Si je n’ai pas vu passer 22 millions de fois sur mon Facebook des histoires d’amies qui ont capoté sur la méthode Kon Mari, je n’en ai pas vu une seule fois! Cette méthode vient du livre qui a connu un succès mondial : Le pouvoir étonnant du rangement. L’avez-vous lu?
J’ai vraiment une drôle de relation avec le ménage. On dirait que je ne l’ai pas pentoute l’affaire, malgré ma super motivation, je n’arrive jamais à ce que ma maison ait l’air de celle… de ma soeur!

Hey, elle l’a la patente! Chaque fois que j’arrive chez elle, (je vous jure CHAQUE fois), elle est assise dans son divan et elle lit le dernier Châtelaine ben chill. Sa maison reluit de partout. PARTOUT. Il n’y a rien qui dépasse. 

Les lits? Faits à l’équerre.
La poussière? Le Pledge a toujours l’air d’être frais fait.
Les planchers? C’est certain que je peux manger dessus.
Les jouets? Tous rangés à leur place!
Un vrai magazine! 
Oui, elle travaille. Oui, elle a des enfants. Non, elle n’a pas de femme de ménage qui vient faire son tour chaque jour.
C’EST INSUPPORTABLE POUR MON AMOUR PROPRE!
Faque dans ma quête de réussir à être bien chez moi et être fière d’avoir une maison présentable, je cherche des façons d’améliorer l’état de l’intérieur de ma soue à cochon. 
Et là j’ai vu le texte de la copine blogueuse Ève Martel sur la méthode KonMari et le texte de La Presse.  
RÉVÉLATION!
C’est quoi? Désencombrer. Jeter. Se débarasser de tout ce qui nous fait pas un «Sparkle of joy» quand on le regarde! Mon chum a capoté quand il m’a vu mettre mon manteau d’hiver Billabong dans la pile à donner. «Chéri, je n’ai pas mis mon manteau depuis 7 ans parce qu’il ne me fait plus. Penses-tu que je vais le remettre un jour?» Out! Aux bonnes oeuvres!
J’ai trouvé des soutien-gorges 32 A dans mon tiroir. Pourquoi je garde ça sibole? J’ai allaité 2 enfants! Pensez-vous que ça me fait encore? Out!
Ma robe de bal de secondaire 5? J’ai pris une photo pour les souvenirs et je l’ai envoyée se faire voir ailleurs. 
Les pantalons cargo kaki? Really?
Les jeans rouges? Franchement!
Bref, j’ai jeté ONZE sacs de poubelle remplies de guenilles qui ne me faisaient pas de «sparkle of joy».
 
Avec les vêtements qu’il nous reste, on les place par ordre de grandeur et non pas par type de vêtements : du plus court (à droite) au plus long (à gauche) dans le garde-robe. Dans les tiroirs, plutôt que de plier nos vêtements couchés (comme sur la photo), on les place debout. 
Source : http://onetalltwoshort.com
Vous savez quoi? Je vois tellement plus clair! On dirait que je ne passe plus une demi-heure le matin pour trouver quoi mettre. Je ne cherche plus mes trucs. Tout est bien classé. Ça respire. C’est plus simple. Quand j’entre dans ma chambre, je me sens tellement mieux. Plus relaxe. Plus zen. 
J’ADORE ÇA!
Dans cette méthode on dit de procéder par objet et non par pièce. On fait donc le tri de tous ses vêtements de la maison d’une shot (manteaux dans le garde-robe d’entrée, linge d’été dans le coffre, linge d’hiver dans le sous-sol : on passe TOUT au tri!)
Prochaine étape : tout ce qui touche la cuisine! J’ai tellement hâte!
Pour en savoir plus, allez lire les articles de La Presse et d’Ève! Dites-moi ce que vous en pensez!
Watch out ma soeur, moi aussi je vais passer mes soirées à lire des Châtelaine bientôt! Hahaha!