Cet article fait partie de YummyMummyClub.ca et du programme commandité de Woodbridge par Robert Mondavi #WoodbridgeWines. Ma participation a été rémunérée. Cet article contient mon opinion personnelle de l’information fournie par les commanditaires.
 
La semaine est longue. Je suis fatiguée. Je suis bougon. Tout le monde me tape sur le système. J’ai l’impression d’être une mère exécrable. Une épouse nulle. Une soeur épouvantable. Une amie absente. Ça arrive chez les meilleurs. Mais ce qu’il y a de beau avec les blues, c’est qu’ils sont faciles à chasser.  Et ma soeur est la meilleure pour foutre les cafards à la poubelle! Elle a encore réussi le tour de force ce soir! Comme ça, sans invitation, elle est arrivée chez moi, en pleine heure de rush, alors que je faisais dorer du boeuf haché d’une main et que je pilais des patates de l’autre (il m’ aurait fallu une troisième main pour égoutter le maïs en conserve).
 
Elle a ouvert l’armoire, a sorti deux coupes, a mis son Woodbridge sur la table de patio et s’est mise à me raconter sa vie. Du souper qu’elle voulait organiser avec ses amies du secondaire, comment son fils détestait le soccer auquel elle venait de l’inscrire, comment son boss était tout le temps sur son cas et comble de malheur, elle ne voyait pas le jour où elle réussirait à enlever toutes les mauvaises herbes de ses plates-bandes.
 
L’homme est arrivé sur les entre-faits. Je lui ai remis les commandes du souper et je me suis assise à la table avec le sourire pour écouter les péripéties de ma soeur. C’était simple, facile et sans prétention mais ô combien salvateur sur ma santé mentale!
 
 

 

En 30 minutes pile poil, on avait avalé 2 verres de ce délicieux Woodbridge Pinot Grigio, on s’était raconté nos vies deux ou trois fois, on avait souri devant le soleil éclatant, puis elle avait ramassé ses p’tits et était repartie aussi vite qu’elle était arrivée. Maintenant, j’avais le sourire. Je riais de bon coeur devant les niaiseries de mon plus jeune. J’avais toute la patience du monde pour aider l’autre à faire ses devoirs de maths. Et puis, la tonne de vaisselle à faire ne me paraissait pas insurmontable. Faque j’ai décidé, à ce moment précis, que le Woodbridge Pinot Grigio, serait mon vin blanc de l’été. Celui qu’on sortira quand les semaines s’éterniseront et qu’on aura besoin d’un break. Un petit arrêt pour mieux repartir.
 
Et vous, que faites-vous pour repartir la machine? Vous devriez faire pareil! 😉
 
Pourquoi j’aime le Woodbridge?
 
  • Parce que son parfum est fruité et doux : il se marie bien avec de nombreux mets.
  • Parce que c’est super rafraîchissant: parfait pour les 5 à 7 de canicule!
  • Il est parfait pour accompagner les fruits de mer, le poulet et le fromage doux.
  • Il est super pour faire de la sangria ou tout autre cocktail de votre choix.
  • Parce qu’il existe en trois cépages qui plairont à tous : Sauvignon Blanc, Pinot Grigio et White Zinfandel.

 

Pour en savoir plus ou pour trouver des recettes, visitez le site internet de Woodbridge, aimez-les sur Facebook ou suivez-les sur Twitter.