J’ai trois adolescents ! Dans les faits, pour dire vrai, j’en ai une sur le point de le devenir (même si son caractère tend à dire qu’elle l’est déjà) et un autre qui est majeur depuis peu. Il n’y a que mon milieu qui l’est, officiellement parlant !  Trouver des activités à faire avec eux, c’est vraiment pas toujours facile. Entre la petite qui voudrait aller voir des films de filles, le milieu qui aime mieux être enfermé dans sa chambre et le grand qui commence à sortir dans les bars, l’équilibre n’est pas toujours simple.

J’ai souvent regardé sur les z’internet pour m’éclairer et je me suis bien vite rendu compte que la plupart des activités prisées pour la famille sont souvent pour un public beaucoup plus jeune. Sinon, il y a de fortes chances qu’on les ait déjà faites ! Non, mais disons-le, j’ai quand même 18 ans d’expérience en sortie familiale ! Ce n’est pas rien ! Un moment donné, croyez-moi, ça devient vite redondant !

ENFIN! 

Alors que la semaine dernière, pour une rare fois dans le calendrier de la famille, mes 3 jeunes avaient congé en même temps, j’ai voulu en profiter pour faire quelque chose avec eux ! D’ailleurs, tenez-vous le pour dit, lorsque vous avez des jeunes qui travaillent ou qui sont au CÉGEP, les vacances familiales se compliquent un tout petit peu. Vous comprendrez pourquoi j’étais hystérique à l’idée de pouvoir faire quelque chose avec mes 3 enfants . Je les ai donc réservés pour la journée ! Car, ça aussi, je vous le dis, en vieillissant, ils ont leur propre agenda et ça devient un vrai casse-tête de passer du temps ensemble !

Je cherchais quelque chose à faire pour m’assurer qu’ils ne me fassent pas faux bond. On ne les attire plus avec une simple sucette ! J’avais, dans la mire, le Centropolis à Laval, car je savais que l’offre y était intéressante pour des jeunes de leur âge et que j’avais pas mal fait le tour dans ma ville. J’ai donc contacté Tourisme Laval pour jaser avec eux afin de connaitre les activités à faire dans leur coin de pays. Je vous le dis, je suis tombée sur le derrière ! Je n’avais aucune idée qu’il y avait autant matière à s’amuser dans un si petit rayon ! Là, on s’entend, nous n’avons pas tout fait. Il y a vraiment trop de choses à faire, mais disons qu’on a pu dépenser beaucoup, beaucoup d’énergie en une seule journée !

 

Le premier arrêt : Maeva Surf

Dès notre arrivée chez Maeva Surf, nos narines se sont remplies d’odeurs qui nous rappelaient le Sud et la plage ! Concept tsé ! Le décor nouvellement refait est tout simplement magnifique ! L’on y retrouve des cabines et des toilettes aux allures de « cabine de plage », des fresques rappelant la mer et une ambiance très typique des plages de surf. Encore là, concept tsé !

Jean-François, le propriétaire des lieux, nous expliquait que la vague utilisée chez Maeva Surf permettait aux utilisateurs de non seulement surfer d’un côté à l’autre de la vague, mais de pouvoir aussi profiter de la vague de haut en bas ! Sur le coup, n’ayant jamais fait de surf, je me suis dit : « Wow, plus de surface pour me péter la gueule, JOIE ». Mais ça c’était moi, car les jeunes eux capotaient littéralement ! Après une formation rassurante avec Hugo, le gentil instructeur, les enfants se sont lancés dans la vague comme s’ils avaient fait ça toute leur vie ! Maman poule a vite compris que l’environnement était sécuritaire et qu’au pire, on aurait quelques petites contusions qui se feraient drôlement oublier par le plaisir de surfer. Le fond étant coussiné, les chutes sont quand même assez douces ! Parole de vieille princesse ! C’est vraiment surprenant !

 

AUCUNE PHOTO DE CE DÉSASTRE NE SERA MISE EN LIGNE ! HI HI HI

 

Wardrobe malfunction pour maman !

Nous y avons passé une heure de pur bonheur ! J’aimerais dire que j’ai torché et que j’ai montré à tout le monde que la vieille de 40 ans était aussi hot que les petits, mais non ! Mais j’étais la seule à blâmer parce que… comment dire… je n’ai pas apporté les vêtements adéquats et que j’ai comme perdu mon pantalon de sport à ma première tentative. J’ai aussi montré mes seins à tout le monde à ma deuxième tentative parce que je n’avais pas apporté le chandail idéal et qu’avec mon maillot ce dernier s’est rabattu par-dessus ma poitrine sous la force de l’eau ! Hum, assez gênant merci ! Prenez ça en note lors de votre visite et tout va bien aller. Suivez les instructions que Maeva Surf vous fait parvenir par courriel ! Il ne les donne pas pour rien ! Ah ah ah !

 

Bref, après une heure d’exercice, de culbutes, de joie pure et quelques très bons fous rires, nous avons pu, en grande primeur, déguster l’offre de repas qui sera offert chez Maeva Surf dans quelques semaines. Vous pourrez donc manger sur place avec vos cheveux en bataille sans gêne ! Parce que tsé, aller au restaurant avec les cheveux tout croches, ce n’est pas tout le monde qui tripe là-dessus. Princesse, ici n’aime pas trop ! En plus, lorsque la terrasse sera ouverte, vous pourrez vous allonger sur des chaises longues et rester en mode Surf/Plage tout en dégustant une Corona et un tartare ! Le concept est vraiment chouette ! Je suis tombée en amour avec l’endroit !

Pour toutes les informations concernant Maeva Surf ou pour réserver votre activité, c’est par ici : Maeva Surf

 

Deuxième arrêt : Zone 15

Zone 15 ne se trouve pas à même le Centropolis. Par contre, il n’est qu’à quelques minutes à peine en voiture et vaut amplement le détour. Le centre offre un immense terrain de jeu de type laser tag. Quand je dis immense, c’est immense. Il y a même une mezzanine qui permet aux joueurs de tirer sur leur comparse d’en haut ! Il faut donc être attentif en regardant non seulement sur les côtés, mais aussi en haut et en bas ! Ça rend le jeu vraiment dynamique et différent. Juste trouver le moyen de monter sans se faire attaquer, c’est un challenge en soi !

C’est vraiment l’activité qu’on a préférée chez Zone 15. Je crois bien qu’on serait resté là toute l’après-midi à se tirer dessus ! D’ailleurs, c’est assez cardio même si on ne peut pas courir. Juste le fait de devoir tenter d’éviter les tirs en se cachant rapidement, ça te monte un rythme cardiaque ça mes amis !

 

Chez Zone 15, il y a aussi la possibilité de jouer au mini-putt ! Celui-là, il est particulier puisqu’on joue dans un univers fluorescent complètement déjanté ! C’est tellement beau à voir que ça fait vraiment différent du mini-putt traditionnel. On s’amusait à se faire des sourires fluo dans le noir comme des enfants de 2 ans ! Que voulez-vous, on a les dents ben blanches ! Bon, le mini-putt n’a jamais été un truc qu’on adore, mais celui-là avait un je-ne-sais-quoi de différent ! À faire aussi avec des plus petits ou entre amis !

Si jamais vous avez comme moi, un jeune homme majeur ou un mari qui adore jouer aux jeux vidéo, le lounge de Zone 15 peut s’avérer vraiment hot. C’est une salle réservée aux 18+ située en haut du centre d’amusement et qui offre un endroit pour « chiller » entre amis avec un breuvage alcoolisé. On peut y jouer à des consoles de jeux vidéo et ainsi prolonger le plaisir avec notre gang d’amis. Mon fils a d’ailleurs trouvé l’endroit très attrayant. Il pense y retourner avec des copains pour une sortie entre boys ! Une belle découverte !

Pour tout savoir sur Zone 15 c’est par ici : Zone 15

 

Troisième arrêt : Escalade Clip’n Climb de Laval

Des centres d’escalades, il en pleut. Des centres comme celui-là, pas du tout ! Je le trouve assez unique en son genre. Connaissez-vous l’émission American Ninja Warrior ? C’est un genre de compétition de gens très habiles et forts qui grimpent sur des obstacles divers. C’est très impressionnant à voir. Au centre d’Escalade Clip’n Climb Laval, on retrouve des obstacles du genre. Tristan, par exemple, a pu monter sur une plateforme (très haute d’ailleurs) et se lancer dans le vide en tentant de s’agripper à un gros coussin pendu au plafond. Épeurant ! Une autre chose tripante pour les jeunes ados en rut, c’est de pouvoir mettre leur testostérone à profit en faisant une petite course amicale de grimpe ! J’étais d’ailleurs très fière de mon milieu qui n’aime pas particulièrement les hauteurs. C’est en fait la première fois qu’il accepte de faire de l’escalade en 15 ans de vie ! Je l’écris et les larmes me montent aux yeux ! Y’a rien de plus satisfaisant pour un parent que de voir son enfant combattre ses peurs comme un champion ! Il devait se sentir drôlement en sécurité s’il l’a fait ! Ça en dit long sur l’équipement et surtout sur le personnel des lieux ! Les deux animateurs étaient tellement gentils qu’on ne pouvait que se sentir en totale confiance !

Emma quant à elle, a trouvé SON activité ! Elle est définitivement un p’tit singe ! Elle n’a clairement pas froid aux yeux et s’est garrochée dans tout ce qu’elle pouvait faire ! Elle en était étourdissante ! Ce fut un succès pour tous ! Je vous le conseille très fortement !

L’ambiance, la sécurité, les animateurs et les activités ont fait en sorte qu’Emma leur a donné l’honorable note de 15 sur 10 ! C’est fort,  hein ? Hi hi hi ! Je vous suggère de regarder la vidéo de notre journée pour vraiment comprendre les activités offertes par le centre d’Escalade Clip’n Climb Laval. C’est assez difficile de lui rendre justice en mot ! En image par contre, vous allez comprendre pourquoi les jeunes ont tant adoré !

Pour tout savoir sur Escalade Clip’n Climb Laval c’est ici : Escalade Clip’n Climb Laval

Dernier arrêt : Les Enfants Terribles de Laval

J’aime tellement retrouver gourmandises et activités au même endroit ! C’est la plus belle combinaison possible. Non ? Ne pas avoir à se déplacer des miles pour aller souper après une journée d’activité, on n’aime pas, on adore !

Nous avons donc terminé notre aventure au réputé restaurant « Les Enfants Terribles de Laval ». Un arrêt des plus gourmands ! Les enfants et moi avions si faim après une journée à courir et à grimper. Le menu y est super intéressant pour des ados comme les miens. Le menu est varié et permet à tous d’y trouver son compte. Les portions sont assez volumineuses ce qui fait que personne ne meurt de faim ! Vous savez, des ados, ça mange comme tout le temps et en quantité incroyable. Je peux dire que les portions étaient assez suffisantes pour qu’on ne commande aucun dessert ! On n’avait juste plus de place et ça, c’est rare !

Les enfants y sont allés de burger et de Fish’n chips tandis que moi j’ai choisi un pâté chinois ! Oui, un pâté chinois ! Pas un simple steak, blé d’Inde, patate là ! Une version avec bœuf effiloché et huile de truffe qui était tout sauf monotone ! Xavier regrettait même de ne pas avoir suivi son instinct en prenant ce petit délice ! Bref, un bel endroit vivant pour sortir avec nos jeunes ou entre adultes !

Pour voir le menu ou réserver c’est ici : Les Enfants Terribles Laval 

 

Bref, Laval regorge d’activités vraiment impressionnantes pour toute la famille ! Le Centropolis compte beaucoup de restaurant et vous pouvez y vivre de belles expériences tant culinaires qu’événementielles !  Ce que j’ai particulièrement aimé c’est qu’enfin avec mes jeunes ados, j’avais plein de choses à faire qui n’étaient pas bébé et qui plaisaient à tout le monde ! Ça, c’est rare ! Ce fut un tel succès que ça, littéralement, pris que deux minutes (top chrono) dans la voiture pour que les textos se fassent aller. Je vous garantis qu’il y avait du pétage de bretelles là ! Ils étaient si reconnaissants et heureux de notre journée qu’ils en ont parlé à tous leurs amis ! Si ce n’est pas un gage de réussite ça, c’est quoi alors hein ?

 

Êtes-vous déjà allés au Centropolis ? Si oui, quel est votre endroit préféré ?

Décharge: Tourisme Laval nous a offert gratuitement les activités dont je vous parle dans ce texte. Ceci dit, les opinions émises sont les miennes et reflètent l’expérience vécue.