Ça, c’est la recette la plus niaiseuse de mon répertoire. Même ma petite soeur, qui ne sait que se faire des oeufs à la coque et des toasts, serait capable d’y arriver. C’est tout dire! Je me souviens d’avoir vu Janette Bertrand patenter la chose à La Di Stasio, il y a plusieurs années, et je me disais : « Ben voyons! C’est trop facile! Il doit y avoir une arnaque. » Ben non! Elle disait vrai la madame! Depuis, il s’en est mangé du rôti de palette dans la cabane! Oh boy! Il n’y a pas une semaine où je n’entends pas une des héritières en réclamer. C’est bon au four, mais je ne suis pas toujours disponible pour venir y mettre ma papilotte de boeuf au beau milieu de l’après-midi. Vous savez, je dois gagner ma vie… J’ai donc adapté la recette à la mijoteuse.

Bon, ça ne m’a pas pris vraiment beaucoup de tests et d’analyses avant d’arriver à la recette magique. Tout ce que j’ai fait, c’est de mettre les ingrédients demandés dans la mijoteuse (sans le papier d’aluminium bien sûr!) en ajoutant un pouce d’eau dans le fond du plat de cuisson. Voilà! Le tour est joué.

Simple. Simple. Simple, comme diraient nos amis du lac Saint-Jean!

 

Ingrédients pour 6 portions de rôti de palette à la soupe à l’oignon:

  • Un rôti de palette d’environ 2 kg
  • Un sachet de soupe à l’oignon

Étapes à la mijoteuse :

1. Mettre tous les ingrédients dans la mijoteuse et y ajouter un pouce d’eau.

2. Faire cuire à low toute la journée ou à high, environ quatre heures.

Étapes au four :

1. Mettre le rôti de palette au centre d’une grande feuille de papier d’aluminium (même deux pour être certain d’éviter les dégats). Saupoudrer le boeuf du mélage de soupe à l’oignon dessus. Il ne faut pas mettre d’eau!

2. Bien envelopper le boeuf à la manière d’une papilotte et faire cuire à 300 F pendant trois heures. Des fois, je sers la chose sur des pommes de terre pilées, mais aujourd’hui, j’ai mis des carottes et des patates en quartiers dans la mijoteuse! On pourrait faire épaissir le bouillon avec un peu de corn stach! Oh! La belle idée! Je fais ça la prochaine fois. Je vous en reparle!