C’est la journée de la Terre ! Comme chaque année, on réfléchit à ce que l’on pourrait faire de mieux pour lui donner un coup de pouce. Je ne vous raconterai pas de menteries, je ne suis pas un modèle 100 % écolo. Je fais des efforts, je change des trucs ici et là, mais je sais que j’ai encore à faire. On m’a toujours dit qu’il est mieux de prendre une habitude à la fois et de la maintenir que d’en prendre 10 et de les abandonner en cours de route. Quand je regarde en arrière je vois bien que j’ai déjà un bout de chemin de fait. C’est par contre certain que pour les puristes, je fais encore pas mal dur ! Mais bon, au moins, je fais des efforts.

Les choses que j’ai acquises au cours des dernières années sont les suivantes :

  • Je recycle tout ce que je peux et j’évite ce qui est non recyclable dans la mesure du possible comme le styromousse. 
  • J’utilise le plus possible des produits biodégradables, mais il me reste encore des changements à faire là-dessus ! J’avoue avoir un faible pour les parfums de certains produits qui ne sont pas top au niveau écolo. C’est dans ma to-do-list.
  • Je n’utilise plus de papier cellophane. J’ai un reste qui traine dans mon tiroir de cuisine et dont j’ai perdu la boite. Ce même reste qui a fait un peu sacré Martin Juneau lors de notre soirée Catelli ! Je préfère de loin utiliser mes plats réutilisables.
  • J’utilise des sacs de plastique seulement pour la congélation sous vide, car je n’ai pas encore trouvé de méthode qui me donnait autant d’efficacité. À voir dans le futur.
  • Mon détergent pour ma lessive (la Parisienne) est écolo et en plus elle aide fiston à ne pas être recouvert de plaques d’urticaire. J’utilise aussi le plus souvent possible ma corde à linge. J’accroche aussi mes vêtements sauf mes jeans et serviettes dans la maison à l’année. C’est meilleur pour les tissus et ça prend moins d’énergie. 
  • Je ne suis pas encore prête à utiliser des trucs lavables pour remplacer mes kleenex, mon papier de toilette ou mes essuie-tout, mais je choisis des produits tels que les Sponge Towels EnviroPlus qui sont faits de papier recyclé à 100 %. Je préfère ça à ceux qui sont faits avec du nouveau papier. En plus, comme mon produit nettoyant de cuisine est écolo (recette ici), je peux les mettre dans mon compost. Je me sens comme moins coupable. Même chose avec les kleenex sauf que je ne peux pas les composter du au mucus !  Si j’ai un dégât d’eau, je prends mes linges à vaisselle sinon je prends les essuie-tout et hop dans le bac à compost. 
  • J’utilise les pochettes à sandwichs et à collation en tissu de chez Mère Hélène au lieu de sac ziploc. 
  • Je règle mes thermostats de façon à abaisser la température la nuit.
  • J’utilise une diva cup ! Oui, oui ! Et j’adore ! 
  • Je n’achète plus d’assiette pour les fêtes d’amis. J’utilise ma vaisselle en plastique d’extérieur qui est lavable et réutilisable. Ça évite que ma vaisselle soit abimée par les p’tits cocos qui courent partout !
  • Je ne jette rien qui peut être utilisé. Je les donne à des amis, de la famille ou je vais les porter chez des organismes communautaires qui les utiliseront à bon escient.

Compostage

Et depuis quelques années, je composte ! C’est vraiment génial pour nourrir mon jardin et ça diminue de beaucoup la quantité de vidanges que je produis. C’est vraiment simple à faire ! Il faut juste connaitre la liste des trucs compostables et brasser le tout de temps à autre. J’ai gagné un composteur à la ville en participant à un concours et je l’aime d’amour. Il est bien aéré et il fonctionne à merveille. Il est bien fermé et aucune bestiole ne réussit à retirer le couvercle afin de déguster un festin de reste de table. Si vous avez un bac brun dans votre municipalité, c’est encore plus simple. Un simple contenant sur le comptoir que vous videz régulièrement et le tour est joué ! Même chose avec un composteur dans la cour. C’est plus chiant l’hiver, mais ça vaut le coup de le faire tout de même ! 

Pour vous aider, voici une liste de ce qui est ou non compostable.

À composter

  • Pelures, restes de fruits
  • pelures, reste de légumes
  • gazon coupé et séché
  • foin
  • coquille d’œuf
  • feuille morte 
  • marc de café avec le filtre
  • pâtes toutes nues
  • pain
  • riz, orzo, quinoa ou toute autre céréale
  • écales de noix 
  • noyaux de fruits
  • mouchoir
  • algues
  • sciure de bois
  • certain emballage biodégradable
  • sachet de thé
  • cheveux
  • papier (le recycler avant)
  • ongles
  • papier essuie-tout
  • kleenex 
  • plantes et fleurs mortes

À éviter

  • excréments
  • tout ce qui contient des produits chimiques ou pesticides
  • les plantes malades
  • huile
  • viandes
  • produits laitiers

 

Je dis toujours qu’il n’y a pas de petits gestes écologiques, car ils sont tous importants. Changez une chose à la fois et un jour qui sait, vous serez peut-être un guru de l’environnement. J’ai encore des trucs à modifier, mais j’aime croire que je suis sur le bon chemin ! Je suis d’ailleurs de plus en plus intriguée par les épiceries zéro déchet. Je n’en ai pas dans mon coin de pays, mais un jour, j’aimerais bien ! Et vous ? Que faites-vous pour améliorer le sort de la planète ?
Décharge : Lorsqu’on m’a proposé le partenariat avec la marque EnviroPlus, j’ai accepté puisque je crois en ces produits car je les utilise quotidiennement. Les opinions émises dans ce texte sont les miennes et n’engagent que moi.