J’aime tellement cuisiner avec mes enfants. Je le fais depuis qu’ils sont petits. Ayant grandi dans une maison où l’on ne cuisinait pas du tout, j’ai tôt fait de constater qu’à l’âge adulte je n’étais pas outillé du tout. Lorsque j’ai eu mes enfants, je me suis obligée à apprendre à cuisiner. Plus j’apprenais, plus j’adorais cuisiner ! Je me suis donc donnée comme mission de transmettre cet amour à ma marmaille.

Xavier alors âgé de 7 ans, fier de cuisiner ses oeufs au fromage tout seul

Semons des graines

Jeunes, je leurs donnais des tâches simples comme laver les fruits, mettre la table, brasser des préparations ou effeuiller des fines herbes. Plus tard, ils ont appris à éplucher, râper, couper pour enfin terminer par cuire des aliments sous ma supervision.

Parfois, c’est plus long, surtout au début. Mais ça me permet de prendre ça plus relaxe et de profiter de ce moment en famille et de me poser un instant avec eux !

Fierté

Lorsque j’ai participé au tournage de notre capsule dans le cadre de la campagne Cuisinons en famille des Producteurs laitiers du Canada, j’aurais tellement pu laisser Emma cuisiner seule. Elle en aurait été capable. La fierté que j’ai éprouvée en la regardant, confiante et outillée! C’est indescriptible.

En plus, lors de ce tournage, on a tellement eu de plaisir à raconter nos anecdotes de cuisine en famille que je me suis rappelée l’importance de ces moments ! Non seulement ils sont devenus débrouillards en cuisine, mais on a créé des souvenirs précieux à vie. On ajoute à ça un rapport sain avec la nourriture et un mode de vie beaucoup plus santé ! Gros contraste avec mon expérience de jeune demoiselle. Je vous le dis, ça changera leur vie.

Exemple de collation fait par la cocotte : Yogourt au granola et aux petits fruits

La récolte

Maintenant qu’ils sont des adolescents et jeunes adultes, ils sont totalement autonomes en cuisine. Je dois m’absenter régulièrement le soir pour le travail et je ne suis tellement pas inquiète. Lorsqu’il n’y a rien de prêt, je sais qu’ils sont capables de se faire des repas complets et nutritifs sans moi. Rien ne battra par contre le plaisir que l’on a en cuisine à popoter ensemble.

Des idées pour débuter

Je vous encourage fortement à enfiler vos tabliers avec vos petits. Vous allez vite y prendre goût ! D’ailleurs, le livre de recettes numérique des Producteurs laitiers du Canada est rempli de recettes fabuleuses qui vous aideront dans l’initiation de la cuisine en famille. Il est gratuit et il contient entre autres notre macaroni au fromage cuisiné lors du tournage ! Il est tellement délicieux qu’il serait honteux de ne pas l’essayer à la maison ! Un vrai péché mignon bourré de fromage ! MIAM !

Pour un repas plus léger ou pour le diner, je vous suggère d’essayer la recette de roulé à la mangue et quinoa ! Un petit trésor à faire pour les lunchs des enfants. Vous pouvez aider les plus petits pour la cuisson du quinoa et les guider dans le « roulage » du sandwich. Amusez-vous en les coupant en format sushi et en les mangeant avec des baguettes ! C’est rigolo et différent !

Pour vous aider

En terminant, je vous ai fait un petit tableau d’idées de tâches à déléguer à vos enfants. Imprimez-le et conservez-le dans la cuisine pour vous guider dans cette belle aventure qu’est la cuisine en famille. Ajoutez vos propres idées et surtout, amusez-vous ! Si le cœur vous en dit, partagez les recettes que vous faites avec vos p’tits et grands loups en utilisant le #CuisinonsEnFamille ! J’ai bien hâte de vous entendre sur le sujet ! Bonne popote chers lecteurs !

 

Décharge : Ce billet est commandité par les Producteurs laitiers du Canada. Les textes et opinions émises sont par contre les miens et n’engagent que moi.