L’autre soir, je soupais chez mes amis Martin et Fanny. Un petit dimanche soir, cool et relax, entre amis, en mangeant des bons burgers maison. Fanny, comme à l’habitude, avait cuisiné une partie de la journée pour faire ses repas de la semaine pour sa petite famille. Chez eux, ça sentait le poulet au beurre et le pouding chômeur, vous dire le bonheur !

Moi, dans toute ma gourmandise, je lui lance un : « miam du pouding chômeur ! L’as-tu fait avec du sirop d’érable ? » Elle de me répondre du tac au tac : « Eeeee ben NON ! Le pouding chômeur, ce n’est pas fait avec du sirop. »  S’en est suivi un petit cours d’histoire de ce fameux dessert donné par Fanny elle-même. Pas de niaisage avec le pouding chômeur, non, mes amis, non !

Pas d’érable

La fine gueule que je suis préfère la version à l’érable, mais je respectais l’histoire derrière ce plat patrimonial. Je suis donc partie à la maison avec la recette de Fanny, avec les annotations qui viennent avec et j’ai fait le dessert avec les ingrédients tels qu’utilisé lors de sa création dans les années 20. Bon, bon, bon, je me résigne à dire que c’est quand même cochon. Assez en tout cas pour lui rendre hommage sur le site. Je suis capable de me ranger, par moment.

Un peu d’histoire

Le pouding chômeur aurait été inventé lors de la crise économique de 1929. Plusieurs familles se retrouvant le bec à l’eau, après des mises à pied massives dans les quartiers industriels de Montréal, elles ont vite inventé un dessert pas coûteux avec les ingrédients, qui à l’époque, étaient facilement trouvables et peu coûteux. La farine, le beurre, la cassonade et le lait étaient donc les ingrédients utilisés pour les premiers poudings chômeur. Le dessert a évolué dans le temps et plusieurs versions ont découlé de ce dessert cochon. Le plus cochon que j’ai essayé était celui du restaurant Les Labours au Spa le Germain à Baie-Saint-Paul. De la décadence à son état pur.

Sur ce mini cours d’histoire digne de ce nom (NOT), bon appétit à vous, les amis !

Pouding chômeur


Temps de cuisson : 60 minutes

Temps de préparation : 10 minutes

Degré de difficulté : facile

Portion : 12

 

Ingrédients :

  • 3 tasses de cassonade
  • 2 ¼ tasses d’eau
  • ½ tasse de beurre non salé, ramolli
  • ¾ tasse de sucre
  • 2 œufs
  • 1 c. thé de vanille
  • 1 c. table de poudre à pâte
  • 1 ½ tasse de farine
  • ½ tasse de lait

Marche à suivre :

  1. Préchauffer le four à 350 F.
  2. Dans un petit chaudron, mélanger la cassonade et l’eau. Porter à ébullition et cuire à petit bouillon pendant 15 minutes en brassant de temps à autre.
  3. Dans un autre bol, fouetter le beurre et le sucre avec un batteur jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter les œufs et la vanille et battre jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
  4. Dans un autre bol, mélanger la poudre à pâte et la farine.
  5. Incorporer le mélange de farine au mélange de beurre en alternant avec le lait.
  6. Mettre le mélange chaud de cassonade dans un plat 8 par 8 allant au four. Déposer ensuite la pâte à l’aide d’une cuillère dans le liquide chaud. *
  7. Cuire au four sur la grille du centre pendant 45 minutes.*Vous pouvez aussi déposer le gâteau au fond et verser le sirop sur le gâteau.

Pour conserver la recette sur Pinterest, c’est par ici : https://www.pinterest.ca/pin/269793833915056323

Vous aimerez aussi :

La meilleure tarte au sucre à l’érable : facile et divine!