Un getaway gourmand à Sherbrooke ? Ben oui ! Cinq Fourchettes
Quand je pense à escapade, il y a certains endroits qui me viennent plus facilement en tête ! Je dois avouer que Sherbrooke n’en faisait pas vraiment partie. Je connais peu la région et les occasions d’y aller sont plutôt rares dans mon cas. Lors d’une présentation gourmande que j’ai faite lors de ma visite dans ce coin de pays, Tourisme Sherbrooke m’a invité à découvrir son offre gourmande.

Lors de la lecture des restaurants proposés, je dois avouer avoir été très surprise. Du choix, il y en a et de qualité en plus. Je vous parle donc des endroits que j’ai visités et je vous conseille même de mettre la destination dans vos choix lors de vos prochaines virées. En plus, Sherbrooke est situé dans une région incroyable pour faire du plein air. Deux pour un ! On mange et va ensuite dépenser les calories en se bougeant le popotin en montagne ! Qui dit mieux ?

Premier arrêt : La table du chef

Située sur la rue King, cette vieille maison au cachet de fou a tout pour charmer. Avec son ambiance familiale, tranquille, chic et intime, vous vous assurez une soirée tout en douceur loin de la musique trop forte ou du brouhahaha de pub. Le service impeccable du personnel, le foyer, la véranda et évidemment la carte sont autant de raisons d’aller faire un tout à la Table du chef.

Tenu d’une main de maitre par les propriétaires, Joëlle Beaupré et le chef Alain Labrie depuis 10 ans déjà , ce restaurant sherbrookois vous offre une cuisine dépouillée, classique et de bon goût. Les sauces sont particulièrement délectables et je suis tombée sous le charme du plat de boudin noir. Les pétoncles étaient d’une perfection inégalée, croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Du pur bonheur.

Si vous avez envie de cuisine française, c’est là que vous devez arrêter.

Deuxième arrêt : Le Siboire

Le Siboire a vu le jour en 2007 au centre-ville de Sherbrooke dans les enceintes d’une ancienne gare de train. Le Siboire c’est vraiment un endroit fascinant qui représente à la perfection les fondateurs de l’entreprise. L’endroit est chaleureux, vivant et on y sent la passion. Le décor y est charmant et drôlement invitant ! Les écrans, la musique, l’ambiance, tout est en place pour profiter d’une sortie entre amis ou d’un 5 à 7 avec ses collègues. Les bières sont originales, savoureuses et très accessibles.

Le menu de type-bar est simple, mais parfait pour accompagner et mettre en valeur la bonne broue que produit le Siboire. J’ai trouvé très agréable de pouvoir observer les cuves au travers de la grande baie vitrée du restaurant/bar. Les clients peuvent même voir le brasseur à l’œuvre à certains moments de la journée. Une expérience très intéressante et qui peut se compléter en allant acheter ses cruchons de bière à même le « Dépanneur » Siboire qui se situe dans le même bâtiment. Du moins à la succursale que j’ai visitée, soit le Jacques-Cartier.

Lors de mon passage, une bière nommée Olympic IPA était offerte pour souligner les jeux Olympiques qui étaient en cours. Je suis tombée sous le charme. Je n’ai pu résister à m’en procurer pour la maison ! Heureusement pour nous, montréalais, une succursale existe maintenant sur Saint-Laurent à l’angle de Laurier pour notre plus grand bonheur. Je me promets d’aller y faire un tour !

3e arrêt : Chez Auguste

Chez Auguste, l’ambiance est plutôt à la fête. Les boiseries, la musique et la proximité des tables font en sorte qu’on a juste envie de s’amuser. Il faut aussi dire que notre serveur était à la fois ultra professionnel et tellement drôle, qu’on n’avait juste envie de jaser avec lui. On a même, si l’on veut, la chance de s’asseoir au comptoir qui fait face à la cuisine. Si on est curieux, on sera gâté en observant les fourmis travailler aux fourneaux.

La carte des repas est complète et super intéressante. Nous avons opté pour des choix plus inusités et nous avons été servis en goût et en surprise.  La salade tiède de langue de bœuf, betteraves marinées et d’endives était tellement surprenante. Je n’avais jamais goûté à de la langue de bœuf et je fus conquise.

Nous avons aussi goûté à la réputée poutine inversée du chef Danny St-Pierre. Quand le serveur nous a annoncé ce qu’il venait de placer devant nous, nous avons eu une hésitation. Mais en croquant dans cette petite bouchée, c’est à ce moment que la magie a opéré. Juste wow! Vraiment étonnant et savoureux en bouche. Ne tentez pas l’expérience d’en faire des pareils à la maison, c’est peine perdue! J’en ai même goûté d’une marque X à l’épicerie et ce fut une déception totale. La vraie, c’est chez Auguste qu’il faut la manger.

Pour ce qui est du plat principal, nous avons eu la chance d’avoir un risotto aux champignons et parmesan surmonté de beaux gros pétoncles rôtis juste à point. Pas question de partager ce plat, ma belle-sœur tenait son plat à deux mains! Pour ma part, j’ai goûté à un boudin savoureux  accompagné de chou rouge aigre-doux et de pommes de terre en purée ! Du bonheur, du début à la fin!

Le menu dégustation a été si copieux que nous n’avons pas été capables de manger le dessert. C’est peu dire. Preuve que l’expérience fut exceptionnelle. Je vous conseille aussi de faire l’accord vin et de laisser le personnel vous guider ! Je ne regrette en rien mon expérience si ce n’est de ne pas avoir accepté d’être assise au comptoir pour voir le chef travailler. Je crois que je me sentais sauvage cette fois-là !

Pour faire dodo : Hôtel Grand Times Sherbrooke

Cet hôtel est situé vraiment près de toutes les commodités que peut nous apporter Sherbrooke. Nous avons eu la chance de découvrir l’appartement sur le lac. Ce superbe logement comprenant 2 chambres, 2 salles de bain et un salon aménagé avec vue sur le lac est époustouflant. Il y a aussi un petit comptoir cuisine vous permettant de vous dépanner et de vous gaver de caféine au réveil. Les lits sont confortables. Les pièces spacieuses. Le personnel de l’hôtel est courtois et accueillant. Les commodités sont nombreuses et l’accès facile.

Fait inusité sur notre chambre/appartement, en ouvrant un mur donnant sur l’une des salles de bain, on peut profiter de la vue sur le lac des Nations tout en se laissant mariner dans un bon bain chaud! Je ne l’aurais pas fait puisque ma belle-soeur logeait avec moi ! Malaise, tsé ! Mais, disons que  c’est une idée très chouette pour profiter des lieux au maximum.  Bref, un bel hôtel qui a su se garder aux goûts du jour côté décor et qui saura vous plaire pour vos escapades seul, en amoureux ou même en famille !

Un petit plus

De la vue de notre appartement, nous avons pu constater l’aménagement qui a été fait autour du lac. Quel endroit enchanteur pour faire une balade ou même faire son jogging matinal ! Fait à souligner, la promenade est éclairée même en soirée. C’est tout simplement superbe ! Pour réserver c’est par ici : Grand Times Sherbrooke .

4e arrêt : Pierre Jean Jase

Le déjeuner inclus à l’hôtel est un buffet de base de type continental. Nous l’avons pris le premier matin mais avons préféré aller découvrir les environs pour le 2e matin. Ce choix est fortement recommandé car l’offre est vraiment impressionnante quand on se donne la peine de fouiner un peu. Notre choix s’est arrêté sur le charmant resto chez Pierre Jean Jase . Les œufs bénédictins sont à se rouler par terre. Ça goûte le beurre et le bonheur ! Les gens y sont vraiment accueillants et l’endroit est craquant avec son style petite maison rustique ! Un détour à faire si vous avez le temps !

Bref, je pense qu’on pourrait facilement passer une longue semaine à découvrir les trésors gastronomiques de Sherbrooke. J’ai eu de la misère à choisir les endroits que j’allais visiter tellement l’offre est alléchante. C’est assurément un coin de pays à visiter. Parfait pour un weekend de getaway entre amis ou en amoureux.

Merci à Tourisme Cantons-de-l’Est pour l’invitation ! 

Vous aimerez peut-être : 

Une route des huitres, ça vous dit ? Bienvenue à Virginia Beach !