giphy (3)

J’étais en train de faire la vaisselle (encore). Je pensais à 1000 affaires. Je faisais ma besogne avec nonchalance et paresse. Faut dire que je dois être rendue à ma 10 000e brassée de vaisselle en carrière. J’ai l’expérience de la chose et je peux driver ma lingette avec toute l’innattention du monde. 

Reste que c’est pendant cette tournée de vaisselle-là que j’ai eu un éclair de génie. Un vrai. Comme ceux qui n’arrivent qu’une seule fois dans une vie. Je m’en rappelle comme si c’était hier. Un peu comme ceux qui disent qu’ils se rappellent exactement ce qu’ils faisaient quand Kennedy est mort, moi je me souviens avec une précision hallucinante ce qu’il se passait quand l’illumination est arrivée dans mon évier rempli de Down. 

J’étais en train de laver mes coupes à vin si vous voulez savoir. Je regardais mon travail d’un regard satisfait en me disant que c’était si simple de laver des coupes à vin et si compliqué faire quelque chose de potable avec la porte patio. 

giphy

Je vous dis que j’ai eu une illumination pour avoir l’air hot, mais en fait, je me trouvais vraiment niaiseuse de ne pas y avoir pensé avant. Toutes ces années passées à mon battre entre du Windex, de Bon Ami, du Hertel, du vinaigre, du Scott Towel, du papier journal, alouette pour faire reluire mes fenêtres sans y arriver à mon goût alors que c’était si simple. J’avais le goût de faire ça : 

giphy (1)

Une fois remise, j’ai mis mon idée de génie trop simple à exécution. J’ai rassemblé (en 2 secondes) le matériel nécessaire. Pour vous montrer comme c’est niaiseux, j’ai pensé faire un graphique. 

laver fenetres

Faque j’ai mouillé mon éponge dans une eau très chaude, j’ai mis un peu de savon à vaisselle dessus et j’ai frotté mes fenêtres crottées. Rapidement, j’ai essuyé ma fenêtre avec mon linge à vaisselle. Et voilà le travail! Étincellant comme mes coupes à vin!

Aviez-vous déjà pensé à ça vous? Comment lavez-vous vos fenêtres?