Alarm clock standing with coins on metal plate

On était le matin de l’Halloween et Jack l’éventreur n’avait même pas eu le temps de festoyer que le lutin de Noël tentait déjà de le tasser. Ce n’est pas bien grave puisque de toute façon Costco nous bombarde de sapin et de cocottes dorées depuis la rentrée scolaire, on est donc habitué. Non? Ça me permet de me rappeler qu’il faut tout de même s’y préparer. 

Tsé, Noël, ça coûte cher à la base, surtout quand on ne s’y prépare pas et encore plus quand on vient d’aligner les billets pour payer nos factures scolaires et nos pneus d’hiver. L’idée de sortir encore une pile de cash, ça donne la nausée!

Il n’y a pas de secret : le truc pour ne pas tomber dans un gouffre financier dans le temps des Fêtes et en ne sacrifiant pas notre envie de bien faire les choses, c’est de bien se préparer! Je le dis souvent : « organisation is the key ». Ce n’est pas sorcier (ah ah ah je suis encore en mode Halloween!), acheter un cadeau d’hôtesse dernière minute, ça coûte toujours plus cher que de l’avoir prévu et préparé d’avance. Faque c’est ça, je me suis dit que je vous partagerais mes 5 commandements pour ne pas se ruiner le portefeuille et la santé mentale pendant le temps des Fêtes!

image_facebook

Règle #1: Organisation

C’est ma règle ultime! Le Saint-Graal de la pro du temps des Fêtes! Commencer tôt, POINT FINAL! Dès que la sorcière et les citrouilles ont retrouvé leurs boîtes de rangement, commencez l’organisation de la fête du gros barbu!

Oui, oui! Tout de suite mes amis! Cette année, je me suis équipée d’un organisateur des Fêtes savamment créé par notre amie Mélanie Bériault du Bar à idées. Elle a concocté un kit complet qui comprend des listes de cadeaux, des feuilles pour les échanges de cadeaux à découper, des listes de menu et des calendriers « Avant Noël »!

Le genre d’achat super rentable que tu peux réutiliser année après année pour ne pas te faire prendre les culottes à terre. Tout l’ensemble ne coûte que 10$, mais on peut l’acheter en pièce détachée à 1,50$ le module selon nos besoins! Je te jure, ça coûte moins cher qu’un pot de Tylenol ou d’antidépresseur et avec ça, aucune excuse pour avoir oublié quoi que ce soit! En plus, une fois acheté, tu peux l’imprimer à vie! Si ce n’est pas beautiful ça!

Coins Entering Piggybank Shows American Revenues And Investing

Règle #2: Budgéter

Une fois ta liste de cadeaux gourmands établis, commence tout de suite à popoter et à économiser tes sous. Augmente ton budget d’épicerie hebdomadaire de 10-20 $ si tu es capable ou sinon coupe dans le gras pour te réserver un peu de sous pour tes excès à venir. Cet argent servira à payer tes cadeaux gourmands pour tes amis, les profs de tes cocos ou les cadeaux d’hôtesse. Penses-y, 8 semaines avant Noël à 20 $ chaque semaine, c’est 160 $. C’est beaucoup, il t’en restera même pour les bouteilles de vin imprévues!

Si tu aimes prévoir encore plus d’avance, il existe aussi dans plusieurs épiceries dont Super C, entre autres, un moyen d’économiser à l’année. Chaque semaine, on avise la caissière qu’on veut mettre un montant X de plus sur notre facture et à Noël, ils nous le remettent! Si jamais, tu es comme moi et que le mot épargne fait partie d’un concept un peu vague lorsqu’on ne te tient pas par la main, cette solution est très intéressante!

img_7405

Règle #3: Popoter et congeler

Chaque semaine, popotte quelque chose qui se congèle ou s’assemble quelques semaines d’avance. Les biscuits, les desserts, les truffes, les cadeaux non-périssables montés de toutes pièces comme dans cet article, ça se prépare d’avance. Il y a deux ans, mes cadeaux d’hôtesse, c’étaient des boîtes remplies de gâteries. Tout avait été préparé à l’avance et congelé! Il ne me restait qu’à monter les boîtes à la dernière minute et je me sauvais du temps et du stress. Même chose pour les pâtés à la viande, les tourtières, les desserts: ils se cuisinent très bien à l’avance! Attendez d’avoir des rabais sur les ingrédients et lancez-vous lorsque ceux-ci arrivent! 

bouteillevin

Règle #4: Économise sur le vin

Bon, on ne se le cache pas, on adore le vin! Dans le temps des Fêtes, ça coule pas mal à flots, mais j’ai rarement 500 $ à mettre à la SAQ rendue au 24 Décembre. Mon truc? On coupe à partir de Novembre sur notre consommation. Par exemple, si par semaine, on avait l’habitude d’acheter 3 bouteilles de vin et bien, à partir de Novembre, il y en a une qui va au cellier des Fêtes au lieu de la consommer. Ça donne un break  au budget et à notre foie du même coup! En commençant en Novembre, on peut réussir à mettre quelques bouteilles de côté pour le réveillon et les soupers dans la famille! 

Portrait of happy girls and their mother cooking pastry in the kitchen

Règle #5: Mettre à profit la famille!

Vraiment, il est regrettable de commencer la nouvelle année en stressant sur son relevé de carte de crédit! Je suis convaincue que les gens qui vous aiment ne veulent pas ça pour vous. N’ayez jamais peur de dire à votre entourage que cette année, votre part sera plus petite. Ils comprendront. Si toute la famille rush un peu, profitez-en pour soulager tout le monde et faites un pot luck. De cette façon, personne ne se ramassera avec une facture salée et les autres ne se sentiront pas coupables.

Pourquoi aussi ne pas popoter ensemble les week-ends d’avant et se séparer la facture? Encore une fois, le stress s’envolera la soirée venue et les sous resteront bien ancrés dans votre portefeuille. Le fun sera au rendez-vous, sans fla fla et excès que vous allez amèrement regretter en Janvier. Noël, c’est cliché à dire mais, ce n’est pas un concours de cadeaux et de « flashage » de cash! Noël, c’est supposé être juste des bons moments passés ensemble.

Point! Faut pas faire de l’urticaire avec ça les amis! 

Sur ce, bonne préparation gang et n’hésitez pas à nous faire part de vos trouvailles économiques et sauve-temps!