Crédit : Nancy Bordeleau

Ricardo … Ricardo … Ricardo … Qui ne capote pas sur Ricardo ! J’ai commencé à cuisiner grâce à lui, car ma mère détestait ça ! Popoter pour elle, c’était vraiment une question de survie et non de plaisir.  Alors ne vous imaginez  pas que je tiens ma connaissance en cuisine d’elle ! Eeeee nope ! Genre que son univers tournait autour des rôties, du café et de la sauce spag ! On ne tient pas un blog culinaire à coup de recette de toast ! C’est juste pour vous donner une idée de ses talents et de son intérêt pour la cuisine !

Alors, jamais dans ma vie je n’aurais pu imaginer qu’un jour j’aurais ma mère en tête en discutant avec Ricardo, le roi des cuisines du Québec (j’aime mieux ça que gentleman trappeur d’ailleurs) ! Là je vous entends dire : « Quoi tu as discuté avec Ricardo ? ». Oui, oui ! Je capote ma vie car j’ai eu l’immense plaisir d’avoir un petit tête à tête avec Ricardo dernièrement et je peux vous dire que j’avais la nervosité dans l’tapis ! Il a même pris le temps de me rassurer et de me calmer. Quel homme gentil et humble, tout à fait à la hauteur de ce que j’imaginais ! Rien de moins ! 

BBQ Urbain ou le jour où j'ai rencontré Ricardo ! / Cinq Fourchettes

Crédit : Nancy Bordeleau

Comment ?

Mais comment ai-je fait pour avoir ces petites minutes avec l’un des personnages publics les plus en vue au Québec ? La réponse est simple et complexe à la fois. Vous voyez, avec le blog, je rencontre des gens de divers milieux que ce soit des clients, des employeurs, des artisans, des agriculteurs ou des personnalités XYZ. On apprend à se connaitre au fil des années et l’on partage des aventures de vie incroyables ou d’autres moins chouettes qu’on aurait aimées mieux ne pas vivre . C’est donc grâce au blog que j’ai rencontré la belle Thara. Je l’ai connu, il y a 2 ans, puisqu’elle s’occupe d’une superbe agence de relations publiques à Montréal.  Elle est pétillante, drôle et humaine comme dix. Thara et moi avons malheureusement perdu un être cher récemment des causes du cancer.

Il y a quelques jours déjà, Thara s’occupait d’un superbe projet qui lui tenait à coeur appelé le BBQ Urbain tenu à Montréal et qui a pour but d’amasser des fonds pour la Société de Recherche sur le Cancer. Vous me voyez venir tranquillement pas vite non ? Bref, connaissant mon histoire et le départ de ma mère l’an dernier, elle a eu la gentillesse de m’offrir un billet afin d’y assister en tant que média ! Je n’ai pas besoin de vous dire que j’étais touchée et qu’il n’était aucunement question pour moi de passer à côté de ce moment.

C’est que, voyez-vous, j’ai toujours trouvé touchant de voir à quel point les gens peuvent être généreux et qu’ils donnent temps et argent pour la cause. J’étais encore plus estomaquée d’apprendre que l’événement en question avait réussi, cette année, à amasser un montant record de 505 000 $. Non mais c’est pas peu ! C’est plus d’un demi million !!! C’est vraiment incroyable !

BBQ Urbain ou le jour où j'ai rencontré Ricardo ! / Cinq Fourchettes

Crédit : Nancy Bordeleau

Ricardo 

Donc, pour en revenir à Ricardo … C’est lui qui était derrière le menu qui était servi lors de l’événement. J’ai pu ainsi jaser avec lui afin de savoir pourquoi il s’impliquait dans ce genre de cause. Ayant lui-même vécu l’horrible peur de perdre quelqu’un de cher (sa merveilleuse femme), il trouve important d’apporter l’aide nécessaire pour ce genre de projet. Croyez-moi, ce n’est certainement pas parce que son agenda est vide. Tsé, c’est Ricardo tout de même ! Il le fait par grandeur d’âme et c’est tout en son honneur. Il a même écouté ma brève histoire (disons que j’ai coupé ça court pour ne pas me mettre à pleurer comme un gros bébé ! ) du départ trop récent de ma maman. J’ai senti chez lui toute la compassion du monde. Un grand homme je vous le dis.  Il a même mis le spotlight sur les autres en soulignant l’incroyable travail  du chef Marc-André Jetté (Hoogan et Beaufort), qui a tout mis en œuvre afin de servir les centaines de convives. Pas facile de préparer autant de nourriture et de façon aussi impeccable. D’ailleurs, toute la nourriture restante a été redistribuée à des organismes communautaires et elle aura servi à nourrir des gens dans le besoin ! On n’aime pas, on adore ! Un deux pour un ! 

Au commande 

J’aimerais aussi mentionner que l’animation a été menée de main de maître par le très charmant Stéphane Rousseau qui malheureusement a aussi été grandement affecté par la perte de plusieurs membres de sa famille au détriment de ce foutu cancer. Ce qu’on le déteste celui-là ! Le cancer, pas Stéphane là (juste pour être clair ! Tsé ! ). Bref, un bel événement, rassembleur et nullement sous le signe du négativisme ou du fatalisme, mais plus tôt sous des airs d’espoir, de générosité et de festivité !  Si vous en êtes capable (j’avoue que ce n’est pas à la portée de toutes les bourses), achetez vos billets l’an prochain pour y participer car c’est vraiment chouette comme levée de fonds. Suivez la page de la Société de Recherche sur le Cancer pour être certain de ne pas manquer le bateau !
Sinon, si le coeur vous en dit, vous pouvez faire un don à la Société de Recherche sur le Cancer juste ici ! Un p’tit deux, c’est tout ce que ça prends !