Qui dort dine / Cinq Fourchettes

Je me suis questionnée beaucoup récemment sur la façon de m’alimenter. Est-ce la quarantaine ? Est-ce ma séparation récente ? Est-ce mon historique alimentaire ? Mon surpoids ? Je ne peux dire. Je dois être bien honnête avec vous, j’ai toujours eu tendance à manger mes émotions et avec l’année qui vient de passer, j’ai remarqué que je suis très enclin à ce comportement (deuil, séparation et achat de compagnie) ! J’ai changé de nutritionniste d’innombrable fois dans ma vie parce que, tsé, c’est plus facile de changer de spécialiste que de laisser quelqu’un voir dans sa tête ! Oui, oui, ça s’appelle de la fuite !

Pas totalement dans le champs 

Mais rassurez-vous, je mange bien quand même, mais je mange trop et surtout pas pour les bonnes raisons! Lorsque je suis contrariée, je mange. Lorsque j’ai envie de festoyer, je mange. Lorsque mon sommeil est en déficit, je mange. Et devinez ce que je fais dans la vie comme boulot ? Je mange ! Non pas que je sois totalement malheureuse de ça, pas du tout même ! Mais mon corps lui crie au désespoir. J’ai donc entrepris de changer quelques habitudes petit à petit. Je bois plus d’eau, je vous en parlais ici ! J’ai demandé une fitbit à ma fête pour suivre de près mon activité physique (très déficiente) !

Et là, je m’étais mise dans l’idée de changer mes habitudes de sommeil ! De un, je fais trop d’écran le soir (travail oblige). De deux, je bois trop de café après souper. Je suis très addict à la caféine ! De trois, mon vieux matelas inconfortable est plus que du ! Pourquoi vouloir changer mes habitudes de sommeil au juste? C’est quoi le lien avec l’alimentation ? Parce que j’ai lu qu’un sommeil qui n’est pas optimal joue beaucoup au niveau de notre énergie et de nos habitudes alimentaires.

Comme mon vieux compagnon de chambre (mon matelas) avait passé le sweet sixteen et qu’il avait eu son lot de vomi de bébé, de pipis de jeunes enfants, de transpiration et de bave, il était du pour sa retraite ! Ouach vous dites ? Ben oui, c’est ça la vie d’un matelas ! Bref, comme je suis tout récemment divorcée de mon conjoint des 19 dernières années, j’avais envie de repartir en neuf ! De me garder le privilège de baver seule sur mon matelas et  surtout de dormir sans la bosse qui s’était formée au centre du matelas! 

En lisant plusieurs documents sur le sujet, je me suis mise à réfléchir à plusieurs choses et je me suis bien vite rendu compte que je me trouvais dans un cercle infernal duquel il fallait que je me sorte ! Exemple : Manque de sommeil qui entraîne un manque d’énergie qui entraîne des compulsions alimentaires qui entraînent un surplus de poids qui entraîne un sommeil plus difficile (problème d’apnée du sommeil) qui entraîne encore un manque de sommeil qui entraîne un manque encore plus grand d’énergie et ainsi va la vie ! Ça en fait du « entraîne » ça !

C’est ça qui est ça !

Vous voyez le portrait ? Je me suis donc mise à magasiner les matelas et bon dieu que j’ai fait le saut ! Les prix étaient hors portée pour moi surtout en ce moment (séparation = division des biens= moins de sous). Comme mon karma n’est pas si mauvais que ça (je dois avoir un ange gardien quelque part), une amie blogueuse m’a fait part d’une offre de collaboration possible avec une compagnie de matelas fabriqué ici, au Québec ! Qu’avais-je à perdre à part mon vieux matelas tout décrissé ? Rien pantoute ! J’gagnerais peut-être même des points Fitbit à tenter de le sortir dehors seule pour le mettre au chemin ! J’ai donc offert ma plateforme pour faire le banc d’essai du dit matelas ! Ils ont gentiment accepté et je dois dire que mon portefeuille était très heureux, je ne vous le cache pas ! Je l’ai donc reçu par la poste quelques semaines plus tard ! Oui oui ! Par la poste !

Surprise

Sur le coup un peu surprise, j’ai entrepris de le déballer pour en faire l’essai ! Ça ressemblait étrangement aux emballages du Ikea (look saucisson sous vide) ! Une fois déballé, je l’ai posé sur mon lit en espérant qu’il soit confortable ! Ça serait très moche si je devais me débarrasser d’un matelas semi-confortable pour un plus moche ! Ma fille a été plus rapide que moi et s’est garrochée dedans dès qu’il a été posé sur ma base de lit ! Son commentaire ? « Wow, maman, on dirait un nuage ! » ! Je peux vous garantir que j’ai immédiatement fait le saut de l’ange pour constater la chose à mon tour ! D’ailleurs, j’ai eu peur d’avoir brisé mon lit en sautant dessus comme un enfant (Remember? Problème de poids!)  À première vue, j’avais l’impression d’être allongé sur un nuage tout comme Emma ! Mais à long terme allait-il faire le boulot ? Est-ce qu’il allait garder son confort au fil du temps ?

 Verdict 

Trois semaines plus tard, quelques dodos en plus, je sens tranquillement les effets bénéfiques sur mon corps ! Moins de courbatures au matin, une diminution de mes maux de tête et de cou et surtout, une hausse d’énergie. J’ai même commencé à marcher le soir pour atteindre mon objectif de pas journalier. Je me réveille même plus tôt qu’avant, et ce naturellement, sans cadran ! Je fais d’ailleurs encore le saut quand ma fitbit me vibre ça pour me réveiller alors que je suis déjà en train de siroter mon premier café du matin !

Est-ce que sur la balance j’y vois un changement ? Non pas encore ! Ce n’est pas magique quand même ! Ça ne fait pas de liposuccion pendant mon sommeil ! Dommage ! Ah ah ah ! Mais je sens que le processus est en marche ! Et je souris chaque fois que je pense au fameux proverbe « Qui dort dine » ! Je me dis « Hum, pas fou pantoute cette affaire-là » !

Effets à plus long terme 

Bref, j’ai bien l’intention de vous en reparler plus tard ! Entre temps, j’ai envie de vous partager quelques trucs que j’aie lus ici et là sur le sujet ! Notez que je ne suis ni médecin ni nutritionniste. Je vous conseille donc fortement de consulter des spécialistes en la matière avant de faire quoi que ce soit ! Reste que ce sont des choses intéressantes à savoir si vous avez envie comme moi de changer votre mode de vie un peu ! En tout cas, moi, ça m’a aiguillé sur le sujet !

 

Saviez-vous que…

  • Selon certaines études, les gens qui dorment peu ou trop sont plus à risque de développer des problèmes d’obésité !
  • Le surpoids peut entraîner de l’apnée du sommeil qui entraîne une très grande diminution de la qualité du sommeil ! Perdre un peu ou beaucoup de poids selon le cas peut grandement aider à régler le problème !
  • Éviter les stimulants avant le coucher comme les écrans, les aliments épicés, les repas trop lourds, la caféine, la théine et l’alcool ! Vous pouvez prendre une tisane ou une boisson chaude sans caféine ou théine avant le coucher. Évitez par contre les aliments trop sucrés.
  • Ayez un environnement sain et paisible.
  • Laissez vos problèmes hors de la chambre.
  • Fermez vos cellulaires, tablettes ou tous autres gadgets électroniques. Évitez même de les ranger dans la chambre.
  • Munissez-vous d’un couvre-fenêtre opaque pour mieux couper la lumière non naturelle des lampadaires pour donner un exemple.
  • Ayez une routine. Tout comme un enfant, le corps doit se préparer au sommeil ! Prenez un bain, une douche, lisez, mais ayant un moment tampon entre le moment où vous allez vous couchez et la fin de vos activités.
  • Ayez évidemment un bon matelas et un bon oreiller. Quelque chose qui vous soutient et qui vous empêchera de vous réveiller avec des courbatures. Essayez-les en magasin et changez-le après une vie maximale de 10 ans.

Aucun ne fait l’unanimité

Même si j’aime beaucoup mon nouveau matelas, il n’y a aucun matelas sur terre qui fera l’unanimité ! Je suis même certaine que le choix du matelas fait partie des raisons de chicane dans un couple ! Pitou voulant un matelas ferme et minou un matelas mou ! Chacun à ses manies et ses goûts ! J’ai été et je suis encore très satisfaite du matelas que j’ai reçu pour cette collaboration et il me fait tellement plaisir d’en parler,  car j’ai tellement tripé sur le concept des bas prix de la compagnie Zzak ! Elle offre des prix compétitifs puisqu’elle économise sur les emplacements de vente.

En effet, vous ne pouvez pas acheter ces matelas ailleurs qu’en ligne ! Par contre, comme il est important de les essayer, vous pouvez vous rendre directement sur les lieux et l’essayer. Si vous décidez de l’acheter, il vous sera acheminé par la poste et il sera prêt à être utilisé immédiatement. Après 21 jours d’essai, je le garde c’est officiel et je cesse ma recherche de matelas ! Mes enfants sont jaloux, mais je ne m’en plains pas puisque ça me donne l’occasion de me coller avec ma marmaille dans mon grand lit !

Garanties 

Ah oui ! D’ailleurs, les garanties sont vraiment bien avec Zzak ! Le matelas est garanti 10 ans et vous pouvez même en faire l’essai pendant 100 jours ! Si vous n’êtes pas satisfait, on vous le rembourse à 100 % et ils viendront même le chercher chez vous sans frais !

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur les produits Zzak en allant visiter leur site internet juste ici : https://www.zzaksleep.com/fr/le-matelas-zzak/

Entre temps, si vous avez des idées à me donner pour améliorer ma santé, je suis preneuse !

 

Note de l’auteure : Entre-temps, la sublime bloggeuse Eve Martel s’est lancé un défi de perdre du poids pour sa santé, tout comme moi ! Je me joins donc à elle pour entamer aussi une transformation santé ! Pour la suivre, cliquez ici ! C’est d’ailleurs grâce à elle que j’ai décidé de ne pas me censurer dans ce texte ! Out la peur du jugement !

Décharge : Comme indiqué dans le texte, j’ai reçu un matelas de la compagnie Zzak ! Les textes et les opinions sont toutefois les miens et en aucun moment, je n’étais tenue de parler du dit matelas. J’ai été satisfaite du produit et il me fait grand plaisir d’en parler  !