(Dominique Quintal) Les 15-16 et 17 juillet dernier se tenait la deuxième
édition du Festival de la bière de Laval. Pour une fille qui n’apprécie pas du tout la saveur
houblonnée, cet événement n’avait rien d’excitant jusqu’à ce que notre couple
d’amis revendique leur passion à grands coups de « c’est comme le vin, on
développe son goût et ses papilles »… Ah ben là, ça devenait déjà plus
attirant à mes yeux!
Pour la grande amoureuse des vins de ce monde qui me
caractérise, je suis donc partie en mission… Direction Laval!!!
De un, la ville possède un parc régional à rendre
jalouses les villes en périphérie. Immense et bien aménagé, le site est à lui seul
bien majestueux.
De deux, les festivaliers, tout sourire, rendaient
l’atmosphère assurément électrique. En groupe, en couple ou en famille, les
« passe-moi ton verre je veux goûter », les « ohhhhh, saveur de
chocolat par ci, notes boisées et compagnie par là » ont rapidement piqué ma
curiosité. Moissi-moissi je voulais goûter!
De cette magnifique journée, j’en suis ressortie moins
catégorique dans mon « non merci, je n’aime pas la bière »… Parce que, bien que certains kiosques ne semblaient être là que pour vendre et vanter la
résultante de leurs recettes secrètes, d’autres ont tout simplement été à la
hauteur de leurs produits en prenant le temps d’écouter mes appréhensions et
convaincu de me voir repartir avec une envie d’en connaître davantage.
Voici donc mes GRANDS coups de cœur pour la « newbie
de la broue » que je suis!!!

1- La microbrasserie Loup Rouge 

Les deux gars derrière le comptoir m’ont regardée avec
incrédulité quand j’ai sorti mon sempiternel « non merci, je n’aime pas la
bière »! Le plus grand m’a répondu, catégorique, « ah ouin?? Aimes-tu
la limonade? »… Limonade? C’est à partir de là que je me suis
réellement amusée!
Une bière en baril (un « cask » pour les érudits
du domaine), une « gose » (une bière à fermentation particulière qui
rend la saveur plus douce, moins amère et légèrement acidulée) lime et citron,
la Zusammenarbeit (Suzanne a l’air bête!!! Ah ah ah). Damn! Ça ne goûtait peut-être
pas le ciel comme un vin d’Espagne, mais c’était définitivement meilleur à la
puissance 1000 que toutes les bières que j’ai pu goûter dans ma vie…

Tels des
sommeliers du collet, ils leur avaient fallu moins de 5 minutes pour me prouver
que le commun des mortels peut assurément apprécier la bière lorsqu’on prend le
temps de le questionner sur ses préférences gustatives! Un gros gros merci à
eux…
Tous les détails ici : microlouprouge.com

2- Le broue pub Brouhaha 

Là encore, on a pris le temps de m’écouter et surtout, de
prendre ma requête tel un défi! Les trois joyeux lurons derrière le comptoir
m’ont donc servi une bière au poivre sauvage, la « Saison
Voatsiperifery », vieillie un an. Ce qui a été exceptionnel chez eux, c’est
qu’étrangement, je me suis retrouvée en zone confort comme si mon nez s’était
retrouvé au-dessus d’un verre de vin. Le parfum était fruité, gourmand. Puis la
première gorgée a laissé, en toile de fond, un goût de poivre bien présent sans
être agressant. Ciel, on pouvait réellement prendre plaisir à déguster de la
bière?? Un énorme MERCI à Bruno pour son écoute et sa passion!!! À voir la
gueule de mes accompagnateurs, la totalité des produits du Brouhaha semblaient
bien agréable à découvrir. Perso, je m’en suis tenu à un seul verre, déjà bien
heureuse de ma découverte!
Tous les détails ici : brouepubbrouhaha.com


3- La microbrasserie Le Naufrageur 

J’ai croisé JC au kiosque du Brouhaha. Lui aussi n’a pas
cru mon « non merci, je n’aime pas la bière »! Il m’a lancé tout de go
un « Aimes-tu le café? Le chocolat? »… Euh? OUI!!! Il est parti à
la course et est revenu avec un verre terriblement attirant. Au premier regard,
un café brésilien avec sa couleur noire et son haut collet crémeux. Ohhhh… Je
n’avais pas encore goûté que mes yeux me disaient que j’allais apprécier. La
« Saint-Barnabé », l’interprétation que Le Naufrageur à faite du
classique irlandais qu’est la « stout ». C’était crémeux et goûtait
sincèrement le café et le chocolat. À ce moment précis, j’ai compris mes amis
de se passionner pour ce monde de saveurs qui se trouve à des milles de ce qu’on
retrouve au dépanneur du coin. J’allais me coucher moins « niaiseuse »…
Tous les détails ici : lenaufrageur.com


4- L’Espace Houblon

J’y ai rencontré Fréderic, un des copropriétaires de
cette épicerie fine spécialisée en vente de bières de microbrasserie. Après
avoir discuté longuement de l’étendue de la variété des produits offerts à leur
boutique et avoir goûté une multitude de sauces et marinades,VENDUE, je suis
repartie avec leur fameuse sauce « BarBeq », une sauce barbecue à la
bière et au cidre Feu Sacré de la cidrerie Lacroix. Un must à garder en tout
temps dans le frigo!!
Tous les détails ici : espacehoublon.ca

5- le Balthazar

J’y ai rencontré Pascal, un bièreologue de haut niveau
qui travaille pour les deux succursales du restaurant le Balthazar, spécialisé
dans les bières québécoises. Décidément, je devrai aller faire un tour à la
succursale de Brossard (au Dix30) un de ces quatre!
Tous les détails ici : lebalthazar.com
Alors voilà, brûlée de ma journée à marcher au soleil,
à expérimenter des « 4 onces » de bière et de

cidre par ci, par là et de
mes 8 nouveaux Pokémon attrapés au Centre de la nature de Laval (mais ça c’est
une autre histoire ah ah ah!!), je suis revenue enchantée de ma mission!

Je peux désormais ajouter à mon CV le titre
« d’apprentie » dans la section houblon!!!