici : https://sherbrookemetlatable.com/

 Vous aimerez aussi : 

Un getaway gourmand à Sherbrooke ? Ben oui !